Les déconnectés- Les fragmentés tome 2 de Neal Shusterman

cvt_Les-fragmentes-tome-2--Les-deconnectes_347

Résumé:

Dans une société traumatisée par la Seconde Guerre civile, une loi autorisant la fragmentation a été votée. Celle-ci stipule que tout parent peut décider de « résilier » son enfant rétroactivement.
Réfugiés dans un cimetière d’avions de l’Arizona, Connor et Risa ont réussi à échapper à ce sort funeste. Au beau milieu du désert, ils accueillent des centaines d’adolescents qui, comme eux, ont décidé de résister. Peuvent-ils encore changer une société qui considère leur vie comme un bien de consommation ?

Mon avis:

Voici la suite des fragmentés.

J’ai lu « les déconnectés » directement après avoir refermé le tome 1. Je suis ainsi restée totalement plongée dans cet univers, et je n’ai rien perdu de sa saveur.
Tout comme le premier tome, celui-ci est rempli de rebondissements positifs et négatifs. Les principaux protagonistes sont séparés, ils vivent tous des choses encore plus difficiles que précédemment.
Des explications concernant l’origine et les raisons de la fragmentation sont données.
Un roman haletant qui, bien que futuriste, traite d’un sujet d’actualité: la délinquance de la jeunesse, et la façon de la traiter.
Encore un très bon moment de lecture jeunesse, qui me donne envie d’enquiller immédiatement sur le tome 3.

Les fragmentés de Neal Shustersman

cvt_Les-fragmentes-tome-1--Les-fragmentes_2906

Résumé:

Dans une société traumatisée par la Seconde Guerre civile, la charte de la vie vient d’être signée.
Elle stipule que l’on peut  » fragmenter  » un adolescent âgé de treize à dix-huit ans. La fragmentation consiste à  » résilier  » un enfant rétroactivement sans mettre fin à sa vie. Connor, Risa et Lev se retrouvent tous les trois sur la liste fatale. Leur seule échappatoire : fuir, se cacher, survivre alors qu’ils sont traqués par les Frags, la police des fragmentés. Thriller d’anticipation original et rythmé, ce roman initiatique de Neal Shusterman propose une réflexion intelligente sur l’indépendance et la quête de soi.

Mon avis:

Premier tome d’une trilogie, voici une très bon roman dystopique. Une histoire incroyable , cruelle, ou les parents n’étant pas satisfaits de leurs enfants de 13 à 18 ans peuvent décider de les faire « fragmenter », c’est à dire que tout en les gardant « vivants », chacun de leurs organes sont vendus.
Le déroulement de ce roman est passionnant, il est narré du point de vue des protagonistes de l’histoire, mais aussi de certaines personnes de passage ou n’ayant que peu d’importance dans les événements.
Je ne dirai pas que j’ai lu rapidement ce livre, mais cela s’explique juste par le fait que le temps m’a manqué. Car rien n’est à reprocher à cette histoire, plus qu’accrocheuse et intelligemment écrite.
Ce roman s’adresse aussi bien aux ados qu’aux adultes, car le sujet n’est pas traité de façon enfantine ou puérile.

Il y est question de solidarité, de l’amour familial (est-il inaliénable?), de conscience…

Une lecture que je conseille à tous.

Le chasseur de regards de Sebastien Fitzek

CVT_Le-chasseur-de-regards_7177

Résumé:

Alexander Zorbach, reporter dans un grand quotidien berlinois, a temporairement permis de mettre un terme aux agissements du tristement célèbre Voleur de regards, un psychopathe ayant assassiné de manière bestiale quatre femmes et trois enfants – à qui il avait chacun prélevé un œil – et à sauver in extremis deux futures victimes.
Mais le journaliste a dû pour cela payer le prix fort. Pendant qu’il libérait la fillette et le garçonnet d’une cage d’ascenseur, le Voleur de regards avait choisi une nouvelle proie : Julian, le fils de Zorbach, qu’il avait enlevé non sans avoir au préalable assassiné sa mère, Nicci Zorbach…
Le compte à rebours est lancé. Zorbach sait qu’il dispose de peu de temps pour retrouver son fils vivant. D’autant que le Voleur de regard s’est évaporé dans la nature sans laisser le moindre indice susceptible de le localiser. Zorbach, pour le coincer, va devoir se muer en chasseur…

Mon avis:
« Le chasseur de regards » est la suite du « voleur de regards » et cette suite est dans la lignée du premier: un très bon roman. Tout y est une fois de plus. Je dirai même que le suspense et les fausses pistes y sont encore plus saisissants.
Jusque la toute fin, le mystère est préservé. Chaque révélation m’a faite dire ça y est je sais et au chapitre suivant, je tombais de mon échelle.

Nous retrouvons donc Alexandre Zorbach, Alina, et aussi pour quelques pages, le voleur de regards, mais je ne vous en dit pas plus car vous n’avez peut-être pas lu le premier tome de cette histoire  » Le voleur de Regards » dont voici mon article:

http://livresque78.over-blog.com/2014/08/le-voleur-de-regards-de-sebastien-fitzek.html
Un excellentissime roman policier que je ne saurai que conseiller aux amateurs du genre. Et je sais qu’ils sont nombreux, quant à moi j’ai découvert avec ces deux tomes un auteur que j’apprécie beaucoup et avec lequel je ferai volontiers d’autres voyages aux confins de la folie.

Le voleur de regards de Sebastien Fitzek

cvt_Le-voleur-de-regards_4904

Résumé:

Une vague de crimes d’une cruauté sans précédent s’abat sur Berlin. Un tueur en série s’infiltre dans les foyers en l’absence du père de famille, tue la mère, enlève l’enfant et accorde un ultimatum à la police pour le retrouver.
Passé cet ultimatum, l’enfant est assassiné. En référence à l’oeil gauche qu’il prélève sur ses victimes, les médias lui ont attribué un surnom : le Voleur de regards…
Alexander Zorbach, un ancien policier devenu journaliste, se rend sur une nouvelle scène de crime. Une mère de famille a été assassinée et son fils de 9 ans a disparu.
Alexander se retrouve pris dans l’engrenage du jeu machiavélique auquel se livre le Voleur de regards, qui veut lui faire porter le chapeau.
Zorbach a 45 heures pour retrouver l’enfant et prouver son innocence. Le compte à rebours est lancé…

Mon avis:

J’avais tout abord annoncé que ma lecture du week end serait la « Chasseur de regards », de sebastien Fitsek, mais quelle ne fut pas ma surprise de contacter que l’auteur donne un avertissement au début du livre. En effet, ce roman est en quelque sorte une suite du « Voleur de regards », il est donc conseillé de lire celui-ci en premier, afin de mieux comprendre et cerné l’histoire.

J’ai donc changé mon programme…

Ce livre est tout simplement génial, Sébastien Fitzek est un auteur qui parvient à nous tenir en haleine avec des tonnes de rebondissements, il nous emmène dans toutes les directions et nous fait douter jusqu’à la dernière minute.
Ici pas de gore à outrance, mais de l’intelligence dans la manière de nous emmener là ou on pense trouver des pistes et des indices, et soudain, toutes nos théories s’écroulent.
Et enfin arrivent les dernières pages, la délivrance, la solution qui pas une minute ne nous a effleuré l’esprit.
Maintenant, tellement imprégnée de cette histoire et de la façon décrire de cet auteur, je ne peux que me diriger à grands pas vers « Le chasseur de regards« .
Je vous conseille d’en faire autant.

La marteau de Thor de Patrick Weber

cvt_Le-marteau-de-Thor_5842

Résumé:

Scandinavie, 850. Lors d’une expédition en terre d’Irlande, le chef viking Bjorn le Brave est tué. Son langskip a essuyé une violente tempête et ramène au port du petit village de Randheim une partie de son équipage sans vie. Parmi les corps qui ont disparu, celui du chef. Kern, le fils de Bjorn, est trop jeune pour lui succéder. C’est le régent, l’ambitieux Egill le Rusé, qui prend le pouvoir. Kern demeure étrangement digne et sûr de lui : il vient de trouver sur son lit le marteau de Thor que Bjorn portait toujours autour de son cou. Kern en est convaincu, son père est vivant. Mauvais présages, vols, disparitions… De nombreux malheurs s’abattent soudain sur le village. Bjorn serait-il revenu du Walhalla pour se venger de ses assassins ? Assisté du vieux sage Erik le Chauve, Kern va mener l’enquête. Bjorn est-il vivant ? Quel secret dissimule le vaisseau fantôme ? De quel mal étrange sont morts les membres de son équipage ? Pour sauver l’honneur de son peuple, Kern devra découvrir les secrets de son père. Sous le signe du marteau de Thor.

Mon avis:

Voici une très bon roman ado. Je suis très intéressée par le peuple Vikings, mais il est vrai que se renseigner à leur sujet, peu parfois être rébarbatif, surtout pour les jeunes.
Et bien, voici un livre qui permet d’en apprendre plus sur eux, leur coutumes, leurs croyances et leurs conquêtes, tout en appréciant ce côté divertissant qu’apporte l’enquête au sein du village des Randheims.
Les petits plus de ce roman sont: – son lexique, qui permet à tous de comprendre les termes utilisés.
– Ses annexes qui donne des précisions à ceux qui le souhaitent sur la façons de vivre des Vikings, une carte du monde de l’époque…
En résumé, je ne peux que vous inciter à découvrir cette histoire passionnante, quelque soit votre âge…

Imagine le reste de Hervé Commère

CVT_Imagine-le-reste_7654

Résumé:

Imagine le reste c’est l’histoire d’un sac, qui passe de main en main et qui change le destin des hommes qui ont cru le posséder.
Karl et Fred, d’abord les deux meilleurs amis du monde, deux frères. Des petits coups à droite à gauche, quelques trafics, un peu de contrefaçon, quelques vols de voitures et la prison aussi.
Et puis un jour Fred arrive chez Karl et lui annonce leur départ imminent en lui montrant un sac plein de billets mauve. Deux millions d’euros. De quoi avoir la vie dont ils rêvaient, et surtout, de quoi aller chercher Carole, la fille qu’ils ont toujours aimée, qui les a quittés et que Fred compte épouser.
Mais sur la route qui doit les conduire à Carole, alors que les deux amis dînent tranquillement en savourant leur victoire, leur voiture est volée sous leurs yeux et avec elle le sac contenant les millions.
Les voleurs volés à leur tour, tout aurait pu s’arrêter là, mais l’histoire ne fait en réalité que commencer… ou continuer…
Car le sac est passé entre les mains de Nino, un chanteur qui croupit dans un bar de nuit et qui est le seul à ignorer son talent. C’est sa fuite avec le sac volé qui lui permettra, contre toute attente, de devenir un rock star mondialement connue. Et c’est à cause de ce sac qu’un jour, ce chanteur en pleine lumière, aussi connu que Mick Jagger, disparaîtra au faîte de sa gloire pour ne réapparaître que deux ans plus tard…
Que s’est-il passé entre temps ? Vous le saurez en lisant cette histoire…

Mon avis:

Je restai méfiante face à ce roman, il avait des critiques tellement dithyrambiques, que j’avais peur d’être déçue.
C’est le premier roman que je lis de l’auteur. Je dois dire que cette façon de nous raconter une histoire est absolument passionnante.
J’ai été happé d’un bout à l’autre de ce roman, les histoires et les destins qui se croisent, celles de Fred, Karl, Nino et bien d’autres encore…
On apprend à connaître indépendamment chaque protagoniste, notre curiosité concernant ces derniers est totalement assouvie, on comprend par un retour dans le passé, le pourquoi du comment.
J’ai trouvé ce livre poétique, car même les gros durs font les choses par amour. lorsqu’on fait le bilan à la fin de notre lecture, l’amour est maître, on pardonne, on agit, on fait tout par amour.
Merci Hervé Commère pour cette belle lecture.