Lily sans logis de Frédérique-Sophie Braize

C’est avec beaucoup d’enthousiasme que je me suis lancée dans cette lecture, parce que j’avais beaucoup aimé Sœurs de lait dont vous pouvez retrouver ma chronique ici. Et, de fait, j’ai beaucoup aimé ce second roman aussi.

hdrpl

On entre dans un univers tout aussi bien dépeint : la fin du XIXe siècle, Thonon et une société encore stricte et patriarcale dans laquelle une jeune femme de 17 ans, sans logis, sans parents, affublée d’un bébé ou de deux, ça dépend comment on voit les choses, comme le disent souvent les personnages, est rapidement jugée, voire condamnée. Parce que, oui, Lily se promène avec Castor et Pollux, deux frères siamois, tirés par Avalanche, le saint Bernard et sa petite carriole et comme elle est contrainte de tout faire pour qu’ils aient à manger, elle les exhibe lors des foires pour récolter quelques pièces afin de leur acheter du lait, ce qui n’améliore pas le regard des autres.

Seule, à la merci des curieux, des hommes sans scrupules, des médecins avides de comprendre le mystère « Castor et Pollux », Lily va connaître bien des mésaventures dans cette petite ville qui avait fait le bonheur de sa mère.

Ce que j’ai énormément aimé dans cette histoire, c’est l’évolution du personnage de Lily Rossignol. Quand je l’ai découverte, je ne me suis pas tout de suite attachée à elle, je la trouvais trop légère, trop insouciante avec les enfants, trop peu attachée à eux. Mais Lily grandit, elle change, elle évolue. Ca semble banal comme remarque au sujet d’un roman, mais vraiment, j’ai eu l’impression de lire un récit d’apprentissage. Lily devient, au fil du roman, le personnage qu’on aurait aimé qu’elle soit dès le début : déterminée, forte, combative et attachante.

Les autres personnages sont tout aussi originaux, qu’il s’agisse de Mme Agrippine, de Va-et-Vient, d’Audebert, de la Louve blanche, du Dr Genoux ou de Bismarck Bistouri. J’ai retrouvé avec plaisir les contours de personnages foncièrement mauvais et des personnages bons, malgré leur rudesse apparente. Lily, avec sa spontanéité, sa jeunesse et sa naïveté est ballotée au gré des humeurs et des ambitions des personnages qu’elle rencontre, les personnages protecteurs et aimants, les personnages fourbes et parfois criminels.

Le rythme de l’histoire est très bien orchestré. On ne s’ennuie pas une seule seconde en suivant les déambulations de Lily, à l’intérieur de la ville, à l’intérieur de ses souvenirs, parfois avec elle, parfois avec les siamois. Entre les besoins vitaux de notre héroïne, le mystère de la naissance de Castor et Pollux, les véritables intentions d’Audebert, le lecteur est totalement happé par l’histoire et par l’écriture de Frédérique-Sophie Braize. C’est un style fluide, agréable, avec un vocabulaire riche mais jamais pédant, qui nous embarque dans une autre époque, une autre région, mais dans une histoire encore une fois universelle et humaine.

Un coup de cœur de l’éditeur que je comprends parfaitement ! Merci aux éditions de Borée pour cet envoi… Encore une fois avec Frédérique-Sophie Braize, ce fut un voyage agréable et passionnant, mêlant récit d’apprentissage, roman scientifique et roman féministe. Un mélange qui m’a bien plu…

Priscilla (@Priss0904, @litterapriscilla, Page Facebook)

Publicités

Une réflexion sur “Lily sans logis de Frédérique-Sophie Braize

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s