Les brumes de Grandville de Gwendoline Finaz de Villaine – B.Editions

CVT_Les-Brumes-de-Granville-T1-Monotropa-Uniflora_9447♥♥♥♥♥Attention: énorme coup de  COEUR ♥♥♥♥♥

L’histoire: ♥♥♥♥♥ La couverture:♥♥♥♥♥ Résumé: Apolonie, encore troublée par cette rencontre, tombe sous le charme indécent d’une mystérieuse1919. Au lendemain de la Première Guerre mondiale, Apollonie devient professeur de musique. Belle, libre et déterminée, la jeune orpheline découvre la vie au château de Grandville. Elle ne tarde pas à faire la connaissance du fils de la Comtesse, le magnétique et mystérieux Hector, dont la beauté n’a d’égale que le cynisme.Appolonie, encore troublée par cette rencontre, tombe sous le charme indécent d’une voix mystérieuse sortie des ombres… Mon avis: Wahou!! Mais quel choc, ce livre est un véritable coup de cœur pour moi. Il ne faut surtout pas s’arrêter aux trois points de suspension qui termine le résumé de ce roman. Car c’est justement là que l’histoire démarre. Ce livre est une véritable merveille. L’auteur nous emmène dans ce domaine de Grandville, et le voyage semble réel, on arpente les pièces en même temps que l’héroïne, on le visite et le découvre en même temps qu’Apollonie. Extraordinaire idée de mêler l’histoire de la Grande guerre et le fantastique. Tout se tient d’un bout à l’autre, l’équilibre entre les deux ingrédients principaux est parfait, l’auteur joue sur les tableaux de l’après guerre et sur celui du romanesque et du fantastique avec un savoir faire extraordinaire. Son héroïne est intelligente, profonde, raisonnée. Les personnages secondaires sont décrits physiquement et moralement avec juste ce qu’il faut pour commencer à avoir une opinion à leur égard. Sans parler qu’Hector, que l’on ne peut s’empêcher d’imaginer tant Apollonie le trouve beau et magnétique. Le domaine de Grandville donne malgré l’époque à laquelle se déroule l’histoire, un côté cocon, ou flotte l’impression que le temps s’est arrêté et que les atrocités de la bataille sont restées dehors. Le choix de l’époque reste pour moi, un atout majeur de ce roman, il permet au lecteur de garder du recul par rapport à l’histoire d’amour d’Apollonie. Il faut aussi que je vous parle de cette couverture, cette jeune fille de dos, devant la grille de Grandville, laisse au départ imaginer toutes sortes de choses. C’est un très beau livre, le genre de livre que l’on aime lire en public, que l’on aime exhiber, il est simple sans fioriture. J’ai eu hâte de l’ouvrir dès que je l’ai reçu. Je confirme donc le bonheur que j’ai eu à lire ce premier tome, je suis maintenant dans l’attente impatiente, mais très impatiente de la suite de cette merveilleuse histoire. Merci à  Gwendoline Finaz de Villaine ainsi qu’à B.Editions pour cette lecture enchanteresse.

Publicités

10 réflexions sur “Les brumes de Grandville de Gwendoline Finaz de Villaine – B.Editions

  1. Bonjour et merci d’avoir fait un tour sur mon blog! J’ai pu découvrir le vôtre et augmenter considérablement ma PAL… première lecture réussie avec celui-là, j’ai passé un super moment. Je regrette un peu d’avoir su où m’emmenait l’histoire, mais peut être qu’il y aura des surprises avec la suite? Je l’attends avec impatience en version électronique! A bientôt 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s