Les sisters tome 11: c’est dans sa nature de Christophe Cazenove

61oo2lksrdl-_sx195_

masse_critique

 
Ma fille adolescente est une adepte de cette série de Bd, ne la connaissant pas, c’était l’occasion de la découvrir.
C’est donc une bien sympathique lecture que Babelio m’a donné l’occasion de faire grâce à cette masse critique BD.
Quiconque a une soeur ou un frère, surtout plus jeune, ne pourra que sourire de ces aventures, ces disputes bon enfant. Mais au fond, c’est de l’amour, mais les fratries ont des moyens détournés de montrer leur tendresse.
Rien de bien méchant que ces chamailleries, mais elles sont pour le lecteur bien divertissantes.
Une BD colorée, qui attire l’oeil, en tout cas ce tome 11 m’a donné envie de découvrir les précédents et ainsi de voir jusqu’où peuvent aller les « blagounettes » de nos Sisters.

 

4ème de couverture:

Elles s’adorent autant qu’elles se chamaillent, pour notreplus grand plaisir !Lorsque Wendy avait deux ans, elle a planté avec son papa un jeune arbuste dans leur jardin, un prunus éventail.Devenu grand, cet arbre est le témoin privilégié du quotidien dynamique et bondissant, parfois bruyant mais toujours rempli de tendresse, de nos Sisters !Pour ce onzième tome, retrouvez Wendy et Marine comme à la maison !

 

 

Publicités

Star wars Tome 1

Couv_245315

masse_critique

En pleine redécouverte de la saga et de l’univers Star Wars, j’ai eu la chance de recevoir Cet épisode de la BD star Wars par Babelio, grâce à la dernière opération Masse Critique.

On y retrouve l’univers  et l’humour de l’épisode V de cette fabuleuse saga qui ne laisse personne indifférent.

Han Solo et son humour, C 3PO et son courage légendaire, Luke et sa témérité…

Les dessins qui rappellent parfaitement la physionomie de chacun, et l’action nous entraîne dans l’univers de ce qui a bercé mon enfance.

Des personnages que je prend grand plaisir à retrouver et qui me met dans l’ambiance avant d’aller voir ce fameux épisode VII, dont l’univers, et même la galaxie parle.

Un très sympathique moment de lecture.

Merci à Babelio une fois de plus.

 

 

 

 

Walou à l’horizon; La dernière aventure de Bouzid et Zina

51SG643XQ0L._SL160_masse_critique

Après l’attaque de Charlie Hebdo, la mort de grands dessinateurs, caricaturistes, après avoir longuement et dans tous les sens débattu du sujet:  » peut-on rire de tout? ».

Me voici entrain de lire Walou à l’horizon, une BD gagnée durant l’opération Masse critique de babelio.
Un très sympathique moment passé avec cette lecture, rire de tout, oui mais avec n’importe comment.
Slim nous parle ici de l’Algérie avec un humour que je trouve soft et correct.
On sourit très souvent, on tourne les pages rapidement car les aventures de Bouzid et ses comparses sont distrayantes.
Première fois que je lis les aventures de ce drôle de personnage, une façon d’aborder les problèmes d’un pays avec humour et dérision.
Comme l’a écrit Wolinski, le regretté, sur la 4ème de couverture, nous apprenons grâce à Slim ce qu’il se passe en Algérie, tout en s’amusant, un joli compliment pour l’auteur, d’un homme que le monde du dessin regrette.

Résumé:

Bouzid retourne en Algérie après dix ans d’absence. C’est normal, il était en stage en RDA. Mais comme ce pays a disparu, le stage de notre héros populaire a pris fin. Bouzid retrouve ses amis, Zina et Amzian et son chat Et Gatt ainsi que tout le petit peuple de Oued Besbes son douar bien aimé. Tout à changé au bled : le capitalisme est revenu au galop, les ‘barbus’ veulent prendre le pouvoir aux ‘moustachus’ et le peuple est abandonné à son triste sort. Bouzid va s’organiser vaille que vaille et essayer de faire quelque chose. Suivons-le dans son entreprise impossible.

Alisik tome 1- Automne – Vogt/Rufledt

CVT_Alisik-Tome-1--Automne_4452Résumé:

Alisik se réveille une nuit dans un cimetière. Un peu effrayée, elle décide de s’enfuir au plus vite. Mais, rapidement, elle se rend compte qu’aucun vivant ne la voit. Et pour cause, Alisik est morte. Pire, elle est coincée entre enfer et paradis, en attente du jugement de Mr. Mortis, lequel tarde à venir. En attendant, elle et ses nouveaux amis, tous dans le même cas, vont devoir sauver le cimetière de la destruction. Pour cela, elle peut compter sur l’aide de Ruben, un jeune aveugle, seul vivant capable de l’entendre, et qui ne la laisse pas indifférente…

Mon avis:

Magnifique BD offerte à ma fille. J’avoue que l’argument principal de cet achat a été sa fabuleuse couverture et ses tout aussi fabuleux dessins. Cette BD est à mon goût tout simplement superbe.
Elle est découpée en chapitres, ce qui est assez originale pour ce type de lecture, chacun de ces chapitres nous offrent un univers de couleurs et de dessins différents.

Un univers qui n’est pas réservé aux filles, puisque mon fils qui n’était pas chaud au départ, a fini par la lire.
Un très joli premier tome qui ferait un joli cadeau en cette période de Noël.

Zombie Tales tome 1

51+zK2+GMlL._SL160_

Résumé:

La série plusieurs fois récompensée sort enfin de sa tombe pour débarquer en France ! Rejoignez Joe R. Lansdale, Steve Niles et Kim Krizan pour des histoires de morts et de vivants qui vous laisseront sans voix ! Des histoires passionnantes par des scénaristes et des dessinateurs qui sont parmi les plus appréciés du genre

Mon avis:

Une première, lire un manga moi? Et en plus un manga sur les Zombies? Pourtant, je les connais bien les zombies, je n’ai loupé aucun épisode d’une célèbre série télévisée dont ils sont les principaux protagonistes.
Il faut que je vous dise que c’est grâce à Babelio et à son opération Masse critique BD de juin que je découvre ce tome 1 de Zombie tales.
Mais sous ce format, je découvre. L’ensemble est assez réussi, de petites histoires de quelques pages seulement, écrites et dessinées par des auteurs différents.
C’est gore bien-sûr, mais j’ai vu pire quand même.
La série dont je vous parlai précédemment m’a encouragé à lire ce premier tome. Car j’aime me faire peur et là ça marche plutôt bien, mais je dois aussi avouer que ce n’est pas mon type de lecture favori et que je ne vais pas me ruer chez mon libraire pour acheter d’autres BD de ce genre.
Mais il me semble que pour les connaisseurs et amateurs du genre, cela restera une expérience divertissante, en tout cas, mon fils a aimé.
Merci donc à Babelio ainsi French Eyes pour cet envoi.

Pour découvrir d’autres critiques et plus d’infos, c’est ici:

Seuls tome 4 de Fabien Vehlmann

cvt_Seuls-Tome-4--Les-cairns-rouges_2867

Résumé:

Quatrième volet d’une série qui met en scène des enfants livrés à eux-mêmes dans une ville mystérieusement vidée de ses habitants et coupée du monde. Action, angoisse, tendresse : une saga récompensée par plusieurs Prix qui tient le lecteur en haleine et n’a pas fini de livrer tous ses secrets…

Dans une ville d’aujourd’hui désertée par ses habitants, il ne reste que quelques enfants. Pourquoi sont-ils les seuls survivants ? Où sont passés les adultes ? Quels dangers les guettent ? Vont-ils réussir à se débrouiller et à s’organiser ? Telle est la trame de cette série pour jeunes lecteurs, récompensée par le Prix Jeunesse 9-12 ans au Festival d’Angoulême en 2007. Fabien Vehlmann, le scénariste, est l’un des nouveaux talents de la BD contemporaine, à qui l’on doit déjà de nombreuses séries comme Green Manor, Le Marquis d’Anaon, Samedi et Dimanche, IAN ou encore la reprise prochaine de Spirou et Fantasio en compagnie du dessinateur Yoann. Seuls laisse la porte ouverte à toutes les interprétations et toutes les explications. Les caractères des « héros » dessinent toute une palette des comportements humains : il y a le garçon rigolo mais pas très courageux, la fille énergique, la généreuse un tantinet moralisatrice ou encore le leader naturel qui prend la tête du groupe sans que personne n’y trouve à redire. Ces enfants survivants d’on ne sait quelle catastrophe et livrés à eux-mêmes réapprennent à vivre ensemble malgré leur âge, leurs différences et leurs angoisses, qui sont aussi celles du lecteur. Lequel ne peut s’empêcher de s’identifier à eux et de se demander ce qu’il aurait fait s’il s’était retrouvé confronté à la même situation… Dans ce quatrième tome, de nouveaux événements mystérieux surviennent : le « maître des couteaux », un de leurs vieux ennemis, refait son apparition et leur demande de retrouver un bébé dont il était responsable. L’enfant a été kidnappé par des chimpanzés dont le comportement est pour le moins étonnant : ces singes dressent des sortes

Mon avis:

Un très bon quatrième tome des aventures de nos héros, solitaires bien malgré eux.Ils se sont réinstallés en ville avec quelques membres du clan du requin. (Voir le tome précédent).

Ils sont maintenant en totale autonomie. Dodji est le chef de ce nouveau groupe, mais ils rencontrent toujours de nombreuses difficultés, cette fois des animaux du cirque, loin d’être amicaux, nos héros vont devoir une fois de plus faire preuve de courage et prendre les bonnes décisions. Une vie est en jeu.

BD qui se lit avec toujours autant de plaisir, plaisir que j’essaie de faire durer car le tome 9 n’est prévu que pour septembre 2015. Je vais donc tranquillement lire les 5-6-7- et 8.

Les mondes de Thorgal-Louve, tome 1: Raissa de Roman Surzhenko et Yann Lepennetier

cvt_Les-Mondes-de-Thorgal-Louve-tome-1--Raissa_9578

Résumé:

Le premier tome de la deuxième série parallèle des « Mondes de Thorgal ».Les fans de la série mère vont découvrir les multiples facettes de la fille mutine de Thorgal.Un dessin incroyablement proche de celui de Rosinski !Louve est une petite fille bien mystérieuse. Comme Jolan, en raison de ses origines, elle est dotée d’un étrange pouvoir, celui de communiquer avec les animaux par la pensée. Pendant que Thorgal vit ses propres aventures et qu’Aaricia s’occupe des tâches liées au foyer, Louve, aux abords du village viking, va faire d’inquiétantes rencontres. Dans ce premier volume intitulé Raïssa , elle lie connaissance avec une meute de loups qui terrorise les voyageurs égarés. Aussi téméraire que son père, elle brave le danger et va en apprendre un peu plus sur l’origine de son nom… et sur elle-même !

Mon avis:

Alors là, nous sommes totalement et simplement dans le style de BD sur laquelle je ne me serai jamais arrêtée. Mais, car il y a un mais, je suis passée voir mon libraire pour l’opération 48h de BD, opération que j’ai découverte grâce à Babelio et qui m’a permis d’obtenir une BD gratuite. Huit numéros disponibles et mon choix s’est porté sur ce tome 1 des mondes de Thorgal: Raissa.
J’ai donc pu découvrir Louve, la fille de Thorgal, qui a le don de parler aux animaux, ce qui l’amène à devenir amie avec un loup et à en découvrir davantage sur ses origines, mais l’amour de louve pour son père sera utilisée contre elle.

Les dessins sont sympathiques, je ne connaissais la BD Thorgal que de nom, et je découvre qu’il en existe une pléthore, donc je ne pense pas que je les lirai toutes, mais il est vrai que cette jeune Louve m’a donné envie d’en découvrir davantage, je suis donc en attente du second tome de ses aventures.

seuls tome 3 – Bruno Gazzotti et Fabien Vehlmann

cvt_Seuls-Tome-3--Le-clan-du-requin_6922

Résumé:

Après avoir constaté que leur cité, quoique complètement désertée, était encore remplie de dangers, Dodji, Leïla, Camille, Yvan et Terry ont quitté la ville à bord d’un vieux bus à impériale. Poursuivis par une meute de chiens errants, ils trouvent refuge dans un ancien parc d’attractions où vivent des dizaines d’enfants de leur âge, qui les accueillent chaleureusement.

Mais à la tête de ce clan, il y a Saul : un obsédé de la loi du plus fort, admirateur éperdu du IIIe Reich, qui a décidé de reconstituer une mini-société basée sur des lois très autoritaires et très machistes. Et pour asseoir sa légitimité de chef, Saul n’hésite pas à rappeler son exploit : il est le seul à avoir osé traverser le gigantesque aquarium où nage un énorme requin blanc !

Pour les rebelles que sont Dodji et Leïla, les choses vont très vite se gâter et la vie paradisiaque tourner au cauchemar…

Mon avis:

Décidément, j’aime vraiment beaucoup cette BD, moi qui ne suis pas une grande fan de ce type de lecture, je trouve les aventures de tous ces jeunes gens vraiment passionnante.
Ici , on avance un peu plus dans l’histoire, mais de nouveaux personnages croisent encore le chemin de nos jeunes héros, certains semblent en savoir plus que d’autres.
Le fait que ce tome nous fasse découvrir d’autres enfants, permet de changer l’ambiance, je la trouve un peu moins oppressante, mais la qualité n’en souffre pas, bien au contraire.
A l’heure du grand succès de la dystopie et de la science-fiction jeunesse, cette BD tape en plein dans le mile.