Ce qu’on fait sans plaisir de Morgan Caine

51t3KLEuj6L._SL160_

Rokh editions

Lu en numérique

Note générale: ♥♥♥♥/5

Mon avis:

Voici le nouvel opus de Morgan Caine, que j’ai lu avec un énorme plaisir.

On retrouve ici le soucis du détail de l’auteur, sa manière de nous faire plonger dans l’histoire en nous détaillant les personnages un par un. Ce qui peut effrayé un peu durant les tous premiers chapitres, car on s’y perdre au milieu de toutes ces personnes. Mais l’auteur nous rattrape très rapidement et la concordance entre les acteurs de cette histoire devient limpide.

Ce roman commence de manière à ce que l’on se pose de nombreuses questions, il nous décrit différents situations et différents protagonistes, nous nous apercevons rapidement que tout est lié. En effet, tout d’abord une femme qui fuit, à quoi tente elle d’échapper? Puis un homme qui s’évade de prison, à la poursuite de qui se lance t-il?

A partir de ce moment l’auteur Morgan Caine, nous embarque dans une histoire au fond difficile, car il nous parle de violence conjugale, mais avec beaucoup de pudeur et de justesse. pas de détails gores et inutiles, tout est dans la finesse, afin d’emporter le lecteur dans une enquête qui va se révéler remplie de fausses pistes, que ce soit pour le lecteur ou pour les enquêteurs de police et pour le FBI.

Talentueux est celui qui parvient à nous balader d’un personnage à l’autre, sans qu’à aucun moment on ne se sente perdu.

L’auteur tisse une toile d’araignée où chaque fil relie un personnage à un autre.

De plus, l’histoire personnelle de chacun nous permet de comprendre à quel point le vécu peut conditionner les actes, qu’ils soient plus ou moins honorables. Faut-il fuir face à la violence d’un conjoint ou d’un père? Faut-il faire appel à la justice? Et celle-ci sera t-elle impartiale? Faut-il jeter la pierre à celle qui décide de se venger?

Ces histoires de violence familiale s’étalent sur plusieurs années, nous découvrons donc à quel point suivant les États et suivant les périodes, les mœurs peuvent évoluer.

Les plaintes d’une femme battue n’ont pas toujours été prise au sérieux, que ce soit par l’entourage ou par la justice elle même.

L’auteur parvient à injecter tous les ingrédients nécessaire à un bon roman policier, tout en y ajoutant une pincée de sensibilité, qui font de ce roman une lecture plus qu’agréable.

Merci à Rokh Editions

Résumé:

Norman Seward, un paisible professeur d’Harvard, est retrouvé à son domicile, abattu d’une balle. Sa femme Amanda a disparu.

Le FBI et les US Marshals débarquent aussitôt à Boston. L’ex-mari d’Amanda Seward, Gregory Heller, vient de s’évader de la prison de Haute-Sécurité d’Indianapolis, où il purgeait une peine de perpétuité sans possibilité de libération. En effet, il y a huit ans, Gregory Heller a sauvagement assassiné ses deux enfants, Tim et Lauren, âgés de cinq et trois ans, et a éventré son ex-femme, Amanda, qui allait se remarier.

Est-ce lui qui est venu s’en prendre de nouveau à la malheureuse ? La chasse à l’homme commence.

Pendant ce temps, Jordan Adams est bien ennuyée. Son amie Margie Connors a disparu? La police pense qu’elle a peut-être été prise en otage par Gregory Heller dans sa cavale meurtrière.

Parallèlement à Red et Watson, Jordan va mener l’enquête. Celle-ci va réveiller d’anciens démons, et raviver de vieilles blessures. Nul n’en sortira indemne.

Pour ce deuxième opus, après le succès du best-seller « Quiconque te fera du mal », qui a séduit plus de 10 000 lecteurs, Morgan Caine nous livre une nouvelle enquête de ses personnages préférés, Jordan Adams, la fantasque millionnaire, et le duo de choc des inspecteurs Red et Watson.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s