L’affaire Dupont De Ligonnés – La secte et l’assassin de Guy Hugnet

9782809824384-001-g-220x350.jpg

http://www.editionsarchipel.com/livre/laffaire-dupont-de-ligonnes/

Je vous parle ce matin de ce livre signé du journaliste spécialisé dans les enquêtes scientifiques: Guy Hugnet.

Il nous dévoile les dessous de l’affaire Dupont De Ligonnès qui a passionnée toute la France en 2011, lors de la découverte de cinq corps dans un jardin d’un quartier calme de Nantes. 

L’histoire d’une famille, qui paraît de prime abord bien sous tous rapports, cependant et c’est souvent le cas, lorsqu’on fouille un peu, on découvre que tout n’est pas si simple.

Une lecture absolument passionnante, documentée, où tous les points sont étudiés, grâce à des retours aux origines, les passé de Xavier Dupont De Ligonnès et de celui de sa femme. On va de surprises en surprises avec ce livre, car les révélations qui y sont faites m’ont laissée pantoise, je ne connaissais de cette affaire que ce qui en était dit au journal télévisé et dans la presse, je n’ai jamais cherché à davantage me documenter.

J’ai eu tort, car en lisant ce livre, on plonge dans une histoire de famille complétement folle, que l’on aurait imaginé uniquement dans l’esprit d’un romancier. Malheureusement ce n’est pas le cas, les faits sont bien réels et le mystère concernant le seul survivant et présumé meurtrier Xavier Dupont De Ligonnès, demeure.

Résumé:

On croyait tout savoir sur l’affaire Dupont de Ligonnès. Tout, sauf l’essentiel : qu’est-il advenu de l’auteur présumé du quintuple assassinat de Nantes ?
C’était le 21 avril 2011 : la police découvrait cinq corps enfouis sous la terrasse d’un jardin, chacun accompagné pour son dernier voyage d’une figurine religieuse. Or cette « clé » symbolique n’a été que très peu exploitée. Elle permet pourtant de déchiffrer cette affaire criminelle hors norme.
Xavier Dupont de Ligonnès grandit dans la magie des miracles et des apparitions, auprès d’une mère – papesse autoproclamée d’une Église apocalyptique – engagée dans un combat obsessionnel contre Satan. Jusqu’à l’âge de 35 ans, il se croit un « Élu » de Dieu. Puis, brutalement, il perd la foi. « La pire désillusion », écrira-t-il. Dès lors, tel Lucifer, l’ange déchu, il entame une longue descente aux enfers qui se conclura par une effroyable tragédie familiale.
Menée sur six années et s’appuyant sur des documents inédits – notamment les écrits de la mère –, cette enquête suit, tel un profiler, l’errance mentale d’un psychopathe hanté par la question religieuse. Guy Hugnet s’est rendu à Roquebrune-sur-Argens, sur les lieux de la disparition de «XDDL». Après avoir reconstitué l’itinéraire probable du fugitif, il indique le lieu, jamais exploré par les enquêteurs, où son corps pourrait être retrouvé.

 

 

 

 

Publicités

L’énigme Gerstein de Alain Le Ninèze

CVT_Lenigme-Gerstein_6982

 

Voici une livre pour lequel l’auteur, Alain Le Ninèze a effectué de nombreuses recherches, car le cas Gerstein est comme le nom du roman l’indique une véritable énigme, un mystère.

Que penser de ce catholique allemand qui pour venger et dénoncer l’assassinat de sa belle-soeur, internée à la clinique de Hadamar, infiltre la Waffen-SS? Ce livre va bien-sûr vous permettre de vous faire une opinion, mais malgré tout, le doute subsiste et reste présent.

En infiltrant ceux qu’ils souhaitent dénoncer aux yeux du monde, Gerstein va se retrouver mêler aux horreurs perpétrées.

Alain Le Ninèze, nous donne les faits, ils utilisent tous les documents disponibles afin de donner aux lecteurs la possibilité de se faire un avis, car la justice elle-même n’a pas pu statuer sur le cas de cet homme. Ce qui explique qu’il reste aux yeux du monde une énigme.

Gerstein s’est tout de même retrouvé à fournir le Zyklon B, qui a servi à tuer des milliers d’innocents. Donc il appartient au lecteur de se poser les questions que soulèvent cette lecture. Aurait-il pu faire davantage afin d’éviter ce massacre? A t-il été jusqu’au bout de ses possibilités? Aurait-il été entendu quelles que soient les méthodes qu’il aurait utilisées.

Je vous invite donc à vous faire votre propre opinion.