Ange impur de Tad Williams

CVT_Ange-impur_7436

Résumé:

Doloriel, alias Bobby Dollar, est un ange. Pas exactement le genre chérubin. Incollable en ce qui concerne le péché, non seulement en sa qualité d’avocat sur terre pour les âmes prises entre l’Enfer et le Ciel mais aussi parce qu’il cumule personnellement la plupart des péchés capitaux : la fierté, la colère ou la luxure notamment. Le problème, c’est que Bobby ne peut pas vraiment faire confiance à ses supérieurs ni aux autres anges sur Terre et surtout pas au jeune bleu qu’on lui a mis dans les pattes et qui pose trop de questions.
Il ne peut pas non plus se fier à la sulfureuse Comtesse des Mains Froides, une démone issue des enfers, qui semble pourtant être la seule à lui dire la vérité. Quand les âmes des défunts commencent à disparaître, prenant au dépourvu aussi bien l’Enfer que le Paradis, les choses se compliquent pour Bobby Dollar. Se compliquent vraiment. Le genre fin du monde. Le genre Apocalypse. Pris entre les forces furieuses de l’Enfer, les stratégies dangereuses de son propre camp et un monstrueux vengeur mort-vivant qui veut lui arracher la tête pour capturer son âme, Bobby va devoir faire appel à toutes les aides possibles : au Ciel, sur terre ou partout où il pourra les trouver.

Mon avis:

J’ai reçu ce livre en participant à une opération Masse Critique sur Babélio, je les en remercie, ainsi que les éditions Fetjaine.

Notre héros est, comme le titre l’indique, un ange, mais pas un ange comme les autres. Il boit, il fume, il fantasme sur la gente féminine, qu’elle soit humaine, angélique ou démoniaque. Dans la première partie, Bobby Dollar, notre « Ange impur », nous narre de façon drôle et pittoresque son travail d’ange avocat. Puis il se retrouve embarqué, bien malgré lui, dans une sale histoire ou il va être poursuivi et harcelé par un monstre démoniaque, par un prince des enfer et ses sbires. J’ai apprécié le moment passé avec ce roman, même si j’ose lui reprocher quelques longueurs dans la seconde moitié.
Je donne donc sans hésiter un quatre étoile à ce roman d’urban Fantasy.

Un petit plus également pour cette magnifique couverture.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s