Ils étaient cinq de Sandrine Destombes

418pC0bk34L._SX195_

 

Après avoir lu ou plutôt dévoré les trois premiers romans de Sandrine Destombes, j’ai attaqué celui-ci bille en tête, sans aucune inquiétude. Il faut dire que Sandrine a cette fois mis de côté Max, ce personnage si attachant, cette flic pas comme les autres, avec laquelle nous avons découvert le talent de cette auteure.

J’ai depuis le début été totalement conquise par les enquêtes que nous propose l’auteure, elle passionne son lecteur d’une façon efficace, sans à aucun moment tenter de le perdre dans des événements rocambolesques ou des situations incompréhensibles. Elle est vraie, elle va droit au but, et cela fonctionne à merveille.

Elle nous propose ici de découvrir le boulot du Capitaine de gendarmerie Brémont, ce n’est pas un plongeon dans l’inconnu, puisque Max l’a côtoyé à plusieurs reprises, mais il est très intéressant de découvrir son équipe et leur façon de travailler. Il va être ici confronté à une enquête difficile sur tous les plans. J’ai trouvé ce roman au top, l’auteure fait monter la pression, elle parvient à mettre en place un suspense d’un bout à l’autre, l’intrigue démarre vite sans palabre, ni longueur. On cogite, on cherche, on enquête, nous aussi.

Un véritable régal pour, non seulement tous les fans de l’auteure et de son style mais aussi pour tous ceux qui la découvrent à travers ce quatrième roman.

Car, vous l’aurez compris il peut être lu indépendamment des trois premiers, mais je ne saurai que vous conseiller de tous les lire, car Sandrine Destombes a un incroyable talent et sa renommée ne fait que s’amplifier à chaque nouvelle sortie. Elle fait partie de ses auteurs qui grâce à Internet (bien sûr) mais surtout grâce à leur sympathie, leur accessibilité, mais aussi et surtout grâce à leur talent d’écriture, parviennent à faire renaître un véritable engouement pour les thrillers, policiers et polars Français.

Alors merci à eux, de nous faire trembler, vibrer, tout en restant dans le confort de notre canapé. Et merci à Sandrine, une fois de plus pour son écriture et ses histoires qui ne font que gagner en intensité.

4ème de couverture:

« Ce fut un honneur de vous connaître Capitaine » Quand Antoine Brémont, capitaine de la DSC, est invité à rejoindre un puzzle macabre en qualité de Juge des Âmes, il ne sait pas encore que ce jeu cruel l’entraînera lui aussi vers un passé vertigineux.

 

 

 

 

 

Publicités

4 réflexions sur “Ils étaient cinq de Sandrine Destombes

  1. Tu as l’air tellement enthousiaste pour ce roman et cette auteure, qu’il est difficile de ne pas succomber à l’envie d’aller le découvrir 😉

    J'aime

    1. Totalement, elle est mon énorme coup de cœur, cela fait tellement de bien de sentir renaître l’intérêt pour la littérature policière à la Française avec autant de talent, mais elle n’est pas la seule, beaucoup d’autre sont dans mon cœur et ma biblio…

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s