Dan et Célia Les jumeaux d’autre monde tome 1 de Sophie Audouin-Mamikonian

 

Sophie Audouin-Mamikonian

ISBN : 2845638841
Éditeur : XO EDITIONS (2016)

Un grand merci à Babelio ainsi qu’à XO éditions pour cet envoi. l’opération masse critique m’a une fois de plus permis de faire une jolie découverte.
J’avais un peu peur d’être totalement perdue, n’ayant pas lu les romans Tara Duncan.
C’est tout le contraire qui s’est passé car l’auteure a fait le nécessaire pour que les novices s’y retrouvent.
Elle utilise des notes drôles et cocasses, qui permettent de rappeler qui sont les personnages, et les événements qu’il peut être important de connaître.
Il ne me restait donc plus qu’à me plonger dans cette histoire avec un univers très riche.
Je ne suis pas étonnée que la jeunesse soit charmée par ces personnages, la magie, les valeurs telles que l’amitié, le courage, et des rebondissements en veux-tu en voilà.
Une lecture, à la fois extraordinaire et véhiculant des messages positifs.

4ème de couverture:

Ils ont désormais treize ans.
Celia et Dan, les jumeaux de Tara Duncan et de Caliban Dal Salan, ont grandi sur Terre, loin des turpitudes d’AutreMonde. Alors que Dan fait preuve d’un caractère fort et téméraire, Celia, elle, est une adolescente plutôt timide et fragile.
Pour suivre les traces de ses légendaires parents, Dan n’invente rien de mieux que de se laisser kidnapper. Où se trouve-t-il ? Personne ne le sait. Jusqu’à ce message reçu par Tara et Cal : leur fils sera exécuté s’ils entreprennent la moindre recherche !
Les deux Hauts Mages n’ont pas le choix : ils doivent obéir. Mais Celia, elle, a les mains libres. Accompagnée par Luck, le demi-vampyr, et Dred, le dragon rouge, la discrète jeune fille se révolte, bien décidée à sauver son jumeau.
L’affaire, pourtant, se complique. Les enfants de l’ancien roi des démons n’ont pas dit leur dernier mot. Celia se retrouve bientôt au cœur d’un dangereux complot : une conspiration qui menace d’ébranler l’entente cordiale régnant depuis treize ans entre les différentes planètes.
Le suspense est à son comble : Celia et ses amis parviendront-ils à libérer Dan et à sauvegarder la paix ?

Après le succès phénoménal des aventures de Tara Duncan, Sophie Audouin-Mamikonian nous entraîne dans le monde fascinant de la deuxième génération d’AutreMonde.
Une nouvelle série où les pièges succèdent aux trahisons… mais où l’humour et l’amitié se révèlent plus forts que le mal !

Lux tome 2: Onyx de Jennifer L. Armentrout

telechargement-1

Nouveau plongeon dans cette saga, qui rien à dire, me donne un sacré coup de jeune.

Un deuxième tome, qui sur la première partie tourne davantage autour de la relation entre kate et Daemon, elle réfléchit beaucoup et raisonne d’une façon adulte, elle ne se laisse pas guider par son attirance physique, ce qui est rare à cet âge et dans ce genre de lecture.

Puis les choses se corsent, forcément et là l’histoire prend de nouveau une belle ampleur. Des enjeux, des décisions bonnes ou mauvaises, des relations compliquées, des non dits afin de protéger l’autre.

Du fantastique qui donne une profondeur à cette histoire, qui ne se contente donc pas d’être une belle histoire d’amour entre deux ados.

Donc comme le premier volume, j’ai beaucoup aimé celui-ci, qui m’a tout autant diverti, l’envie de lire la suite est toujours aussi présente.

Je renouvelle donc mon appel à lire cette saga, pour ceux qui ne l’ont pas encore fait… Une très, très agréable lecture.

Mon avis sur le tome 1 est ici:

https://livresque78.wordpress.com/2016/10/20/lux-tome-1-obsidienne-de-jennifer-l-armentrout/

 

4ème de couverture:

En Virginie-Occidentale, la vie de Katy a changé depuis sa rencontre avec Daemon et Dee Black. Les jumeaux sont beaux et charmants mais pas tout à fait humains. D’ailleurs, le département de la Défense s’intéresse à Daemon. Par ailleurs, Katy a des visions et un garçon mystérieux prétend pouvoir l’aider.

 

Lux tome 1 – Obsidienne de Jennifer L. Armentrout

telechargement

Jennifer L. Armentrout

ISBN : 1620610078
Éditeur : ENTANGLED (2012)
Changement de style total dans le genre de lecture en comparaison avec mes précédents articles. Mais bon, la littérature jeunesse et Young adult j’aime ça, du haut de mes 39 ans…
Voici donc une série que je souhaitais débuter depuis longtemps.
Ce premier tome : Obsidienne, a été dévoré en quelques heures, les fans de ce genre de saga ne sortiront pas déçus de cette histoire. On y trouve un gars irrésistible, une fille qui a peu confiance en elle et du fantastique.
J’ai trouvé ce premier volume passionnant et bien ficelé, pas de niaiserie à outrance comme dans certaines histoires de ce type, une attirance forte entre les personnages principaux mais bien plus complexes qu’il n’y paraît. Le fond de l’histoire est assez original et l’intrigue est bien pensée et écrite, tout en gardant ce côté qui plaît aux jeunes lecteurs et au moins jeunes également.
Un lecture très récréative et qui tient parfaitement son rôle. Je m’attaque de suite au tome 2 puisque je l’ai sous la main, mais aussi parce que j’ai très envie de savoir si la suite est aussi passionnante.
A noter que j’ai utilisé la couverture de la version poche que je trouve bien plus jolie que l’originale. Mais c’est un avis personnel.
4ème de couverture:
Quand Katy déménage dans un coin paumé de Virginie-Occidentale, elle s’attend à tout sauf à rencontrer des voisins de son âge.
Déception, Daemon Black a beau être canon et avoir une sœur jumelle adorable, il n’en est pas moins insupportable et arrogant !

Lorsque Kat se rend compte que tout le monde semble fuir la famille Black, elle voit d’un autre œil la froide suffisance de Daemon.

Pourra-t-elle encore l’éviter quand tout lui crie de s’en approcher ?

La tour de sélénité de Arnaud Codeville

téléchargement (3)

Ce premier roman de l’auteur Arnaud Codeville commence à faire parler de lui dans la blogosphère, il fallait donc que je vois cela par moi même.

C’est, il faut le dire, une belle réussite pour un premier essai, un roman fantastique que les amateurs du genre sauront apprécier, sans nul doute.

Le choix de l’époque à laquelle se déroule l’histoire est judicieux car il isole les personnages, qui se retrouvent livrés à eux même, sans moyen de communication.

Une histoire qui peut se diviser en deux parties , la première nous présente les personnages ainsi que la situation et fait monter la tension et l’ambiance angoissante.

La seconde partie nous rend dingue, tout simplement…

Donc un bon premier roman qui promet quelques belles frayeurs à ses lecteurs et qui donne le ton pour les prochains romans de l’auteur. A noter que le 1er mai 2016 est sorti 1974, deuxième roman d’Arnaud Codeville.

 

Résumé:

Adel Blanchard est un écrivain en perdition. Depuis quelques mois, sa vie ne se résume qu’à éviter les huissiers et à courir après son ex-femme pour voir ses deux enfants. Pour sortir la tête de l’eau, il accepte un poste de professeur de Lettres dans une faculté de Lille mais peu à peu, il ne peut s’empêcher de glisser dans la dépression. Un soir, alors qu’il est prêt à commettre l’irréparable, sa voisine de palier intervient miraculeusement et l’en empêche. Il voit en elle l’opportunité de démarrer un nouveau chapitre de sa vie, c’est donc naturellement qu’il participe au projet universitaire qu’elle organise avec un collègue : la restauration d’un phare en Loire-Atlantique.

Malheureusement, il ne se doute pas que ce périple le mènera au cœur de la terreur où il y laissera une partie de son âme…

 

 

 

Esclaves de sang de Tasha Lann

esclave-de-sang-695593-250-400

J’avais précédemment lu de l’auteure Eclat nocturne, que j’avais beaucoup aimé et dont voici la chronique:

https://livresque78.wordpress.com/2014/12/09/eclat-nocturne-de-tasha-lann-editions-calepin/

Je trouve toujours intéressant de lire les écrits de jeunes auteur(e)s car ils s’inspirent biensûr des grands écrivains, mais apportent aussi leur fraîcheur et leur oeil neuf.

Ici Tasha Lann, nous embarque dans un bit-lit, qui de prime abord pourrait ressembler à tous ceux que j’ai lu auparavant. Et bien non, elle appose son empreinte et cela donne quelque chose de totalement différent.  Elle met en place une relation complexe entre ses deux personnages principaux, ce qui amène le lecteur à se demander si il aime le fameux Jehan ou si il le déteste. En tout cas la situation est ambiguë, donc pas de lassitude puisque l’on se demande comment cette histoire et cette relation, si particulière vont évoluer.

Je regrette peut-être juste que certaines de mes questions restent sans réponse à la fin de cette lecture, mais je laisse aux futurs lecteurs et lectrices la possibilité de se faire une avis.

Toujours est-il que Tasha a un talent de narration certain, et que les deux romans que j’ai pu lire m’ont permis de passer un très agréable moment, des lectures qui plairont et que je conseille à tous les fans de romans jeunesses, fantastique et Bit-lit.

Résumé:

Mon nom est Evy Dumas et je suis une jeune étudiante tout ce qu’il y a de plus banale.
Du moins je l’étais jusqu’à ce que j’aie le malheur d’accepter de suivre mes amis à la fête universitaire d’octobre.
Ils se sont bien amusés.
Pour moi… disons que la soirée a été intéressante.
Me voilà maintenant ballottée entre la France et l’Écosse, entre la fac et une cité hors du temps dirigée par cinq types carrément flippants.
Des vampires…

Comme ce gars – sublime – qui se croit en droit de diriger ma vie simplement parce que je l’ai vu planter ses crocs dans le cou d’une fille.
Cela vous paraît difficile à croire ?
Et pourtant…

 

 

 

Les enfants de Peakwood

 

Peakwood_une

Après avoir vu quelques avis sur le site de Babelio, ni une ni deux, j’ai acheté le roman, il attendait dans ma bibliothèque bien sagement et me faisait de l’oeil à chacun de me passages. Mais j’ai résisté, je m’étais fixé une liste de lecture, bien spécifique, il fallait que je m’y tienne.

Et enfin, nous y voilà, je l’ai lu…

Mon avis ne sera pas différent des autres, un excellent roman qui mêle le fantastique et une légère dose d’horreur, en tout cas suffisamment pour vous attraper par le col de la veste et vous embarquer  dans une histoire qui va vous amener au bout du livre avant que vous ayez dit « ouf ».

J’apprend en plus que le tout jeune auteur est Français et que Les enfants de Peakwood est son premier roman, alors là je crie mon admiration et je lui souhaite d’en écrire d’autres comme celui-ci car c’est une vraie réussite.

Donc pas besoin d’en dire trop, quand une roman est bon, il est bon, donc lisez le et vous comprendrez.

 

Résumé:

Quels sont ces étranges maux qui affligent les habitants de Peakwood, petite ville du Montana, USA ? D’où viennent les blessures qui apparaissent sur le corps de certains de ses habitants ? Pourquoi d’autres commencent-ils à agir étrangement ? Seuls Chayton, le médecin de la ville, et son père, vieux chaman au savoir ancestral, savent reconnaître les signes. Le bouleversement qui approche. Quelque chose en lien avec un accident qui n’aurait jamais dû avoir lieu, dix ans plus tôt. Un secret dont ils ont juré de ne jamais reparler? Félicitations, la mort vous offre une seconde chance?

 

 

 

 

Salem de Sandra Triname

Editions Plume Blanche Sandra Triname
Editions Plume Blanche
Sandra Triname

Lu en version numérique.

Il faut tout de suite que je vous dise que même si vous n’êtes pas adeptes de Bit lit, vous allez aimer ce livre, pourquoi? Parce que l’auteure y a mis de la maturité. Ici pas l’impression de lire un roman comme c’est souvent le cas avec ce type de lecture, ici l’auteure nous emmène du 17ème siècle à nos jours avec une justesse incroyable. Elle donne une profondeur à cette histoire qui m’a totalement bluffé…

Durant toute la première moitié du roman, une histoire passionnante nous est racontée et les pages défilent à une vitesse folle, puis ensuite nous rentrons dans une autre phase du livre, qui n’en est pas moins intéressante, bien au contraire. 

Il m’est difficile de trop vous en dire, car il faut que je respecte ce qui est donné comme informations dans le résumé du livre, que voici:

1692.
Salem, État du Massachusetts aux États-Unis.
Accusées de pratiques magiques, de nombreuses personnes sont alors mises à mort. Innocentes ou coupables ? Qui méritait réellement la potence ? De nos jours, alors que Max évite de peu la mort, la voilà sous l’emprise de songes qui semblent tous venir d’une époque lointaine où la sorcellerie et les démons hantaient l’imaginaire du commun des mortels.
Quel lien peut alors unir Max à un procès vieux de plusieurs siècles ?

Vous voyez donc que le mystère est entier, il va donc vous falloir découvrir ce très bon roman par vous même, et vous faire votre propre opinion.

Salem et son génocide de sorcières, nous a été raconté, en long, en large et en travers, cependant l’auteure parvient à nous livrer une version qui lui est propre, celle-ci est riche de détails, de rebondissements.

Une lecture qui ne se situe donc pas spécialement dans le style que j’affectionne particulièrement mais qui a su me convaincre de son intérêt et de sa qualité.

Merci aux éditions Plume Blanche de m’avoir donné la chance de découvrir ceci.

La mort en tête de Sir Cédric

depositphotos_36516037-grunge-backgrounddepositphotos_36516037-grunge-backgrounddepositphotos_36516037-grunge-background

518zqI1vvmL._SL160_

Voici La mort en tête de sir Cédric chez Pocket. 

Une fois ce livre entamé, impossible de la lâcher, j’en ai même négligé mon travail et mes tâches courantes, je l’avoue mais je n’ai pas honte. Une histoire dont le début ne traîne pas en longueur, dès les premières pages, les frissons s’installent.

De Sir Cédric, je n’avais lu que L’enfant des cimetières, emprunté à la médiathèque de ma ville, et dont j’avais beaucoup aimé le style et l’histoire. 

Il en est de même ici, car on retrouve immédiatement le style de l’auteur, qui mêle une enquête policière avec tous les ingrédients indispensables, et un pointe de surnaturel, qui font le succès de Sir Cédric.

Un chasse à l’homme, complètement folle entre un psychopathe, qui pourrait être classé parmi les pires malades sur l’échelle de la folie meurtrière. Pas une minute ou plutôt une page sans action, il se passe toujours quelque chose, qui assure au lecteur quelques nuits bien courtes, tant le besoin de connaître la suite se fait sentir.

Un vrai « Page Turner » comme l’on dit de nos jours, bref en Français dans le texte et dit simplement: une vraie bombe ce livre. Des personnages hors du commun, c’est le moins que l’on puisse dire. 

Une chose est sure, je vais rapidement faire plus ample connaissance avec les romans de Sir Cédric, car la fin de cette histoire me met l’eau à la bouche et me donne très envie de savoir ce que l’auteur nous a concocté après cela.

Merci aux éditions Pocket pour cette excellente lecture.

4ème de couverture:

Le duo d’enquêteurs, à présent incontournable, Svärta/Vauvert est de nouveau sur la brèche. Comme toujours, ils traquent sans relâche les tueurs psychopates mais cette fois ils sont eux aussi les proies de malfaisants.

Le suspens est à double sens, vous n’aurez pas une seconde de répit. Tout commence par la mort d’un enfant de huit ans au domicile d’un faux prêtre exorciste.

Le désenvoûtement a tourné au drame. Eva, enceinte d’Alexandre Vauvert, se rend sur les lieux. Depuis quelques jours déjà, elle se sent observée, une impression désagréable, ou mauvais pressentiment ?

Elle sait que le danger rôde même si les mois qui viennent de s’écouler ont été plus doux que d’habitude. Sa relation amoureuse avec Alexandre s’est installée, il vient tous les week-ends à Paris, ils s’aiment, ils sont heureux. Eva ne lui dit rien de son appréhension, elle préfère garder pour elle cette nouvelle angoisse.

Alice Crane- Les corbusards tome 1 de N.M. Zimmermann

Edition Seuil  393 pages Fantastique  Young adult
Edition Seuil
393 pages
Fantastique
Young adult

Mon avis:

Merci à Babelio et aux éditions Seuil pour cette jolie découverte.
Un livre que j’avais quelques fois vu passer sur Babelio ou sur les blogs et forums de lecture. Mais sur lequel j’avoue, je ne me serai pas penché si cette opération masse critique ne me l’avait pas permis.
Je serai dans ce cas, passée à côté d’une très sympathique lecture.

J’ai trouvé que la couverture ainsi que le résumé du livre étaient légèrement trompeurs.
Les débuts du livre m’ont un peu inquiété car de nombreuses créatures surnaturelles y sont citées et j’ai eu peur que cela parte un peu dans tous les sens. Mais non, l’auteur a su donner à cette histoire un côté intrigant.
Une enquête se met en place ainsi qu’un suspense qui tiennent la route et dont l’issue reste incertaine jusqu’au bout.
La transition vers une suite se fait tout naturellement et pour moi, avec beaucoup d’envie.
J’ai aimé Alice, qui malgré qu’elle soit un génie, reste une jeune fille de 22 ans, avec le peu d’expérience que cela incombe.
James est énigmatique, sans pour autant être un accroche midinette.
Donc pour moi, une belle réussite pour un premier tome, en espérant que l’intérêt aille en augmentant.
Je vais découvrir la suite avec beaucoup de plaisir.

Résumé disponible sur la page facebook de l’auteure:

Les Corbusards d’Alice Crane

Présentation de l’éditeur:
Alice Crane, une génie de la génétique de 22 ans, a tout abandonné pour devenir médecin légiste. Elle travaille à la morgue de l’Hopital d’Edencity depuis quelques temps quand l’un de ses patients disparaît. Elle le retrouve marchant dans les rues de la ville et se lance à sa poursuite sans se douter qu’elle vient de franchir la ligne qui sépare le monde des humains de celui des corbusards… et qu’il ne lui sera plus jamais possible de faire marche arrière.

Vampires, djinns, gargouilles… la ville d’Eden city est pleine de surprises !