La cité des ténèbres tome 1: La coupe mortelle de Cassandra Clare

CVT_La-cite-des-tenebres-tome-1--La-coupe-mortelle_3866 La cité des ténèbres tome 1: La coupe mortelle de Cassandra Clare

Résumé:

Clary n’en croit pas ses yeux. Elle vient de voir le plus beau garçon de la soirée commettre un meurtre. Et détail terrifiant : le corps de la victime a disparu d’un seul coup ! Mais le pire reste à venir. Sa mère a été kidnappée par d’étranges créatures et l’appartement complètement dévasté. Sans le savoir, Clary a pénétré dans une guerre invisible entre d’antiques forces démoniaques et la société secrète des chasseurs d’ombres. Une guerre dans laquelle elle a un rôle fatal à jouer.

Mon avis:
Ce premier tome de la série, est une très belle entrée en matière. Ce roman est plein d’imagination, il est vrai que d’imaginer un monde invisible est séduisant, je ne verrai plus jamais les gens autour de moi avec le même œil.
J’ai été surprise tout au long de ma lecture, je n’étais jamais sur la bonne piste.
J’ai beaucoup aimé la relation entre Jace et Clary, toujours à se lancer des piques et des vannes.
Le personnage de Jace est très mystérieux, on ne sait au final pas grand chose de lui, il reste une énigme.
Clary est une fille pleine de ressources, mais l’auteure n’en a pas fait une super héroïne qui sauve la planète… Elle reste cette jeune fille qui découvre un monde mystérieux et totalement inconnu et ne sait pas comment y faire face.
Ce roman ruissèle de magie, de démons, et de toutes sortes de créatures plus ou moins agréables… Une belle découverte et un bon moment de lecture.

Des fleurs pour Algernon de Daniel keyes

cvt_Des-fleurs-pour-Algernon_1871

Algernon est une souris de laboratoire, Charlie Gordon un simplet employé aux médiocres besognes. Tous deux vont emprunter, grâce à une découverte du docteur Strauss et du professeur Nemur, le chemin vers l’intelligence. Suivi par la psychologue Alice Kinnian dont il tombe rapidement amoureux, Charlie va faire de grands progrès sur le plan intellectuel. Ainsi, au terme du troisième mois de traitement, il consigne dans son journal, originellement intitulé CONTE RENDU : J’ai téléphoné à Landsdoff au New Institute for Advanced Study, au sujet de l’utilisation des paires d’ions produites par effet photo-nucléaire, pour des recherches exploratoires en biophysique. La progression est fulgurante. Mais le plus dur est à venir, et la découverte du monde qui l’entoure sera sans concession. A rapprocher de « Quotient intellectuel à vendre » de John Boyd, cette fable émouvante conviendra autant aux jeunes lecteurs avides de découvertes qu’aux amateurs qui seraient passés à côté de ce livre aujourd’hui classique. Il obtint en effet le prix Hugo en 1960 et fut porté à l’écran par Ralph Nelson en 1968 sous le titre de Charly. –Laurent Schneitter

Mon avis:

Cela faisait un moment que je regardais ce livre du coin de l’oeil, j’avoue que les avis des adeptes de babelio ont terminé de me convaincre. Donc voilà je l’ai fini cet après-midi, quel magnifique roman! J’ai aimé la réflexion qu’il nous amène à avoir, sur le retard mental et sur notre condition d’être humain « normal ».
Est-il si bon « d’avoir la comprenette facile »? Après avoir lu ce roman, je n’en suis plus si sûr, Charlie a bien plus souffert du regard des autres et de ses propres souvenir avec son QI de 185 qu’avec celui de 70.
Cette volonté de changer pour « rentrer dans le moule » n’est pas toujours une bonne chose. A méditer.

De l’eau pour les éléphants de Sara Gruen

cvt_De-leau-pour-les-elephants_3123

Résumé:

Ce roman pas comme les autres a une histoire exceptionnelle : en quelques mois, il a fait d’un auteur inconnu un véritable phénomène d’édition, le coup de coeur de l’Amérique. Durant la Grande Dépression, dans les années 1930, les trains des petits cirques ambulants sillonnent les États-Unis. Jacob Jankowski, orphelin sans le sou, saute à bord de celui des frères Benzini et de leur « plus grand spectacle du monde ». Embauché comme soigneur, il va découvrir l’envers sordide du décor. Tous, hommes et bêtes, sont pareillement exploités, maltraités.

Sara Gruen fait revivre avec un incroyable talent cet univers de paillettes et de misère qui unit Jacob, Marlène la belle écuyère, et Rosie, l’éléphante que nul jusqu’alors n’a pu dresser, dans un improbable trio.

Plus qu’un simple roman sur le cirque, De l’eau pour les éléphants est l’histoire bouleversante de deux êtres perdus dans un monde dur et violent où l’amour est un luxe.

Mon avis:

Une très belle histoire dans le présent d’un vieil homme mais aussi dans son passé. Cet homme de 90 ans ou peut-être 93 est très touchant. Son passé au cirque l’est encore plus. Je ne pensai pas tomber dans cette histoire, pourtant j’ai été passionné et je me sens toute chose d’en avoir terminé.

C’est le genre de roman qui vous tire une larmichette, forcément, il est plein de beauté mais pour que cette beauté se montre, il faut qu’elle rencontre la dureté, la méchanceté… Et bien, c’est le cas ici, mais c’est un livre que l’on doit à tout prix avoir lu, surtout avant d’en voir l’adaptation au cinéma.

Je le conseille, sans aucune réserve.

Ma note 5/5

Chroniques de la fin du monde tome 2 de Susan Beth Pfeiffer

cvt_Chroniques-de-la-fin-du-monde-Tome-2--Lexil_4508

Résumé:

Lorsqu’un astéroïde percute violemment la Lune, semant le chaos dans le monde entier, Alex Morales se retrouve seul avec ses deux soeurs.
Il n’a pas dix-huit ans et doit se débrouiller dans New York, envahie par les flots. Pour chercher ses parents disparus, trouver de quoi manger, de quoi se chauffer, et simplement pour survivre, Alex sera amené à faire des choix qui changeront son destin à jamais.

Mon avis:

Ce deuxième tome se déroule dans la même période que le premier, mais à New-york. Cette fois nous suivons Alex et ses deux sœurs. leur père est à Porto Rico pour un enterrement et leur mère est partie en métro travailler à l’hôpital, malheureusement suite à la collision d’un astéroïde sur la lune et des catastrophes qui s’en suivent, aucun des deux parents ne reviendra à la maison. Alex est le second enfant de la famille, l’aîné Carlos est marine et est parti en mission. Alex va devoir devenir adulte très rapidement et prendre des décisions pour la survie de ses sœurs. Ce second volume m’a beaucoup émue, secouée même. Ces trois enfants qui n’ont plus de parents doivent survivre aux horreurs de la fin du monde. Un très bon livre!!!!!

Un autre point de vue de cette catastrophe, totalement différent du premier, mais encore plus prenant, encore beaucoup de douleur et de solitude pour cette jeunesse.

Chroniques de la fin du monde tome 1 de Susan Beth Pfeiffer

cvt_Chroniques-de-la-fin-du-monde-Tome-1--Au-commence_5984

Résumé:

Miranda est une adolescente normale avec les préoccupations de son âge. Elle raconte sa vie banale dans son journal intime… jusqu’à ce qu’un astéroïde vienne bouleverser l’ordre des choses. Les médias se font le relais enthousiaste de ce rarissime incident. Mais l’excitation cède la place à la panique lorsque l’astéroïde détourne la lune de son orbite! Le météorite se rapproche de la Terre et les premiers effets ne tardent pas à se faire sentir. Les catastrophes naturelles s’enchaînent, et un hiver permanent s’installe quand des cendres volcaniques obscurcissent le ciel. Miranda se réfugie chez elle et s’organise. Le rationnement et les privations sont désormais son quotidien… et la survie son seul objectif ! De quoi est capable une adolescente pour protéger sa famille quand elle n’a plus rien à perdre ?

Mon avis:

Ce premier tome est donc , comme son titre l’indique une chronique sous forme de journal intime. Une météorite percute la lune et l’a fait dévier de son orbite. Elle se rapproche donc dangereusement de la terre, et s’ensuivent d’énormes conséquences, les marées deviennent folles, les volcans se réveillent… très bon roman, qui semble assez méconnu, car j’ai eu du mal à le trouver, mais je le conseille vivement.

On y partage avec l’héroïne des moments de tristesse et de désespoir. On plonge dans ce roman pour n’en ressortir qu’à la dernière page.

Alice au pays des zombies de Gena Showalter

cvt_Alice-au-pays-des-Zombies_5760

Résumé:

Moi, Alice, j’ai cessé de me croire au pays des merveilles le jour où je les ai vus. Eux, les monstres. Ils existent. Ils ont pris ma petite sœur. Ils ont dévoré mes parents. Bientôt, ils seront partout et ils dévoreront vos familles, vos copains, notre monde… Vous voulez ça ? Non, moi non plus. Alors, je vais rejoindre Cole et sa bande, et avec eux, je vais me battre jusqu’à la mort s’il le faut. Contre les monstres … les Zombies.

Le 1er tome d’une toute nouvelle série, « Chroniques de Zombieland »

Ma note: 2/5

Mon avis:

Alors que dire? J’ai traversé des hauts et des bas avec ce livre, des passages très enthousiasmant et d’autres d’un ennui très profond ou j’avais envie de refermer ce livre et de le ranger à jamais.
Mais un moment un peu plus passionnant que les autres venait me rappeler à l’ordre et alors je tentai de nouveau de me plonger dans cette histoire.
Mais au final, cela part dans tous les sens, des zombies, une attirance physique qui est d’un barbant affligeant, et puis tout se complique…encore et encore.
Vraiment j’ai trouvé que ce roman n’avait ni queue ni tête, ce qui m’a profondément déçu car en lisant les différents avis, l’opinion était très enthousiaste.
Je dirai donc que tous les goûts sont dans la nature et ce roman n’est pas de mon goût.

Cinder de Marissa Meyer

cvt_Cinder_4056

Résumé:

Chroniques lunaires, tome 1
Humains et androïdes cohabitent tant bien que mal dans la ville de New Beijing.
Une terrible épidémie ravage la population.
Depuis l’Espace, un peuple sans pitié attend son heure…
Personne n’imagine que le salut de la planète Terre repose sur Cinder, brimée par son horrible belle-mère. Car la jeune fille, simple mécanicienne mi-humaine, mi-cyborg, détient sans le savoir un secret incroyable, un secret pour lequel certains seraient prêts à tuer…

Mon avis:

Un conte de fée revisité, je dois avouer que l’idée ne m’interpellait pas tellement. Et puis après tout, pourquoi pas?
Et bien, grand bien m’a pris de lire ce livre. C’est vrai qu’il ne doit pas être aisé de réécrire un conte tel que Cendrillon, un conte que l’on a tous et toutes entendu maintes fois lors de notre enfance. Et Bien Marissa Meyer y est arrivée avec talent.
Je ne me suis pas une minute, ennuyée en lisant ce roman, il est modernisé avec brio, pas de cliché qui rappelle lourdement le conte initial, des personnages intéressants, que l’on a envie de suivre jusqu’au bout, et une fin originale, en tout pas celle à laquelle on pourrait s’attendre.
Vraiment, j’ai passé un très très agréable moment avec ce conte moderne.
Je ne pourrai que le recommander à tous ceux et celles qui sont septique, comme je pouvais l’être avant ma lecture, ici pas de niaiserie, une belle et bonne histoire, avec de l’injustice, de la méchanceté, et des problèmes qui comme dans la vraie vie, restent en suspens.

Ma note: 8/10 sans hésiter

L’autre, Tome 1 : Le Souffle de la Hyène de Pierre Bottero

cvt_Lautre-Tome-1--Le-Souffle-de-la-Hyene_7749

Résumé:

Natan habite au Canada, il excelle dans tous les sports au point que c’en est étrange. Shaé vit près de Marseille. Elle possède, tapie au fond d’elle-même, une Chose qu’elle ne maîtrise pas. Lorsqu’ils se rencontrent à Marseille, ils comprennent que leurs existences sont liées…
Après avoir échappé à des individus sans visage et des créatures infernales, ils sont recueillis par la famille de Natan et pénètrent dans la Maison de l’Ailleurs. Mais l’Autre, triple et terrifiante incarnation du Mal, les y traque…

Mon avis:

Ce livre, qui n’est nullement enfantin, m’a transporté dans un monde tout simplement passionnant. Un univers mystérieux ou chaque page est une découverte. Un monde dans lequel j’ai plongé et duquel je n’avais aucune envie de ressortir.
Les différents pouvoirs que possèdent nos deux héros sont étonnants, ils découvrent pas à pas le chemin qu’ils doivent suivre, qui sont leurs ennemis et qui sont leurs alliés.
Les apparences sont parfois trompeuses et si lorsque arrive la fin de ce tome, quelques éclaircissements nous ont été apporté, beaucoup de secrets sont encore à découvrir.
L’écriture de Pierre Bottero est fluide, les mots traduisent parfaitement les sentiments des personnages et nous mènent là ou l’auteur le souhaite.
Une superbe découverte, qui me rappelle pourquoi j’aime tant la lecture, pour voler d’histoire en histoire, du rire aux larmes.

La trilogie de Bartiméus, tome 1 : L’amulette de Samarcande de Jonathan Stroud

cvt_La-trilogie-de-Bartimeus-LAmulette-de-samarcand_8660

Résumé:

« Je suis Bartiméus ! Je suis Sakhr al-Djinn, N’gorso le tout-puissant, le Serpent à plumes d’argent ! Je suis Bartiméus ! Je ne reconnais point de maître. Aussi, je te somme à mon tour, petit. Qui es-tu pour m’invoquer ? »

Londres. XXIe siècle. La ville est envahie de sorciers qui font appel à des génies pour exaucer leurs désirs.
Lorsque le célèbre djinn Bartiméus est appelé par une puissante invocation, il n’en croit pas ses yeux : l’apprenti magicien, Nathaniel, est bien trop jeune pour solliciter l’aide d’un génie aussi brillant que lui ! De plus, cet adolescent surdoué lui ordonne d’aller voler l’Amulette de Samarcande chez le puissant Simon Lovelace. Autant dire qu’il s’agit d’une mission suicide. Mais Bartiméus n’a pas le choix : il doit obéir.
Le djinn et le magicien se trouvent alors embarqués dans une dangereuse aventure…

Vendue dans vingt pays, achetée par Miramax, La Trilogie de Bartiméus mêle astucieusement univers magique, suspense et humour décapant.

Mon avis:

Durant les premières pages de ce livre, j’ai eu quelques doutes, allait-il me plaire. J’ai toujours un peu de difficultés à continuer un livre dont je ne comprend pas le contexte dès le début. Eh bien j’ai dérogé à ma règle et j’ai eu raison.
Ce premier tome est un très bon roman d’aventure jeunesse, rempli de magie, de gnômes et de toutes sortes de personnages magiques.
Le personnage principal, Nathaniel est un peu dans le genre d’Harry Potter, courageux, buté et fier, il refuse d’être humilié et possède des capacités hors norme en matière de magie.
Mais tous ces traits de caractères qui peuvent être des qualités, peuvent aussi attirer de sérieux ennuis, c’est ce qui va arriver à Nathaniel, qui s’enfonce dans les ennuis jusqu’au cou. je vous laisse découvrir ce monde magique par vous même et je pense que vous ne serez pas déçu. A vos formules car ici pas de baguette.

La trilogie de Bartiméus, tome 1 : L'amulette de Samarcande de Jonathan Stroud