Concours des 600 abonnés

Bonjour, nous approchons les 600 abonnés sur le blog. Nous sommes pour l’instant 558…

J’aimerais lancer une p’tit concours avec des livres de ma bibliothèque perso à gagner.

Le premier lot :

7Cet été là de Lee Martin

Deuxième lot:

Poussières d’os de Karin Salvalaggio

Troisième lot:

Dernier lot mais pas le moindre:

Heaven’s road de Alexis Arend.

img_20180718_0719447212615608464930450.jpg

Gounelle Laurent Et tu trouveras le trésor qui dort en toi.

Les conditions de participation sont les

suivantes:

-S’abonner au blog Livresque78.wordpress.com

-commenter cette publication en précisant le lot pour lequel vous participez.

Le tirage au sort aura lieu dès que nous aurons atteint les 600 abonnés.

N’hésitez pas à inviter vos amis.

Bonne chance.

Publicités

Gallica Le cycle des loups- L’intégral de Henri Loevenbruck

612NV3Q7SXL._SX195_

 

 

J’ai précédemment lu La Moïra, que j’ai adoré et dont je vous avais parlé dans un article sur le blog:

https://livresque78.wordpress.com/2017/10/16/la-moira-le-cycle-des-loups-integrale/

Me voici donc de retour avec plus ou moins la suite de l’intégral de La Moïra, je dis plus ou moins, car cette saga peut-être lu de façon tout à fait indépendante si vous le souhaitez. 

J’ai encore une fois, passé de nombreuses heures passionnantes sur cette lecture, des personnages auxquels on s’attache très vite, des rebondissements qui en font un livre de Fantasy tout à fait accessible pour ceux, qui comme moi se perdent vite dans la Fantasy pure.

Une belle histoire d’amitié, d’amour, de loyauté, des rencontres au fil du chemin qui se lient, se délient. Des choix importants que doit faire Bohem, ce jeune louvetier, spécial, au point que tout le monde cherche son contact, mais pas toujours pour les mêmes raisons.

Et les brumes, fascinantes créatures, que l’auteur nous fait aimer comme si nous les avions à porter de mains.

Un voyage incroyable, qui m’a fait vibré à chaque page, une intensité qui donne envie de plonger dans l’histoire et de se mêler aux événements.

Merci aux éditions J’ai Lu pour cette belle édition intégrale.

Résumé:

Après La Moïra…Traqué par d’impitoyables guerriers qui ont brûlé son village et tué tous les siens, Bohem est contraint de fuir. Il ignore pourquoi les milices du Christ sont après lui, mais son lien avec les Brumes, ces créatures merveilleuses, n’y est peut-être pas étranger. Ainsi commence pour le jeune homme un périple à la rencontre de lui-même sur les routes de Gallica, une France de légendes qui ne fut jamais…

 

 

 

 

100 vies de Ludovic Spinosa

IMG_20180717_143138.jpg

 

Je vous ai déjà parlé de cet auteur: Ludovic Spinosa, j’ai eu la chance de lire son premier roman, Tempêtes solaires, un roman qui oscille entre fiction et roman d’anticipation. 

https://livresque78.wordpress.com/2017/06/03/tempetes-solaire-de-ludovic-spinosa/

Voici donc son deuxième roman qui se révèle sous forme de petites histoires, de nouvelles, où il faut bien l’avouer, la mort tient une grande place.

Ludovic nous rappelle que nous sommes peu de choses, que tout peut s’arrêter en un claquement de doigt, que l’on enfant, adulte ou que nous vivions les dernières années épanouies d’une belle vie. Tout peu arriver, il est donc nécessaire de croquer la vie à pleines dents, d’en profiter à chaque instant, tout en se méfiant pourtant, et en faisant de la prudence, sa meilleure alliée.

Je ne peux que vous inviter à découvrir cet auteur, qui se lance à corps perdu dans son histoire, un jeune homme passionné qui mérite à être découvert.

Je lui souhaite plein de belles choses pour l’avenir et je vous souhaite à vous un bon moment de lecture.

Résumé:

A travers ce récit, de ces 100 morts, nous découvrons surtout les 100 vies qui les ont précédées. 100 Vies, c’est tout simplement l’approche de la mort, à des âges différents, abordant des thèmes comme les accidents, les maladies, les agressions ou encore les attentats, qui défilent au fil des chapitres. Comme des faits divers d’un journal. Ce sont 100 petites histoires de la vie quotidienne avec leurs émotions, leurs angoisses, et leurs peurs. Dans ce livre, je voudrais faire comprendre aux lecteurs que les médias nous habituent à voir de plus en plus d’horreur, que c’est tellement devenu banal, que cela ne nous affecte même plus. La société d’aujourd’hui vit dans la violence verbale et physique, mais personne ne réagit. Alors que tellement de drames pourraient être évités. il est temps aussi de prendre conscience des choses essentielles de la vie. Chaque histoire concerne un plan différent, que ce soit environnemental, sentimental, économique, politique, sociétal, en laissant le lecteur avoir son propre avis face à la vie qui l’entoure. Le défi étant de résumer la vie et la mort d’une personne en seulement deux pages, ne dévoilant aucune identité, ni date ou conversation, lieu géographique, en restant le plus anonyme possible. Je pense que le côté impersonnelle de ce livre touchera d’autant les âmes les plus sensibles, en relatant des conditions que tout le monde connait, avec un mélange de faits réels et de fictions, car cela se passe dans notre quotidien, dans des endroits que l’on croit, tous connaitre par coeur, et qui fourmillent de dangers chaque jour. Le risque est omniprésent, se dressant devant nous à chaque instant comme pour nous prévenir que peut-être aujourd’hui ce sera notre tour. La mort est la fin d’une vie au moment où une autre commence.

 

 

 

Apocalypsis tome 4. Cavalier pâle Elias de Eli Esseriam

Mais quel plaisir, je viens de passer le meilleur moment de cette saga, je crois, mais il me reste encore Omega à lire, donc le bilan définitif se fera plus tard.

Comment vous faire comprendre mes sensations après la lecture de ce cavalier pâle: Elias.
Il est vraiment à l’opposé des autres cavaliers. Il est bon, gentil, et c’est son problème d’ailleurs, il ne peut pas accomplir ce pourquoi il est sur cette terre, il faut qu’il change.
Il détient un pouvoir qui de prime abord, apparaît comme fabuleux, mais la réalité n’est pas si rose que ça.
Il a en commun avec les cavaliers rouge et noir, le fait qu’il aime une personne par dessus tout, d’un amour qui est ici, pur et d’une beauté à toutes épreuves.
Mais je ne vous en dit pas plus sur ce personnage que j’ai trouvé extraordinaire.
Comme chaque cavalier il faut le découvrir par soi même.

Concernant l’écriture de l’auteure, je suis toujours autant bluffée, c’est rondement mené, tout s’emboîte, on peut faire des petits recoupements avec les autres cavaliers et leur entourage, et là on se dit « mais oui, bien sûr »

Ce tome 4 nous amène de façon magistrale au cinquième et dernier tome de la saga « Oméga », et j’avoue que c’est avec une certaine effervescence que je m’empresse de terminer cette critique afin de pouvoir connaître le grand final et le fin mot de l’histoire.

Résumé:

« Cher Elias,

Si tu viens à trouver ces feuillets, c’est que les choses ne se sont pas exactement déroulées comme nous le pensions.

Il est important que je consigne quelque part les faits qui te concernent, car la probabilité est grande que ta mémoire soit altérée au moment où tu découvriras ces pages.

Ce sont des souvenirs du passé et du présent, mais aussi des souvenirs du futur. Si je te les écris, c’est qu’ils sont essentiels. Ils définissent ton existence et expliquent qui tu es. N’en néglige aucun, ne méprise pas celui qui te paraîtra léger ou insignifiant. »

Apocalypsis tome 3. Cavalier noir Maximilian de Eli Esseriam

Je me lance afin de tenter d’exprimer mes sentiments en mots et faire la critique de ce troisième cavalier.
Je l’ai trouvé totalement différent des deux cavaliers, Alice et Edo.
J’avais par moment l’impression de lire un roman qui traîtait d’un autre sujet que l’apocalypse, car l’histoire nous amène par des chemins tortueux et douloureux là ou Maximilien, notre cavalier noir, doit se rendre.
Je m’explique:
Je trouvais que Maximilien, avait moins conscience de qui il était et de quel était son rôle, alors qu’en fait en finissant ce roman, je comprend que Max se retrouve exactement là ou il devait être pour que l’histoire continue.
LA force de cette série de roman, est que chaque histoire est totalement différente de la précédente et pourtant l’auteure arrive à rassembler les personnages ou en tout cas à créer le lien nécessaire.

Ce troisième tome est donc encore un grande surprise, pas vraiment dans le sens par lequel je l’entendais au départ, mais une grande surprise tout de même.

RÉSUMÉ:

Maximilian Von Abbetz, le Cavalier Noir, est issu d’une famille autrichienne richissime, ayant su tirer profit du nazisme. Orgueilleux, cynique et charismatique, il ne fréquente que l’élite. Il jouit d’une popularité inquiétante, d’un pouvoir de séduction surnaturel qui ne laisse personne insensible ; hormis sa jeune sœur qui, souffrant de cécité, restera la seule à l’aimer pour ce qu’il est réellement. Son don réside dans son apparence, qui prend les traits de l’objet de désir de celui qui le regarde. Adulé, vénéré, il pousse les êtres qui l’entourent aux pires exactions. Personne ne semble connaître son véritable visage, si
tant est qu’il en ait un.

Apocalypsis tome 2 cavalier rouge Edo. Eli Esseriam

Lu dans la foulée du premier tome « Alice », et je reste sur ma première opinion, quelle superbe découverte! Encore beaucoup d’humour, mais aussi de moments difficiles.
Contrairement à Alice, Edo n’a pas eu une enfance rose dans une famille modèle. Pourtant, il a tout de même des points communs avec le cavalier blanc, il n’aime personne, n’a aucune pitié, excepté pour son petit frère, qu’il protège et dont il s’occupe. Malgré sa brutalité et son manque de savoir vivre, il croise sur sa route quelques personnes qui en valent la peine.
Il est un cavalier de l’apocalypse et comme Alice il doit faire le vide autour de lui, pour réussir sa mission et tenter de protéger ceux qu’il aime ou commence à aimer.
Tout en écrivant la suite de  » cavalier blanc », Elie Esseriam parvient à nous embarqué avec « cavalier rouge » dans une histoire tout à fait différente, mais en gardant les quelques fils nécessaires qui lient les deux histoires.

Décidément j’aime le style et l’écriture de cette auteure, elle est drôle, tranchante, moderne.
Impatiente de connaître la suite, mais je vais essayer de ménager un peu le suspense, car c’est le genre de saga sur laquelle on ne tombe pas tous les jours.

Résumé:

« Je me suis éloigné tranquillement et, dans mon sillage, le ciel continuait de se déchaîner, la terre n’en finissait pas de se lézarder, d’éclater comme un fruit trop mûr. La nuit avait l’air d’un trou béant qui avalait tout.

Je suis remonté sur ma moto et j’aurais pu jurer que, sous sa roue arrière, le bitume crevait. Les flammes couraient derrière moi et embrasaient les vignes, les arbres, les maisons. Pas pour me rattraper et m’allumer. Plutôt pour m’escorter. La traîne de la mariée, la dentelle en moins, les cris et la mort en plus. Après moi, le déluge, comme dirait l’autre. L’autre, en l’occurrence, c’était moi.»

Apocalypsis tome 1 Cavalier blanc Alice de Eli Esseriam

Je ressors très étonnée de cette lecture, dans le bon sens du terme.
Les sentiments ressentis au fil de ce premier tome ont différé, de la quasi hilarité lors de certains passages ou Alice découvre sa capacité et cherche à en connaître les limites; puis l’affliction et la tristesse, le dégoût lors des moments ou elle comprend l’ampleur de ces actes et en subit les conséquences.
Alice est loin d’être une fille sympa, elle est même méchante, pourtant elle peut ressentir des sentiments, mais elle sait qu’elle doit les étouffer dans l’oeuf, elle est destinée à autre chose, elle est le chevalier blanc de l’apocalypse.
Tout a été prévu par son créateur, chaque étape est nécessaire. Bientôt elle rencontrera ses frères.

Cette saga de 5 tomes est une très belle surprise pour l’instant.
J’ai été étonné de la découvrir au rayon ado de ma médiathèque.
L’écriture est intelligente, le vocabulaire riche.
L’auteure fait appel à de très nombreuses références littéraires, historiques, mythologiques.

Je me jette sur le deuxième tome avec faim et avidité.

Résumé:

2012. Selon plusieurs croyances et mythologies, la Fin du Monde arrive à grands pas.

Ils sont quatre adolescents d’apparence ordinaire. Alice, Edo, Maximilian et Elias. Ils ne se ressemblent pas et n’ont, à première vue, rien en commun. Leurs vies vont pourtant s’entremêler d’étranges manières. Chacun va se découvrir un rôle dans ce cataclysme planétaire et apprendre à dominer son pouvoir unique. Ils vont devoir s’unir et sceller le Jugement Dernier. Ils sont les Cavaliers de l’Apocalypse.

Ils devront tuer, mais aussi épargner, maîtriser le sort des Hommes tout en se soumettant à leur propre destin.

Seules 144 000 âmes pourront être sauvées. En ferez-vous partie ? Ou serez-vous un de leurs mystérieux opposants, déterminés et prêts à tout pour sauver le Monde ?

Linwood Miller de Sandrine Roy

bty

 

Comme je l’ai dit en commençant ce livre, je tente d’avancer un peu dans ma gigantesque PAL, mon choix cette fois s’est porté sur Linwood Miller de Sandrine Roy.

J’ai découvert ce roman totalement à l’aveugle, sans avoir lu aucune critique, ni aucun résumé, je l’ai vu passer sur facebook à plusieurs reprises et hop! Dans la liseuse.

Un premier roman se cache derrière cette facilité de narration, à aucun moment le lecteur ne se doute que Sandrine Roy publie ici sa première histoire. Elle mêle enquête à une histoire passionnelle incroyable. Elle crée des liens entre ses personnages d’une façon tellement naturelle, « sans chichi », que la lecture se fait fluide et envoûtante.

Un roman qui débute comme un thriller classique, je suis donc ravie, puis cette histoire s’enrichie de relations fortes, qui surprenne le personnage de Linwood lui-même. Et là les pages se tournent à une vitesse folle car ce Linwood qui au départ est un personnage assez mystérieux et secret nous révèle de multiples surprises.

Donc comment qualifier ce roman afin de vous éclairer totalement sur votre future lecture, cela m’est impossible. Linwood Miller fait parti de ces romans inqualifiable, que l’on lit et que l’on aime, point barre!

Bonne lecture.

Résumé:

Ancien membre des forces spéciales américaines, Lynwood Miller coule une retraite paisible dans les Pyrénées. Un soir, non loin de sa bergerie, il sauve d’’une brutale agression une jeune femme. Après avoir blessé et fait fuir les deux malfrats, il conduit la victime, Éli, à l’hôpital. Il apparaît vite que cette femme d’’une beauté déroutante détient des pouvoirs hors du commun et suscite de nombreuses convoitises.
Avec l’’aide de Simon, un jeune hacker installé dans la même vallée, Lynwood se plonge dans cet univers de secrets et tente de sauver Éli d’’une mort certaine. Cette mission lui tient d’’autant plus à coeœur qu’’il s’’est pris d’’amour pour elle… Une course contre la montre s’’engage, jusqu’’à un dénouement étourdissant.

 

 

 

 

 

Lucide tome 1- Initiation de Soraya Doye

CVT_Lucide-tome-1--Initiation_6277.jpg

 

Pour changer de mes dernières lectures, voici le premier tome d’une saga Young Adult à la Française, cocorico!!! Avec une intrigue qui se déroule à Paris.

Un premier opus qui tient ses promesses et attise la curiosité dès les premières pages. Une lecture qui parvient malgré l’affluence de ce type de roman a traité d’un sujet assez original pour le coup: les rêves et la possibilité d’y vivre une seconde vie. Un monde parallèle, dans lequel Alaya se retrouve plongée le jour de ses 18 ans.

J’ai aimé le tempérament de cette jeune fille, dont le passé contient une grosse plaie très difficile à cicatriser. Elle est forte et volontaire, ce qui va lui permettre de vivre avec un certain aplomb les événements qui vont bouleverser sa vie.
Je retiens aussi et surtout une amitié indéfectible entre Alaya et ses deux amis de toujours, Ethan et Maya, qui ont vécu à ses côtés les moments difficiles. 

Une intrigue agréable mais qui comme souvent manque de détails, de réponses aux questions, mais je ne doute pas que tout cela se précisera dans le deuxième tome, que j’ai hâte de découvrir. 

Cette mise en bouche qu’est le premier tome est une réussite, et saura, je n’en doute pas charmer les jeunes lecteurs mais aussi les moins jeunes, comme moi par exemple…

Résumé:

La nuit de ses dix-huit ans, Alaya découvre qu’elle est une Lucide, un être capable de vivre et de contrôler ses rêves. Sa rencontre avec Thomas, qui partage le même don, va la plonger dans un avenir inconnu où le danger sera omniprésent. Entre traques et révélations, elle devra se montrer impitoyable pour protéger sa famille et son secret. Guidée par son instinct et par son coeur, sa vie sera bouleversée à jamais. Une aventure au-delà des dimensions, à la limite de la réalité, au coeur de la Lucidité. Nous dormons en moyenne vingt-cinq ans au cours de notre vie. Si vous pouviez vivre consciemment vos rêves, que feriez-vous de toutes ces années ?