Mr Mercedes de Stephen King

CVT_Mr-Mercedes_539Ici pas besoin de note, c’est Stephen king, soit on aime, soit on aime pas. Moi j’adore.

Mon avis:

Ça peut paraître fou, mais en lisant ce roman j’en ai presque oublié que c’était Stephen King qui en était l’auteur. Nous ne sommes pas du tout dans son style habituel, mais ce n’est absolument pas un problème, car il maitrise le bougre! Voici donc plutôt un roman de type polar, thriller. Pas un once de fantastique, ce qui ne se voit jamais dans le style habituel de l’auteur.

De toute façon, l’hameçon est lancé, et le poisson que je suis est ferré, car Mr King est un conteur hors pair, il parvient toujours à vous embarquer avec lui, il vous narre les anecdotes qui vont vous donner envie d’en savoir plus sur ses personnages.

Et dieu sait qu’ils sont croustillants ses personnages… Un psychopathe dont l’état psychologique remonte à l’enfance, sa mère qui n’est pas plus à plaindre que lui en matière de folie. Un flic à la retraite, qui n’attend qu’un coup de pied au c.. pour reprendre goût à la vie. Et pour les autres, je vous les laisse découvrir par vous même.

Un pur régale jusqu’à la derrière ligne, des rebondissements, qui m’ont empêcher de lâcher ce livre, malgré un manque de temps évident dû à la vie quotidienne et ses tracas.

Après avoir été un peu déçu par Joyland et avoir fait l’impasse jusqu’à présent sur 22/11/63, je sens de nouveau la Kingmaniac qui est en moi, celle qui a beaucoup aimé Dôme, bien-sûr les grands succès de Stephen pour les intimes.

Les  changements de styles et de genres de l’auteur ne me dérangent pas, au contraire, ils apportent un peu de diversité, un peu de surprise.

A lire sans modération…

Résumé:

« Je crois qu’il y a plein de gens qui rêvent de faire ce que j’ai fait… La seule différence, c’est que moi, je l’ai vraiment fait ! »Midwest 2009. Un salon de l’emploi. Dans l’aube glacée, des centaine de chômeurs en quête d’un job font la queue. Soudain, une Mercedes rugissante fonce sur la foule, laissant dans son sillage huit morts et quinze blessés. Le chauffard, lui, s’est évanoui dans la brume avec sa voiture, sans laisser de traces.Un an plus tard. Bill Hodges, un flic à la retraite, reste obsédé par le massacre. Une lettre du tueur à la Mercedes va le sortir de la dépression et de l’ennui qui le guettent, le précipitant dans un redoutable jeu du chat et de la souris.Avec ce polar très noir, véritable plongée dans le cerveau d’un psychopathe qui ferait passer Norman Bates pour un enfant de chœur, Stephen King démontre une fois encore son époustouflant talent de conteur, qui s’affranchit des frontières et des genres.

Publicités

7 réflexions sur “Mr Mercedes de Stephen King

  1. bon maintenant arrêtons cette plaisanterie ;-). Il te faut lire 22/11/63. parce que pour moi c’est le meilleur des King (et je le connais bien) et parce que tout simplement c’est sans doute le meilleur bouquin que j’ai lu dans ma vie (si si)

    J'aime

  2. Bonjour.

    Bravo pour votre critique même si je ne partage pas votre avis, Votre analyse de « Mr Mercedes » est néanmoins parfaitement étudiée, et en vaut bien d’autres à mon avis… entre autre à propos du coup de la panne #lol.

    Avez-vous lu cependant « Salem’s lot », »Firestarter », « Simetierre » sinon « Shining » du même auteur ? Pour moi les premiers bouquins kingiens sont ses meilleurs, la suite a l’air un peu marketée à part les nouvelles qu’ils sort en recueil de temps à autre (à lire en V.O. d’ailleurs car la traduction française est souvent immensément incorrecte.) Toutefois depuis que j’ai lu « Carrie » en cachette à l’âge de 13 ans, je dois avouer que je suis moi même addict de l’extraordinaire Stephen, cherchant la plupart du temps à en redécouvrir l’ivresse première dans ses nouvelles oeuvres…

    Au plaisir donc de vous croiser peut-être lors d’autres lectures. Mes salutations,

    Xavier Wmz

    J'aime

    1. Bonjour,

      Merci de votre commentaire, j’ai bien-sûr lu Salem Simetierre et tous les grands succès de SK. Il est vrai que même si depuis quelques bons livres de l’auteur m’ont interpellée, je ne suis jamais parvenu à être totalement rassasiée, comme à cette grande époque. Beaucoup de fans en sont au même point je crois.
      A bientôt.

      Magali

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s