Tout ce qu’ils méritent de Patricia Rappeneau

51f12ZTARCL._SX195_

 

Je vais vous parler d’un thriller d’un autre temps, en effet l’auteure Patricia Rappeneau, que je lis pour la première fois, m’a totalement déstabilisé en proposant un roman de type thriller qui se déroule à une époque où la France semble s’être arrêtée. La séparation de l’église et de l’Etat est consommée, pourtant dans les campagnes, les choses peinant à changer.

Si vous ouvrez ce roman vous découvrirez Rose Caleu, bonne du curé, ce qui prête de nos jours à sourire, détrompez-vous car Rose qui a subit les violences sexuelles que toutes jeunes filles pauvres vivaient, a compris que ses charmes pouvaient lui sévir tout autrement. Elle entend bien se venger de tous ces monstres lubriques.

A coté de cela nous découvrons un gendarme, qui  est en fait une femme travestie, André Colinot, ses talents d’enquêteurs ne sont plus à démontrer, mais ses mensonges concernant ce qu’il est, vont lui poser quelques soucis durant cette enquête.

Vous l’aurez compris Patricia Rappeneau nous offre un thriller que l’on peut qualifier de rural et on ne peut plus original. Cette lecture vous met sur les montagnes russes des sentiments et des sensations, un coup amusé et étonné, celui d’après en colère et effrayé par la lubricité et les souffrances imposées.

Un roman très étonnant qui vaut le détour, car il vous amène là où vous êtes rarement allés.

4ème de couverture:

Fin 1908 : Rose Caleu, jeune femme à la beauté sculpturale, bonne du curé le jour, devient aux heures sombres une prédatrice redoutable et une tueuse psychopathe implacable et insoupçonnée. Violentée dès son plus jeune âge, victime d’inceste et d’abus sexuels, la jeune gourgandine use et abuse de ses charmes pour torturer à plaisir et tuer à foison les amateurs de chair fraîche et de lubricité. Nouvelle recrue de la Maréchaussée, le gendarme André Colinot est chargé de l’enquête. Inflexible, intègre, fin limier, observateur hors pair, mais surtout femme travestie en homme, le gendarme se trouve confronté à ses pulsions en la personne de Léon Dubreuil, cafetier robuste et fort en gueule, dont l’intelligence rivalise avec ses attributs masculins… Ensemble, ils vont déjouer de nombreux pièges et recueillir les indices nécessaires pour mener l’enquête à son terme et démasquer la coupable

 

 

Publicités

2 réflexions sur “Tout ce qu’ils méritent de Patricia Rappeneau

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s