Zéphyr de Nathalie Chapouille

9102_aj_m_5851 Résumé:

Après avoir survécu à une violente agression lors de ses 15 ans, Melinda Violette, pensait ne plus jamais entendre parler de cette étrange marque qui se trouvait sur la main de son sauveur. Pourtant, 10 ans plus tard, lorsque son meilleur ami, Nathan, lui offre un pendentif en tout point identique à la cicatrice en forme de spirale de l’homme qui l’avait immanquablement sauvé de la mort, elle commence à se poser des questions sur lui. Et quand le lendemain matin, elle se réveille invisible, elle s’empresse d’appeler Nathan à la rescousse. Comme ce dernier continue à nier toute implication dans ce qui lui arrive, elle est convaincue qu’il lui cache quelque chose. D’autant plus qu’il n’a pas l’air tellement surpris de la trouver dans cet état.

Un roman qui emportera ses lecteurs dans une aventure addictive et originale où la romance le dispute à l’action. Une belle balade dans un univers à part et maîtrisé. »
Christy Saubesty

« Qui est véritablement Melinda et que lui cachent Nathan et Alex sur sa propre identité ? Nathalie a très bien su distiller au compte-goutte les réponses aux questions que je me suis posées en même temps que Méli. J’ai beaucoup aimé Zéphyr ! » Anne-Cécile Feugnet

Mon avis:

Je viens de terminer Zéphyr et mes opinions sont mitigées.
Les points positifs:
-La première et la dernière partie du livre sont passionnantes, l’intrigue est présente, j’avais très envie de connaître la suite et comprendre le pourquoi du comment.
– Le personnage de Nathan est très intéressant, qui est-il? Quels sont ses sentiments, ses motivations?
– Un contexte de magie, d’équilibre et de préservation des espèces.
– sans trop en dévoiler, une fin palpitante qui donne la rage de connaître la suite.
Les points négatifs:
– Une partie du livre qui est réservée à la complexité des relations amoureuses de Melinda, entre les deux son cœur balance, certes, mais cela prend trop d’importance, trop de répétition dans le vocabulaire utilisé pour détailler leur rapports.
– Melinda est âgée de 25 ans, pourtant certaines de ses réactions sont totalement infantiles.
Mais après avoir terminer ce roman mon impression garde une dominante positive. Cela reste une belle histoire avec laquelle j’ai passé un agréable moment.

Tout en sachant que ce roman est le premier de l’auteure, cela nous promet de bons moments à passer en compagnie de la plume de Nathalie Chapouille car réussir à terminer sur un tel suspense est de bonne augure pour la suite des aventures de Mélina.

L’instant précis où les destins s’entremêlent de Angélique Barbérat

cvt_Linstant-precis-ou-les-destins-sentremelent_4672

Résumé:

Une tache rouge sur l’oreiller, juste sous les cheveux de sa maman, morte sous les coups de son mari. Voilà ce que le petit garçon a vu, à cinq ans… Pour survivre, Kyle se jette à cœur perdu dans la musique, que sa mère aimait tant. Vingt ans après, devenu leader d’un groupe de rock, il est célèbre dans le monde entier. Mais inapte au bonheur.
Coryn, elle, a grandi dans une banlieue sans charme. À dix-sept ans, elle tombe dans les bras de Jack Brannigan, qui fou amoureux l’épouse, mais, jaloux et violent, l’enferme dans une prison dorée, « Parce que tu m’appartiens… »
Comment ces deux êtres que tout semble séparer auraient-ils la moindre chance de s’aimer ? Pourtant, à l’instant précis où les destins s’entremêlent, chacun d’eux sait que sa vie ne sera plus jamais la même.

Mon avis:

Un livre doux, qui parle d’amour, deux destins qui se croisent. Mais malheureusement je ne peux pas dire que j’ai été envoûté, je me suis ennuyée même par moment.
J’ai trouvé les personnages un peu fade, certains passages notamment entre les membres du groupe de kyle m’ont donné envie de sauter les pages pour passer à la suite.
Mais la fin est intéressante, elle vaut le coup d’aller jusqu’au bout.
Voyant les avis plus que positifs des lecteurs, le problème doit venir de moi, je n’avais certainement pas envie de lire ce livre à ce moment.

Un peu déçue de mon ressenti, car j’en attendais beaucoup.

je ne peux concrètement rien reprocher à ce livre, l’écriture est belle et fluide, le style est agréable, mais la petite étincelle qui fait que l’on dévore un livre, ne s’est pas allumée.

Pourtant j’aime l’amour et ses histoires, mais plutôt à la façon de Musso, car il parvient à insérer du suspense et une certaine magie au milieu de tous cet amour. c’est peut-être ce qu’il manque à ce roman: de la magie.

Shutter island De Dennis Lehane

cvt_Shutter-Island_8754

Résumé:

Shutter Island est un îlot au large de Boston où un hôpital psychiatrique semblable à une forteresse accueille des pensionnaires atteints de troubles mentaux graves et coupables de crimes abominables.

Un matin de septembre 1954, le marshall Teddy Daniels et son équipier Chuck Aule débarquent sur cette île pour enquêter sur l’évasion de Rachel, une patiente internée après avoir noyé ses trois enfants.

Dès leur arrivée, les deux policiers perçoivent l’étrange atmosphère de ce lieu clos. Ils comprennent vite que personne ne les aidera dans leur mission et ils se posent plusieurs questions : quel rôle jouent sur l’île les médecins qui dirigent cet hôpital et quelles méthodes expérimentent-ils sur leurs patients ?

À quoi sert le phare qui domine l’îlot et dont l’entrée semble inaccessible ? Persuadés que l’évadée a bénéficié de complicités, les deux marshalls vont ruser pour découvrir tout ce qu’on leur cache mais un message codé laissé par Rachel les enfonce davantage en plein mystère.

Petit à petit, ce drame fait ressurgir chez Teddy des éléments de son passé : il a connu la douleur de perdre sa femme dans un incendie criminel. Mais lorsque Chuck Aule découvre que le pyromane responsable des malheurs de son collègue se trouve interné sur l’île, il s’interroge sur Teddy : celui-ci est-il venu pour enquêter ou pour se venger ?

Dennis Lehane a construit un puzzle diabolique et subtil dans l’intention de jouer jusqu’au bout avec les nerfs de ses lecteurs qui vont s’interroger tout au long d’un récit où les apparences sont souvent trompeuses et la vérité entrevue, contredite au chapitre suivant.

Mon avis:

« Shutter Island« , roman incroyable, avec une fin totalement inattendue.
Contrairement à ce que certains lecteurs conseillaient, je me suis lancée dans la lecture de ce roman alors que j’avais vu le film bien avant, mais j’en avais oublié la fin ou en partie en tout cas.
Donc une fois les dernières pages du roman arrivées, tout m’est revenu, et là je me suis dis que j’avais vraiment aimé ce FINAL. du grand art!
Ayant mis le visage de di Caprio, que j’ai d’ailleurs trouvé très bon dans cette adaptation, J’ai tourné les pages au gré des aventures de Leonardo, et c’était plutôt agréable, cela réchauffait un peu cette ambiance glauque et oppressante de cet univers psychiatrique.
Ce roman est d’une logique implacable, tout s’emboîte, c’est aussi un hymne très noir à la puissance du cerveau humain( je n’en dirai pas trop…), à sa capacité d’adaptation et de protection.
En ouvrant ce roman, j’ai débuté un voyage au pays de la folie ou rien de ce que l’on croit tangible ne l’est.
J’ai aussi vu l’adaptation de Mystic River avec le merveilleux Sean Penn, et je n’hésiterai absolument pas, encore une fois à lire le roman, malgré les souvenirs qui me restent du film. car pourquoi se priver d’une extraordinaire lecture sous ce prétexte.

Tes mots sur mes lèvres de Katja Millay

Tes mots sur mes lèvres de Katja Millay

Résumé:

« Je m’appelle Nastya. Voilà 452 jours que je ne parle plus. A personne. Depuis que quelqu’un m’a volé ma vie et ma seule passion. Dans mon nouveau lycée, personne ne sait qui je suis et tout le monde me fuit. Sauf Josh Bennet. Il est toujours seul comme moi. Un jour, il me parle. Et ma vie change. Encore une fois… »

Mon avis:

Une très belle histoire d'amour, d'amitié, qui parle aussi de la souffrance du corps et de l'esprit.
C'est un roman, qui une fois commencé et très difficile à lâcher, il s'adresse aux jeunes adultes et à tous les âges qui viennent après.
Une histoire simple et touchante qui ne finit pas automatiquement par la "happy end" habituelle.
Tout au long du livre, on cherche à savoir ce qui est arrivé Nastya et une fois que l'on a les détails, on les trouve écœurants et on se demande comment se reconstruire après ça. Et que dire de Josh, un jeune homme pudique qui ne pose pas de question et accepte Nastya telle quelle est, avec toutes ses lubies et se habitudes étranges. Il se doute bien sûr qu'elle a énormément souffert, mais sa vie à lui est aussi faite de souffrances, alors pas facile de soulager l'autre quand on est soi-même en mille morceaux.
Un magnifique roman que je conseille à tous car il aborde les relations humaines sous un angle difficile, donc avec un grand réalisme.

Livres numériques

Et bien oui, je lis sur une liseuse, une kindle, plus exactement. J'ai été la première à hurler que jamais je ne le ferai, lorsque j'en ai entendu parler, je pensai que l'aspect du papier me manquerai trop. Et bien je dis aujourd'hui, qu'il faut essayer avant de juger.

Il faut voir l'aspect pratique, des dizaines de romans qui tiennent dans mon sac à main, ce n'est pas rien, tout de même, et puis l'aspect de l'écran est , je dois le dire assez bluffant!!

Et puis, au final, c'est ce qu'on lit qui importe, pas le support, donc je suis l'exemple type du dicton:

" Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis"

Ouf, je ne suis pas une imbécile, j'ai changé d'avis. 😉

Graffiti Moon de Cath Crowley

cvt_Tes-mots-sur-mes-levres_5595

Résumé:

L’Ombre et le Poète, deux mystérieux garçons, peignent la nuit des graffs sur les murs de la ville. Lucy, 17 ans, est si fascinée par l’Ombre qu’elle s’en croit amoureuse. Un soir, elle décide de partir à sa recherche. Ed se propose de l’accompagner dans sa balade nocturne. Lucy accepte à contrecœur car au cours de leur seul et unique rendez-vous, elle lui avait accidentellement cassé le nez, et depuis, elle l’évite comme la peste. Entre disputes, éclats de rire, discussions passionnées, bagarres et fuite à vélo, Lucy va vivre une nuit mouvementée…Un savoureux jeu du chat et de la souris où telle est prise qui croyait prendre…

Mon avis:

Ce livre jeunesse est une bouffée de fraîcheur. Il parle biensûr d’amour adolescente mais avec tant de vérité et de simplicité que l’on replonge vingt ans en arrière, dans sa propre adolescence, dans cette effervescence ou tout paraît possible et magique.
Ce livre nous rappelle à quel point notre vie d’adulte est devenue compliquée et ternie par tous les soucis qu’elle implique.
L’écriture est simple, le roman se lit vite, les personnages sont attachants, j’ai vraiment aimé cette histoire des deux personnages principaux, deux artistes qui rêvent, lui Ed qui doute de tout et elle, Luce qui voit les choses avec beaucoup plus de recul.
Ce genre de découverte me rappelle pourquoi j’aime tant la littérature jeunesse, elle me donne encore plus envie de lire et de découvrir d’autres belles histoires, qui me font voyager dans le monde et dans le temps.

Durant la première partie du roman, je n’avais qu’une envie c’est de découvrir de mes yeux les graffitis de Ed, ils sont décris de manière très claire, j’ai pris grand plaisir à me les imaginer.

J’ai 36 ans, mais cette fois encore la magie a opérer…

Central Park de Guillaume Musso

CVT_Central-Park_5496

Résumé éditeur:

Alice et Gabriel n’ont aucun souvenir de la nuit dernière … pourtant, ils ne sont pas près de l’oublier.

New York, huit heures du matin …
Alice, jeune flic parisien, et Gabriel, pianiste de jazz américain, se réveillent menottés l’un à l’autre sur un banc de Central Park.

Ils ne se connaissent pas et n’ont aucun souvenir de leur rencontre. La veille au soir, Alice faisait la fête avec ses copines sur les Champs-Élysées tandis que Gabriel jouait du piano dans un club de Dublin.

Impossible ? Et pourtant …

Les questions succèdent à la stupéfaction. Comment se sont-ils retrouvés dans une situation aussi périlleuse ? D’où provient le sang qui tache le chemisier d’Alice ? Pourquoi manque-t-il une balle dans son arme ?
Pour comprendre ce qui leur arrive et renouer les fils de leurs vies, Alice et Gabriel n’ont pas d’autre choix que de faire équipe. La vérité qu’ils vont découvrir va bouleverser leur existence …

Mon avis:

Je donne sans hésiter 5/5 à ce nouveau roman de Guillaume Musso qui je l’avoue est un de mes auteurs fétiches, car il véhicule quelque chose de positif dans chacun de ses romans.

J’ai lu quasiment tous les romans de cet auteur, mais je dois dire que j’en ai rarement lu un avec autant de voracité.
Ce roman est tout simplement génial, jusqu’à la fin on se demande quelle est l’explication de cette histoire, et cette fin dont je vous parle m’a surprise, je ne me doutai de rien.
L’auteur alterne entre suspense et moments douloureux pour l’héroïne, elle oscille entre espoir et désespoir, elle pense avoir trouvé la solution à ce mystère qu’elle vit et découvre qu’une fois de plus elle est sur la mauvaise piste.
Guillaume Musso a l’art de rendre ses personnages attachants, dans Central Park il les rend addictifs.
Et j’avoue avoir retrouvé avec plaisir cette petite citation à chaque nouveau chapitre.
Les années bonifient le vin, mais aussi l’écriture et l’imagination de Mr Musso.

Apocalypsis tome 5 Omega Eli Esseriam

cvt_Apocalypsis-Tome-5--Omega_9255

L’Oméga. La fin. L’Apocalypse. Alice, Edo, Maximilian et Elias doivent enfin affronter leur destin, ensemble. Tandis que l’heure du choix approche, les quatre Cavaliers sont pris dans un tourbillon de révélations qui mettra à mal toutes leurs convictions. Que sont les ténèbres, quelle est la lumière ? Ils devront cependant oublier leurs doutes, car leur mission est simple : détruire l’humanité, et n’épargner que 144.000 âmes. En seront-ils capables ?

Mon avis:

note:4/5

Je commence par préciser que la note 4/5 a été motivé par l’ensemble de la saga, il m’étais impossible de mettre une note moyenne à un série que j’ai tant aimé.
Cependant, je dois avouer que j’ai ressenti une certaine déception à la lecture de cet ultime tome, je m’explique:
Merci à ceux qui n’ont pas lu ce tome de passer leur chemin!
– Je m’attendais à l’apocalypse, et je me suis retrouvée avec un imbroglio de personnages et d’histoires, j’avais beaucoup de mal à m’y retrouver, ce qui a souvent tendance à vite me lasser.
-J’étais impatiente de retrouver Alice, Edo, Max et Elias ensemble et de faire un bout de chemin avec eux, mais ils se sont bien vite séparés.
Maintenant, je me dois de relever les points positifs, quand même:
-L’écriture de l’auteure fait toujours son effet, précise, intéressante, les anecdotes et opinions racontés sont toujours passionnantes et l’on s’y accroche pour connaître l’issue.
– de nombreux détails s’éclaircissent, les chemins et les histoires des personnages se croisent, tout s’éclaire.
-La fin du tome, est très bonne, elle m’a de nouveau interpellé comme au premières lignes d’Alice, j’étais déçue de ne pas en savoir plus sur les personnages évoqués.
Dans l’ensemble cette saga reste hors norme et de grande qualité et je la conseille vivement.

Apocalypsis tome 4 Le cavalier pâle Elias de Eli Esseriam

cvt_Apocalypsis-Tome-4--Cavalier-Pale-Elias_1054

Résumé:

Si tu viens à trouver ces feuillets, c’est que les choses ne se sont pas exactement déroulées comme nous le pensions.

Il est important que je consigne quelque part les faits qui te concernent, car la probabilité est grande que ta mémoire soit altérée au moment où tu découvriras ces pages.

Ce sont des souvenirs du passé et du présent, mais aussi des souvenirs du futur. Si je te les écris, c’est qu’ils sont essentiels. Ils définissent ton existence et expliquent qui tu es. N’en néglige aucun, ne méprise pas celui qui te paraîtra léger ou insignifiant.

Mon avis:

Mais quel plaisir, je viens de passer le meilleur moment de cette saga, je crois, mais il me reste encore Omega à lire, donc le bilan définitif se fera plus tard.
Comment vous faire comprendre mes sensation après la lecture de ce cavalier pâle: Elias.
Il est vraiment à l’opposer des autres cavaliers. Il est bon, gentil, et c’est son problème d’ailleurs, il ne peut pas accomplir ce pourquoi il est sur cette terre, il faut qu’il change.
Il détient un pouvoir qui de prima abord, apparaît comme fabuleux, mais la réalité n’ai pas si rose que ça.
Il a en commun avec les cavaliers rouge et noir, le fait qu’il aime une personne par dessus tout, d’un amour qui est ici, pur et d’une beauté à toutes épreuves.
Mais je ne vous en dit pas plus sur ce personnage que j’ai trouvé extraordinaire.
Comme chaque cavalier il faut le découvrir par soi même.
Concernant l’écriture de l’auteure, je suis toujours autant bluffée, c’est rondement mené, tout s’emboîte, on peut faire des petits recoupements avec les autres cavaliers et leur entourage, et là on se dit « mais oui, bien sûr »
Ce tome 4 nous amène de façon magistrale au cinquième et dernier tome de la saga « Oméga », et j’avoue que c’est avec une certaine effervescence que je m’empresse de terminer cette critique afin de pouvoir connaître le grand final et le fin mot de l’histoire.

Pour finir, il y a des livres dont on a envie de parler pendant des heures, avec ceux qui l’ont lu, mais dont on a aussi envie de parler avec ceux qui ne l’ont pas lu, pour leur donner envie, et bien celui-ci fait partie de cette catégorie.