Dix petits nègres d’Agatha Christie

CVT_Dix-petits-negres_3914

Mon avis:

Lire un roman d’Agatha Christie, c’est comme regarder un épisode de Columbo à la télévision. Et oui, c’est la nostalgie, celle d’une bonne enquête policière, d’un bon casse tête.
Cela a été un grand plaisir de relire « Les dix petits nègres », dont la première lecture remonte à ma jeunesse. J’ai enfin rouvert ce classique du livre policier, cela faisait un moment que j’y pensai, mais comme la plupart d’entre vous ma pile à lire se rallonge chaque jour. du coup, peu de place pour des re-lecture, mais au final, ça fait du bien, en plus ce roman est court.
Un très bon moment donc, qui m’amène à en vouloir d’autres. A bientôt Madame Agatha Christie

Résumé:

Dix personnes apparemment sans point commun se retrouvent sur l’île du Nègre, invités par un mystérieux M. Owen, malheureusement absent. Un couple de domestiques, récemment engagé, veille au confort des invités. Sur une table du salon, dix statuettes de nègres.

Dans les chambres, une comptine racontant l’élimination minutieuse de dix petits nègres. Après le premier repas, une voix mystérieuse s’élève dans la maison, reprochant à chacun un ou plusieurs crimes.

Un des convives s’étrangle et meurt, comme la première victime de la comptine. Une statuette disparaît. Et les morts se succèdent, suivant le texte à la lettre. La psychose monte. Le coupable se cache-t-il dans l’île, parmi les convives?

Une poignée de personnages admirablement campés, une ambiance tendue, un suspense à couper le souffle et une fin complètement inattendue…

La reine du crime nous livre ici un classique de la littérature policière ! –Sophie Colpaert–

L’île du Nègre… Que de bruits courent sur son nouveau propriétaire… Richissime Yankee, star hollywoodienne, ou bien encore l’Amirauté britannique?

Bref, quand tous les dix – du juge au play-boy, sans oublier la secrétaire – reçoivent cette invitation à passer des vacances sur l’île, aucun d’eux n’hésite à accourir…

Mais là-bas, dans la somptueuse demeure, personne… sauf, bien entendu, cette voix, sur un disque, qui accuse tour à tour chacun des participants…

C’est la panique.
Alors, au rythme des couplets de la ronde des Dix Petits Nègres, le nombre des invités commence à diminuer. Inexorablement…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s