Concours de fin d’année, dernière ligne droite.

telechargement

Bonjour,

attention, nous sommes le 31 décembre. Il ne vous reste que quelques heures pour participer au concours de fin d’année. Je vous rappelle qu’il y a un roman papier de Johanna Zaïre à gagner ainsi que deux marques pages. Pour lire le réglementation et participer, c’est ici

https://livresque78.wordpress.com/2016/12/26/concours-de-fin-dannee/comment-page-1/#comment-942

Source : Concours de fin d’année

Ce que tient ta main droite t’appartient de Pascal Manoukian

 

51lizoqoxnl-_sx210_Pascal Manoukian

ISBN : 2359495917
Éditeur : DON QUICHOTTE ÉDITIONS (2017)
Sortie le 05 janvier 2017

 

Roman très émouvant mais très difficile car il traite d’un sujet d’actualité, qui a blessé et qui blesse encore de nombreuses personnes à travers le monde.

On sent dans l’écriture de ce roman le passé de Reporter de l’auteur, il narre avec beaucoup de réalisme et d’informations qu’il tire d’une immersion dans l’embrigadement dans lequel s’est lancé Daesh.

Pascal Manoukian nous raconte une histoire, mais il nous ouvre surtout les yeux sur la folie, les horreurs ainsi que sur les erreurs et les mensonges qui en amènent certains à plonger dans cette machine infernale. Une machine dont on ne ressort pas. 

Il amène cette réflexion grâce à l’histoire de Karim, qui cherche à comprendre, pour se venger? Pour accepter? 

Une lecture qui peut aider à comprendre, même si cela peut à première vue, paraître difficile.

En tout cas, des pistes, des éclaircissements s’ouvrent devant nos yeux, mais le travail de compréhension est long, tant la souffrance est grande à chaque vie détruite.

On ne peut combattre ce que l’on ne connaît pas, il est donc important de se documenter, ce que nous propose l’auteur avec beaucoup de prudence et intelligence.

4ème de couverture:

Si ce soir-là Charlotte n’était pas sortie dîner entre filles, elle promènerait Isis dans les allées d’un square. Il lui achèterait des livres qu’elle laisserait traîner sur la table de nuit. Chaque jour, elle serait plus belle. Chaque jour, il serait plus amoureux. Ils boiraient du Sancerre au bonheur de leurs 30 ans, danseraient sur Christine and the Queens. La vie ne tient parfois qu’à un bas filé…
Le miracle n’arrivera pas : cette nuit-là, Karim perd tout. Son désir de vengeance va le mener jusqu’aux ruines d’Alep, au cœur de la machine à embrigader de Daech. Là où se cachent les monstres, mais aussi les centaines d’égarés qui ont fait le mauvais choix pour de mauvaises raisons. Là où il faudra lutter pour ne pas ressembler aux bourreaux.
Un voyage réaliste au pays mal connu de l’embrigadement et de toutes les violences.

 

Ainsi sera t-il de Sandrine Destombes

 

41czzole1tl-_sx195_

Voici le troisième volet des aventures de Max, une jeune commissaire que j’affectionne particulièrement. Je vous avais déjà parlé du premier tome La faiseuse d’anges, qui avait immédiatement été un coup de coeur, mais aussi de L’arlequin. Sandrine Destombes améliore ses histoires et ses personnages, les enquêtes menées dans ce troisième roman digne d’un grand auteur.

Max y souffre, encore et toujours, mais elle avance, elle trace son chemin malgré les aléas que lui réserve la vie.

Plusieurs intrigues s’enchaînent avec beaucoup d’habileté, pas de temps mort, les découvertes s’enchaînent, les coups de théâtre aussi. On découvre à chaque page où nous emmène Sandrine Destombes, et pour ma part j’y vais les yeux fermés.

Ces trois romans sont sans aucun doute la découverte de 2016, me concernant, sans compter que l’auteure est agréable, simple et accessible.

Si vous ne connaissez pas ses romans, je vous invite à vite les découvrir, pour ma part, je la suis et ne la lâche pas, car ce genre de perle du thriller, lorsqu’on a la chance d’assister à ses débuts, on  attend l’inévitable montée en puissance… qui ne saurait tarder.

Merci Sandrine pour ces heures de frissons. ( J’en veux encore)

La faiseuse d’anges:

https://livresque78.wordpress.com/2016/04/02/la-faiseuse-danges-de-sandrine-destombes/

L’arlequin:

https://livresque78.wordpress.com/2016/07/23/larlequin-de-sandrine-destombes/

4ème de couverture:

Où puiser la force de continuer son métier quand une balle a plongé dans le coma son coéquipier et amant ? C’est le défi de la commissaire Max Tellier, confrontée à la mort étrange d’un joggeur, victime d’un empoisonnement, qui se révèle être… un prêtre. Un roman mené tambour battant !

 

 

 

 

 

 

 

 

Concours de fin d’année

bon-cadeau-cheque-cadeauBonjour à tous, j’espère que les fêtes ont bien débuté et je suis certaine que vous avez été gâté pour ce Noël… Je propose de vous en offrir un peu plus avec un petit concours pour dire au revoir à 2016 et bonjour à 2017.

Ce petit concours a lieu en partenariat avec Johanna Zaïre, www.johannazaireofficiel.com. Le tirage au sort aura lieu le 31 janvier 2016 à 17h.

Les seules conditions pour participer sont d’être abonné au blog Livresque78 et de laisser un commentaire sous cet article.

Nous vous proposons donc de remporter :

1er Lot:

rmk1-livre Un exemplaire de Les roitsy de Magara Kisi tome – Le crépuscule des puisssances de Johanna Zaïre

2éme Lot:

 rmk1-mpmUn marque-page Les Roitsy de Magar Kisi

3ème Lot:

www-mp Un marque page World War Web

 

Alors soyez nombreux à tenter votre chance.

Le voyageur bleu- tome 1 la prophétie de Olivia Lapilus

51klGiS3WaL._SX210_.jpg

Je ne suis à l’origine pas très portée sur la Fantasy ni la Science-fiction, mais l’occasion m’a été donné de découvrir ce roman par l’intermédiaire de Babelio et de son opération Masse critique.
Ce premier tome est très agréable, il est accessible et ne pose aucun souci de compréhension, ce qui pour moi est souvent le cas avec la Fantasy. Prophétie, devient donc très vite passionnant car l’histoire est originale, les personnages sont bien pensés, je regrette juste le manque de profondeur de leurs réactions, de leurs sentiments. Ils vivent en effet des moments terriblement douloureux et ils ne semblent pas en souffrir suffisamment pour créer de l’empathie chez le lecteur.De plus j’ai relevé quelques contradictions et quelques fautes durant ma lecture, ce qui est dommage, mais ne bouleverse aucunement ( pour moi en tout cas), l’intérêt du livre.

Un roman dont mon impression finale reste plutôt positive et il est clair que si l’auteure parvient à approfondir les émotions qu’elle transmet aux lecteurs, la suite ne pourra être que passionnante.

Merci à Babelio et à Anyway pour cette découverte.

4ème de couverture:

Que feriez-vous si une prophétie menaçait votre règne ? Anos, roi tyran de la planète Catiopé, est prêt à tout pour sauvegarder son trône. Il ne peut laisser quiconque détruire tout ce qu’il a mis si longtemps à bâtir et encore moins freiner sa quête du Voyageur bleu. Rien ne peut se mettre entre lui et sa soif de pouvoir. Rien à part le destin.

 

 

 

Aventures et mésaventures d’une aide soignante:Interview de F. Catanzaro l’auteur et de sa maman Magali.

unnamed

En avril 2016, je vous parlais d’un joli livre écrit par Florent Cantazaro sur le métier méconnu de sa maman Magali: Aide soignante. Un petit livre touchant et drôle rempli d’anecdotes:

https://livresque78.wordpress.com/2016/04/17/aventures-et-mesaventures-dune-aide-soignante-a-domicile/

Xavier Hernandez psychologue clinicien, accompagné  des internautes mobilisés pour l’occasion, ont réalisé une interview de l’auteur ainsi que de sa maman, héroïne un peu malgré elle de ce livre.

Je vous propose d’en découvrir la première partie:

 

 

La fille au revolver d’Amy Stewart

 

51xl8ezetl-_sx195_

 

Amy Stewart

ISBN : 2264067926
Éditeur : 10-18 (2016)
Voici une passionnante fiction historique qui mêle faits réels, personnages ayant existé et histoires et détails inventés.Nous sommes en 1914 aux Etats-Unis, et Amy Stewart nous y transporte avec beaucoup de réalisme, dans une époque où les femmes se doivent d’être protégée par un homme et de rester à leur place, Constance Knopp est d’un tout autre avis. Cette femme de caractère, refuse le dictate d’une société faite pour les hommes et entend bien le faire savoir, elle ne se laissera à aucun moment impressionner par ce gang qui s’en prend à elle et ses soeurs.
Constance veut que justice soit rendue dans tous les cas, elle ne se bat donc pas que pour elle, elle va s’atteler à réparer d’autres injustices.
Un roman passionnant mêlant des faits historiques tels que les grandes grèves de 1913 aux Etats-unis à une histoire brodée à coups de véridique et d’imaginé.
Un véritable petit bijou de lecture qui se lit en quelques heures, tant l’intérêt est grand.
4ème de couverture:
Constance Kopp n’entre dans aucun moule. Elle surpasse en taille la plupart des hommes, ne trouve aucun intérêt dans le mariage ou les affaires domestiques, et a été isolée du monde depuis qu’un secret de famille l’a reléguée, elle et ses deux soeurs, dans la clandestinité. Un jour, le propriétaire d’une fabrique de soie, belliqueux et puissant, renverse leur carrosse au volant de son automobile… Et ce qui n’aurait dû être qu’un banal litige se transforme en une bataille rangée avec une bande de voyous habitués au chantage et à l’intimidation. Mais elle pourra compter sur l’aide d’un shérif progressiste qui, dans l’Amérique puritaine de ce début de siècle, n’hésitera pas à lui confier un revolver et une étoile.

La prunelle de ses yeux de Ingrid Desjours

cvt_la-prunelle-de-ses-yeux_382

 

Ingrid Desjours

ISBN : 2221145968
Éditeur : ROBERT LAFFONT (2016)

 

Voici typiquement le roman qui vous colle une claque.

 

Une histoire qu’il faut découvrir à l’aveugle, pardon pour le jeu de mots douteux, mais il faut lire ce livre en en sachant le moins possible.

C’est ce que j’ai fait, je n’ai donc pas lu la quatrième de couverture, et je me suis juste fiée aux retours des lecteurs, ce livre semblait bon aux avis de chacun, je me suis donc lancée.

J’ai découvert page après page cette histoire géniale dans laquelle nous embarque l’auteure. Ingrid Desjours donne des carapaces à ses personnages, elle leur construit des façades, elle les dissimule à notre regard pour petit à petit nous les dévoiler et à partir de là, notre cerveau de lecteur est totalement submergé par cette déferlante de sentiments, de douleurs, d’amour et de regrets.

Un roman incroyable que j’ai adoré et que je ne peux que vous encourager à découvrir très vite.

 

 

4ème de couverture: NON, JE NE VOUS EN DIRAI RIEN? PLONGEZ DANS LES HISTOIRES LES YEUX FERMES

 

Dans la tourmente tome 1 Les années du silence- Louise Tremblay d’Essiambre

51fIeI-KYlL._SX195_.jpg

Louise Tremblay-d’Essiambre

ISBN : 2368120432
Éditeur : CHARLESTON (2016)
Voici le premier tome d’une saga.  J’ai trouvé celle-ci totalement différente, tout d’abord vous serez dérouté par les dialogues, le patois de Beauce, province de Québec donne une touche étonnante à ce premier volet. Ce patois amène, je trouve un côté chaleureux à ce roman. Puis vient l’histoire de chacun des personnages, ils vivent des situations difficiles voire même terribles, et tout cela fait que l’on s’y attache très rapidement et avec beaucoup de force.
A une époque où le « qu’en-dira t-on » est très important, n’oublions pas que nous sommes en pleine période de Seconde Guerre Mondiale, dans un petit village proche de Québec, certaines décisions, situations nous feraient bondir d’effroi aujourd’hui, mais dans ces temps incertains, tout cela semblait être le plus judicieux. Nous assistions donc à des souffrances psychologiques très fortes.
Le titre « Dans la tourmente », vous donne donc le ton de ce roman, mais ce qu’il ne vous dit pas c’est le plaisir que le lecteur prend à suivre l’évolution de ces personnages. 
Des émotions très fortes m’ont submergé, j’ai eu beaucoup d’empathie pour certains, et au final j’ai donc très envie de connaitre la suite de cette histoire.
Je vous invite donc à découvrir vous aussi Cécile, Jérôme, ainsi que leurs familles respectives, et les embûches qui vont venir jalonner leur parcours. 
A très vite pour vous parler du tome 2 et 3 de cette magnifique et émouvante saga.
4ème de couverture:
1942. À l’aube de ses dix-huit ans, Cécile Veilleux doit quitter la ferme de ses parents, dans la Beauce, et son fiancé Jérôme, pour dissimuler une grossesse qui jetterait l’opprobre sur sa famille.
Au même moment, à Québec, la jeune Rolande Comeau est envoyée à l’hôpital de la Miséricorde pour dissimuler une grossesse tout aussi honteuse.
Recluses à l’orphelinat, les deux jeunes filles vont subir les affres du silence. Le silence à garder sur leurs blessures et leur déshonneur, qu’il faut à tout prix cacher. Le silence qui marque brutalement la fin de leur jeunesse. Dans la tourmente, l’amitié entre les deux jeunes filles pourra-t-elle les aider à surmonter ces épreuves ? Et l’amour entre Cécile et Jérôme survivra-t-il, malgré l’absence et la guerre qui se profile ?