Player One de

cvt_Player-one_4120

Résumé:

2044. La Terre n’est pas belle à voir. Comme la majeure partie de l’humanité, Wade Watts passe son temps dans l’Oasis, un monde virtuel où chacun peut faire et être tout ce qui lui chante. Pour oublier la misère dans laquelle il vit. Il rêve secrètement d’être celui qui décrochera le ticket gagnant de la grande loterie…
James Halliday, le créateur de l’Oasis, est mort quelques années auparavant sans laisser de successeur. Pour décider du sort de sa fortune, il a créé une véritable chausse au trésor. Battre des records à Pac-Man, réciter par coeur des parles de Devo, ou trouver les failles des jeux vidéo cultes : voilà l’unique moyen d’accéder à son héritage colossal. Des centaines de personnes ont essayé, en vain. Joueurs invétérés ou grand organismes mondiaux corrompus, tous s’y sont cassé les dents. Wade se dit qu’il serait peut-être capable de relever le défi. Et il résout la première énigme.

Mon avis:

Ce que j’aime dans la lecture, c’est que l’on est amené à découvrir de nouveaux genres à chaque livre que l’on ouvre. Ce roman Player One en est un exemple flagrant. Il faut que je commence par vous expliquer que je suis née en 1977, donc les années 80 je connais bien, il faut aussi que je vous explique que j’ai un compagnon fou de jeux vidéos et de console.
Vous me direz donc que tous les ingrédients étaient réunis pour que j’aime ce livre, et bien oui, car autant l’univers du jeu vidéo actuel ne me fascine pas mais alors pas du tout, autant la période dont parle ce livre me passionne.

En effet, ce roman a le bon goût de réunir tous assaisonnements qui plaisent à une trentenaire comme moi ( plus proche de 40 que de 30 mais bon, on ne va pas chipoter…)
C’est une quête du Graal 2.0 que nous découvrons ici, avec des références aux années 80 et à tous ses atours. tout au long du roman, des références qui nous font sourire, nous qui avons jouer à la première version de Pacman, qui avons regardé K2000 ou Starbuck…, qui avons écouter Talk Talk, europe et bien d’autres ( toutes ces références ne sont pas dans le livre, mais les modes étaient en léger décalage entre L’europe et les Etats-Unis).

De plus, ce livre est un vrai roman d’héro fantastique, Une aventure incroyable dans un monde virtuel, qui d’ailleurs a pris tant de place dans la société que la vie réelle passe au second plan, elle s’est appauvri sur tous les points de vue. Ce qui d’ailleurs nous amène a réfléchir sur la place de la technologie et du virtuel dans nos vie. on ne sort pas indemne de cette lecture. Elle crée malgré son côté ludique, une certaine réflexion.

Tout ça pour recommander ce livre à tous ceux qui sont nostalgiques des années de leur adolescence, les années 80. Les films, les groupes de musiques; les romans cités ne pourront que vous rafraîchir la mémoire .

Publicités

2 réflexions sur “Player One de

  1. Aha! 🙂 Le livre est dans ma PAL, et je pense qu’il sera le prochain que je vais lire (si j’arrive à venir à bout de l’essai sur l’histoire de Jérusalem que je lis en ce moment). Il ne devrait donc pas tarder à apparaître dans la chronique lecture SFFF de mon blog! 🙂 Cette incursion dans l’univers des gamers (j’ai travaillé pour eux dans le passé), ainsi que les références aux années 80 que tu as mentionnées, ne font que me mettre un peu plus l’eau à la bouche. 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s