L’Amie prodigieuse d’Elena Ferrante (4 tomes)

dav

 

Pour ma première vraie chronique littéraire, j’ai choisi de ne pas prendre trop de risques et de vous parler d’un coup de cœur estival qui est aussi un best-seller. Il s’agit de la saga napolitaine d’Elena Ferrante, L’Amie prodigieuse.

J’avais judicieusement placé le tome 1 en fin de ma PAL pour ne pas être tentée d’acheter les trois suivants avant de lire ceux que je m’étais mis de côté avant…et j’ai bien fait !

C’est donc en trois semaines que j’ai dévoré les quatre tomes. Que vous dire qui n’ait pas déjà été dit à son sujet ? C’est une saga riche, très éloignée du roman de gare que cela pourrait sembler être au premier abord. Alors oui, il y a des histoires de fillettes, de midinettes, de jalousies puériles et d’amours inconséquentes, mais Elena Ferrante va bien au-delà.

Les personnages sont riches et complexes : du début à la fin, à l’instar de la narratrice, on ne sait pas à qui se fier. Les deux héroïnes entretiennent une relation tendue, instable mais constructive. Les personnages secondaires sont essentiels et apportent du relief à une histoire qui, sans eux, aurait pu être banale.

Quatre tomes donc, environ 2400 pages : il ne pouvait être uniquement question d’amitié. Les thèmes évoluent en même temps que les protagonistes, que l’on suit de l’âge de l’école à celui de la vieillesse.

Sincèrement, j’ai ri, j’ai été émue, je me suis inquiétée, révoltée et surtout je n’ai pas vu le temps passer. Tous les romans ne se valent pas : le deuxième, notamment (Le nouveau nom) m’a paru un peu plus long, moins rythmé que le premier. Le troisième en revanche, Celle qui fuit et celle qui reste, est celui qui m’a le plus convaincue, c’est ici, je trouve, que le destin des deux héroïnes prend forme et tous ces changements dans le contexte, dans les personnalités d’Elena et Lila m’ont vraiment passionnée.

C’est la construction de la femme dans une Europe à peine sortie des traumatismes de la Seconde Guerre Mondiale et tout juste entrée dans les bouleversements des années 1970 qui se joue entre ses lignes.

C’est aussi l’histoire de toutes les jeunes filles qui ont eu une amie qu’elles ont toujours trouvée plus prodigieuse qu’elle, sans savoir que pour cette amie, c’était elle-même l’amie prodigieuse…

Vous l’aurez compris : à lire absolument !

Priscilla (@Priss0904)

Résumés des quatre tomes :

  1. L’Amie prodigieusehttps://www.babelio.com/livres/Ferrante-Lamie-prodigieuse-tome-1–Enfance-adolescence/812075
  2. Le nouveau Nomhttps://www.babelio.com/livres/Ferrante-Lamie-prodigieuse-tome-2–Le-nouveau-nom/805172
  3. Celle qui fuit et celle qui restehttps://www.babelio.com/livres/Ferrante-Lamie-prodigieuse-tome-3Celle-qui-fuit-et-cell/889976
  4. L’Enfant perduehttps://www.babelio.com/livres/Ferrante-Lamie-prodigieuse-tome-4–Lenfant-perdue/992387

4 réflexions sur “L’Amie prodigieuse d’Elena Ferrante (4 tomes)

  1. J’ai plutôt bien aimé le premier tome, mais des proches ne m’ont pas donné envie de lire la suite, car beaucoup affirment que la saga perd en qualité/ambiance au fil des tomes… « Les premiers sont les meilleurs » m’a-t-on souvent répété… :/

    J'aime

    1. Le deuxième m’a paru plus terne en effet mais le troisième est vraiment riche et passionnant. Quant au dernier, il a pour lui le fait qu’on veut savoir la fin surtout… Mais il n’est pas mal !

      Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s