La conjuration de Göttingen de Jérôme Legras

51a-e7YP5OL._SX210_

Jérôme Legras

ISBN : 2809820252
Éditeur : L’ARCHIPEL (2016)
Sortie en librairie le 1er septembre 2016

 

Toute cette histoire débute avec la découverte d’un homme retrouvé assassiné dans un cimetière.

Une enquête va donc débuter et entraîner les deux enquêteurs dans une conspiration qui tourne autour de la science, du nazisme, de l’arme nucléaire…

Mon ressenti sur ce roman a toujours d’abord été l’inquiétude car les premières pages me semblaient très complexes, puis l’enquête sur la mort de William Wien a débuté et j’ai suivi étape par étape les découvertes des enquêteurs et je me suis prise au jeu.

Un mélange de faits historiques et de suspense.

Un roman rondement mené avec des enquêteurs imparfaits et inquiets, qui par moments font fausse route, ce qui les rend vivants et crédibles.

L’auteur, Jérôme Legras, réunit ici ses deux passions et en fait un roman intelligent et très intéressant, une lecture très addictive.

Un livre qui sort le 1er septembre et qui va faire parler de lui ne serait-ce que pour l’originalité de son intrigue.

4ème de couverture:

Juin 1954. On retrouve le corps sans vie du bibliothécaire adjoint de l’université Princeton, William Wein. Avant de mourir, avec son sang, il parvient à tracer sur une stèle la lettre epsilon.
Le chef adjoint de la police locale, Michael Rumford, est chargé de l’enquête. Mais celui-ci, épaulé par l’inspecteur Bill Barlowe, va découvrir peu à peu que ce meurtre n’a rien d’un crime de routine…
En se rapprochant de physiciens allemands ayant fui le nazisme, les deux enquêteurs se trouvent mêlés à d’anciens complices de la Wehrmacht comme à de fervents tenants du maccarthysme.
Albert Einstein a-t-il plagié un article d’Henri Poincaré sur la découverte de la relativité ? Edgar Hoover, le patron du FBI, cherche à faire chanter le physicien pour s’assurer qu’il cessera de s’opposer publiquement à la bombe H.
Espionnage industriel, soupçons d’amitiés communistes, guerres entre scientifiques sur fond de rideau de fer, Michael Rumford n’est pas au bout de ses peines…

AJOUTER UNE CITATION
AJOUTER UNE CRITIQUE
CRITIQUES, ANALYSES & AVIS (1)AJOUTER UNE CRITIQUE
MissMaglivresque78
MissMaglivresque7830 août 2016
  • Livres 4.00/5
Toute cette histoire débute avec la découverte d’un homme retrouvé assassiné dans un cimetière.
Une enquête va donc débuter et entraîner les deux enquêteurs dans une conspiration qui tourne autour de la science, du nazisme, de l’arme nucléaire…
Mon ressenti sur ce roman a toujours d’abord était l’inquiétude car les premières pages me semblaient très complexes, puis l’enquête sur la mort de William Wien a débuté et j’ai suivi étape par étape les découvertes des enquêteurs et je me suis prise au jeu.
Un mélange de faits historiques et de suspense.
Commenter  J’apprécie         00
LES CRITIQUES PRESSE (1)
LesEchos03 août 2016

Cette inventive manipulation de l’histoire est crédible au point qu’on en vient à questionner sa possible véracité.

LIRE LA CRITIQUE SUR LE SITE : LESECHOS

AUTRES LIVRES CLASSÉS : NAZISMEVoir plus
L'Ami retrouvé par Uhlman

L’Ami retrouvé

Fred Uhlman

178 critiques   75 citations

La Mort est mon métier par Merle

La Mort est mon métier

Robert Merle

143 critiques   73 citations

Seul dans Berlin par Fallada

Seul dans Berlin

Hans Fallada

63 critiques   82 citations

Dans le jardin de la bête par Larson

Dans le jardin de la bête

Erik Larson

96 critiques   67 citations

La cuisinière d'Himmler par Giesbert

La cuisinière d’Himmler

Franz-Olivier Giesbert

76 critiques   154 citations

ACHETER CE LIVRE SURVoir tous les libraires
Amazon Fnac Priceminister Leslibraires.fr

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s