Les rives de la terre lointaine de Sarah Lark

51VP5uRYhoL._SX210_

Les Editions L’archipel nous enchante encore avec le nouveau roman de Sarah Lark que j’ai découvert il y a quelques temps avec Le cri de la terre, troisième tome d’une trilogie splendide:

https://livresque78.wordpress.com/2015/09/05/le-cri-de-la-terre-de-sarah-lark/

Sarah Lark nous embarque à nouveau sur les terres qu’elle chérit tant, la nouvelle Zélande ainsi que sa passion pour le peuple Maorie et ses coutumes. A une époque qui est propice aux romances difficiles car si le destin sépare les amours, la distance et les difficultés de la vie au 19ème siècle leur donnent une saveur bien particulière.

Il n’y  a pas de mystère, l’auteure a l’art de nous emmener dans des contrées lointaines, elle imagine des rencontres qui jalonnent des parcours plus ou moins compliqués, la famine, les mariages de raison et par intérêt et non d’amour, ce qui crée des épopées absolument incroyables que l’on dévore d’un bout à l’autre.

Un superbe roman qui allie évasion et découverte d’une époque et de sa réalité. Les coutumes maories donnent un charme exotique à l’histoire, la simplicité de ce peuple et la facilité avec laquelle ils acceptent les autres. Un véritable atout qui renforce l’intensité de cette histoire.

Tout ne se termine pas toujours bien, car Sarah Lark, bien qu’écrivant une romance, reste avant tout fidèle à l’époque et à la réalité de la colonisation par le peuple Anglais.

Une nouvelle lecture, qui se décevra pas les fans de l’auteure, et qui charmera ceux qui ne l’ont pas encore découverte.

Résumé:

Irlande, 1846. A 17 et 19 ans, Kathleen et Michael sont amoureux. Ils ne rêvent que d’une chose : quitter leur île natale pour rejoindre les Amériques, y fonder une famille et commencer une vie nouvelle. Car Kathleen est enceinte…
Mais ces projets s’effondrent quand Michael est arrêté pour avoir volé du pain. Il est alors envoyé en Australie pour y purger sa peine. Au cours de la traversée, il fait la connaissance de Lizzie, une jeune prostituée.
Pendant ce temps, Ian Coltrane, un vendeur de bétail, demande en mariage Kathleen, inconsolable depuis le départ de son amant. Ses parents acceptent sans hésiter. Les jeunes époux partent alors tous deux pour la Nouvelle-Zélande, dans l’espoir d’y faire fortune.
Hélas, Ian se révèle vite cupide et violent. De son côté, Michael – qui ne cesse de penser à Kathleen – est courtisé par Lizzie. Pour échapper au sort qui les attend, ils décident tous deux de s’enfuir pour la Nouvelle-Zélande.
Le destin saura-t-il réunir Michael et Kathleen ?
AJOUTER UNE CITATION

 

 

 

 

Publicités

2 réflexions sur “Les rives de la terre lointaine de Sarah Lark

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s