Le vrai du faux et même le pire de Martine Nougué

http://www.editionsducaiman.fr/boutique/polars-en-france/le-vrai-du-faux-et-meme-le-pire-de-martine-nougue.html

Premier roman que je lis de Martine Nougué, elle a précédemment écrit Les Belges reconnaissants aux éditions Caïman. Je découvre donc Pénélope Cissé, officier de police de la région de Sète. Nous rencontrons sa fille, venue d’Afrique pour passer les vacances en France avec sa mère, Luigi, un ami libraire de Pénélope, qui du coup fait office de nounou durant les heures de travail de notre flic et des personnages de toutes sortes, haut en couleur, plus ou moins bienveillants.

Un polar rural qui sort des sentiers battus, donc rien d’étonnant à voir l’auteure éditée par Caïman, qui a ce niveau ne m’a jamais déçu. Une vision du polar et du roman policier qui ne cesse de me rappeler les films policier Français de mon enfance.

L’auteure met en scène des personnages comme l’on peut en croiser tous les jours dans ces petits villages où tout le monde se connaît. Pénélope va donc devoir démêler le vrai du faux et même le pire…Et éviter les bâtons qu’on va lui mettre dans les roues. Les habitants se font ou se sont fait de mauvais coups et les animosités se révèlent à chaque coin de rue, alors pourquoi ce village aiderait il la police à retrouver les trois disparus? Surtout qu’ils ne se sont pas fait que des amis.

Un polar que l’on apprécie pour son histoire bien-sûr mais aussi parce qu’il est vrai et que les paysages, l’ambiance et le franc-parler nous font sentir comme chez nous.

4ème de couverture:

La Pointe, un quartier pittoresque de Sète, petit port sur l’étang de Thau. Trois figures locales pas très recommandables ont disparu : le plus gros producteur d’huîtres du bassin, le patron proxénète du café de La Pointe et un petit malfrat coutumier des mauvais coups. La gendarmerie relie ces disparitions aux vols et trafics de coquillages qui se multiplient sur la lagune. Ce n’est pas l’avis de Marceline, vieille militante éco-féministe, qui oriente l’opinion sur les événements pour le moins bizarres qui surviennent depuis quelques temps dans le coin : morts suspectes d’animaux, pluies de pelotes de filaments, odeurs pestilentielles certains jours…
Qui empoisonne La Pointe, et à quelles fins? Qui tue sur le bassin et pourquoi? L’opinion s’enflamme et la rumeur court : des savants fous ? Des services secrets ? Des sociétés occultes ? Le capitaine Pénélope Cissé, chargée de l’enquête, va chercher à démêler le vrai du faux…
Read more at http://www.editionsducaiman.fr/boutique/polars-en-france/le-vrai-du-faux-et-meme-le-pire-de-martine-nougue.html#iKxzGv6U7jt2ZU7c.99

Publicités

3 réflexions sur “Le vrai du faux et même le pire de Martine Nougué

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s