Les chroniques du Cleus de Sylvain Woiry

61E5Su2thWL._SX195_

Sylvain Woiry
ISBN : 2332929665
Éditeur : Edilivre-Aparis (02/06/2016)

 

J’ai été absolument séduite par cette lecture, qui je dois le dire m’a totalement surprise.
En effet, le résumé ainsi que le prologue ne me laissaient pas à penser que j’allais vivre ce genre d’aventure.
Tout d’abord happée par l’histoire de Sylvestre, qui se reproche de manquer de courage face à des difficultés qu’il rencontre au quotidien, et qui va se retrouver à vivre une épopée qui va lui faire découvrir qui il est réellement et ce dont il est capable.
Puis la magie, les fées, les runes, ces mondes nouveaux que l’auteur nous fait découvrir. Une histoire riche et passionnante qui derrière un côté qui de prime abord peut paraître enfantin, est capable de séduire un public large, dont je fais partie.
Un joli moment d’évasion, qui me donnait envie d’ouvrir ma liseuse à chaque instant libre de ma journée afin d’avancer dans ma lecture.
Je vous invite donc à découvrir Sylvestre et ses aventures incroyables, qui vous transporteront et vous feront rêver durant quelques heures.
De mon côté, lorsque mes enfants étaient plus jeunes, je prenais un grand plaisir à leur lire chaque soir quelques pages ou plus d’un livre, celui-ci en aurait évidemment fait partie.

Résumé:

Lorsqu’’une fée a enfreint la loi la plus importante du grimoire des harmonies universelles, en offrant le baiser de clairvoyance à un jeune humain, elle a mis en branle les sombres rouages du destin.

Le mauvais augure du roi Pern est sur le point de se réaliser, mais comme en écho, une autre prophétie bien plus ancienne se réveille à son tour. Sylvestre et Ellunia pourront-ils lutter contre ces obscures magies ? Ou seront-ils happés par elles ? Survivront-ils aux nombreux dangers qui jalonnent leur chemin ? Ou périront ils sous les coups de leurs ennemis tapis dans l’ombre ? La balance de la destinée vacille, mais de quel côté penchera-t-elle ?

 

Publicités

Le voyageur bleu- tome 1 la prophétie de Olivia Lapilus

51klGiS3WaL._SX210_.jpg

Je ne suis à l’origine pas très portée sur la Fantasy ni la Science-fiction, mais l’occasion m’a été donné de découvrir ce roman par l’intermédiaire de Babelio et de son opération Masse critique.
Ce premier tome est très agréable, il est accessible et ne pose aucun souci de compréhension, ce qui pour moi est souvent le cas avec la Fantasy. Prophétie, devient donc très vite passionnant car l’histoire est originale, les personnages sont bien pensés, je regrette juste le manque de profondeur de leurs réactions, de leurs sentiments. Ils vivent en effet des moments terriblement douloureux et ils ne semblent pas en souffrir suffisamment pour créer de l’empathie chez le lecteur.De plus j’ai relevé quelques contradictions et quelques fautes durant ma lecture, ce qui est dommage, mais ne bouleverse aucunement ( pour moi en tout cas), l’intérêt du livre.

Un roman dont mon impression finale reste plutôt positive et il est clair que si l’auteure parvient à approfondir les émotions qu’elle transmet aux lecteurs, la suite ne pourra être que passionnante.

Merci à Babelio et à Anyway pour cette découverte.

4ème de couverture:

Que feriez-vous si une prophétie menaçait votre règne ? Anos, roi tyran de la planète Catiopé, est prêt à tout pour sauvegarder son trône. Il ne peut laisser quiconque détruire tout ce qu’il a mis si longtemps à bâtir et encore moins freiner sa quête du Voyageur bleu. Rien ne peut se mettre entre lui et sa soif de pouvoir. Rien à part le destin.

 

 

 

Les pélerins d’Yssel de Landen Olivier

51fIZP0y5LL._SL160_

Après m’être lancé dans la lecture de Dark Fantasy, me voici dans le domaine de la Fantasy médiévale avec Les Pèlerins d’Yssel.

Ce roman est un véritable plaisir pour moi, puisqu’il m’a permis de me transporter dans une époque que je chéris particulièrement dans la littérature.

L’auteure nous dépeint un univers très riche en personnages et en situations. Les protagonistes nous sont amenés les uns après les autres avec force de détails, qui nous permettent rapidement de les aimer ou de les détester.

Les effets sont dosés et permettent au lecteur de parfaitement s’immerger dans cette fabuleuse histoire. 

Moéva, mercenaire, qui commandait les Dames d’Yssel, femme d’un caractère fort, et que nous suivons dans sa nouvelle mission. qui va nous amener à découvrir Les lunarelles  qui ont entre autre un fabuleux attraits, nous les découvrons à travers Saerra, ces personnages sont dotés de pouvoirs magiques, ce qui enrichit encore cette saga.

Haert et Katryn, sont également très importants, il forme un couple qui ne laisse pas indifférent. Katryn est haineuse et Haert est un personnage complexe que nous découvrons au fur et à mesure de l’histoire.

L’écriture de l’auteure est riche et nous y ressentons son expérience professionnelle. 

Et parlons aussi de cette couverture qui n’est pas pour rien dans l’attrait premier de ce livre. Comme d’habitude chez La Bourdonnaye, une couverture magnifique qui est une première invitation à ouvrir le livre, puis ici une fois encore le talent de l’auteur(e) fait le reste.

Un début de saga très prometteur qui augure un joli succès.

Les chroniques des lecteurs sont pour l’instant unanimes, une très bonne histoire qui séduira avec certitude les amateurs du genre, ainsi que ceux qui découvrent ce type de lecture. 

Merci à La Bourdonnaye.

Résumé:

Le roi Manfred se meurt, et le royaume d’Abhorn vacille dans le souffle irrégulier du monarque. Son fils aîné, le prince-servant Haert, à qui reviendrait légitimement la couronne, se protège des complots en éliminant tous ceux qui se dressent entre le trône et lui. S’il a le soutien de dame Katryn, son épouse et maîtresse intrigante aux sombres secrets, il s’attire l’inimitié de son frère, Saulen, et de sa s?ur, Elvire, qu’il écarte habilement du pouvoir. D’autre part, il a dissout la compagnie des Dames d’Yssel, commandée par Moéva d’Arézar. Cette guerrière-héroïne a pourtant combattu avec lui pour repousser l’assaut des Pillards pourpres et a tout perdu dans la bataille. Mais elle doit à présent s’exiler en Outre-Ezard. De son côté, Brilliân, premier-chevalier attitré de la princesse Elvire, part enquêter dans cette région dont il est originaire, car il y pressent l’éveil d’une menace. Il croise Moéva en route et voyage avec elle. On a confié à la mercenaire la garde d’une jeune lunarelle, descendante des demi-elfes, aux pouvoirs magiques naissants. Mais surtout, au-dessus de ce monde fragile, la lumière d’Yssel, l’étoile reine du ciel et protectrice de la terre, faiblit dangereusement sans que personne ne s’en aperçoive. La véritable guerre n’a peut-être pas encore commencé, et son enjeu dépasse probablement les frontières du royaume.

Les lettres modernes, l’histoire de l’art et la psychologie clinique ont permis à Linden Oliver d’élargir sa culture ainsi que sa compréhension de l’homme et du monde.

L’Edit d’Alambrisa Alix D’Angalie – Editions Monde Premier

edit

Monde premier

Lu en  numérique au format Word

L’histoire: ♥♥♥♥

Résumé:

À l’issue d’une ère de guerres sanglantes, les Hommes sont parvenus à développer une civilisation aussi pacifique que prolifique.
Tellur est un monde en Paix, un rêve devenu réalité au prix de sacrifices incommensurables? et grâce à l’Édit d’Alambrisa.

Plus de trois-mille six-cent ans après la rédaction de l’Édit d’Alambrisa, Sicara Narki accède au prestigieux statut d’Apprentie et intègre le lieu de formation des Mages les plus puissants de Tellur, sous l’égide du plus mystérieux des professeurs.
Mais elle est loin de mener au Conservatoire la vie studieuse et sereine à laquelle elle a toujours aspiré. Une série de drames sans précédent vient perturber la Paix d’Alambrisa et très vite, l’Apprentissage de Sicara prend une tournure inattendue et dangereuse qui changera du tout au tout le cours de son existence? Et peut-être même la civilisation de l’Édit tout entière.

Mon avis:

J’ai contacté l’association Monde Premier, afin de leur proposer un partenariat, ce qu’ils ont très gentiment accepté.

J’ai débuté ce roman en un volume, et je dois avouer que cette histoire m’a transcendé dès le début, l’auteur est parvenu à éveiller ma curiosité dès le début de l’histoire.

Une véritable épopée qui n’a rien à envier aux plus grands, ici pas de bataille épique mais des rebondissements qui s’enchaînent et s’intensifient au fur et à mesure de l’histoire, mais aussi de la magie et ceci à très juste dose.

Le personnage principale: Sicara Narki est courageuse, elle a du caractère et a un don…

La narration est passionnante mais accessible, malgré le nombres de personnages, tout y est cohérent.

Juste quelques erreurs dans le texte, mais qui ne retirent rien au charme de ce livre qui mêle fantasy et romanesque.

Je ne saurai que recommander cette histoire, qui m’a surprise par sa qualité.

Merci à Monde Premier de leur confiance.