Joyland de Stephen King

51X6UE-Q1ZL._SL160_

Résumé de l’éditeur:

Les clowns vous ont toujours fait un peu peur ?
L’atmosphère des fêtes foraines vous angoisse ?
Alors, un petit conseil : ne vous aventurez pas sur une grande roue un soir d’orage.

Après une rupture sentimentale, Devin Jones, 21 ans, débarque l’été 1973 à Joyland, petit parc d’attraction sur le littoral de la Caroline du Nord. Il est embauché avec d’autres étudiants pour compléter l’équipe de forains, à la fois étrange et joyeuse. Sa rencontre avec un petit garçon doué de voyance, atteint d’une maladie grave, et surtout de sa mère, va changer la vie de Devin. Obsédé par le mystère du train fantôme soi-disant hanté par le spectre d’une femme égorgée 4 ans auparavant, le jeune homme se lance dans l’enquête. Un nouveau meurtre est-il possible ? Parviendra-t-il à l’éviter ? Une chose est sûre, l’aventure le changera à jamais.

Mon avis:

Si je n’avais fait que lire la 4ème de couverture, j’aurai été très étonné par la tournure de l’histoire. Mais j’avais lu les précédentes critiques faites par les lecteurs de Babelio, donc je m’attendais à ce que ce roman ne corresponde pas tout à fait à sa description.
Mais ce roman m’a permis de passer un très bon moment, les personnages sont intéressants et l’histoire est bien contée, comme je les aime.
J’ai apprécié découvrir Dev et ses petites histoires de tous les jours, c’est un garçon simple, mais pas simplet.
Pourtant, si j’avais lu ce livre sans en connaître l’auteur, j’aurai eu du mal à reconnaître Stephen King ou alors peut-être dans sa façon de nous raconter un moment de vie, comme dans Rose Madder.
Mais bon, je reste tout de même un peu sur ma faim de surnaturel, de trouille et de méchants, très méchants…
Mais ce petit côté années 70, cette  » parlure « des forains, et cet extraordinaire petit garçon nous font vite oublier tout cela.

donc en résumé, si vous vous lancez dans la lecture de livre de 300 pages, ne vous attendez pas à du « Ca » ou du « Salem », car nous ne sommes ici, pas du tout dans le même contexte.

Mais vous passerez un bon moment, n’en doutez pas.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s