Code Victoria de Thomas Laurent

51AwDUOHRyL._SX195_Thomas Laurent
ISBN : 2848591609
Éditeur : Zinedi (15/06/2017)

Si vous aimez les romans de type thrillers, qui mêlent enquêtes et histoire, tout cela avec une savante dose d’imagination, ce roman est pour vous sans aucune hésitation.

Thomas Laurent est un jeune auteur, qui pourtant a l’aisance d’un grand auteur. Une écriture fluide et attirante qui vous plonge dans un univers intrigant dont chaque page est un vrai plaisir. Une ambiance qui m’a par moment rappelé Le nom de la rose et une intrigue qui ne peut que rappeler le style de Da Vinci Code.

Une ambiance bien particulière et travaillée qui happe le lecteur du début à la fin.

Une héroïne que j’ai trouvé bien sympathique et qui se retrouve dans un village isolé où elle n’est pas forcément la bienvenue.

Le début de ce livre m’a immédiatement intrigué car je ne porte que peu d’importance au quatrième de couverture, de ce fait je découvre totalement l’histoire page après page. Je connaissais le style de la lecture dans laquelle je me lançais mais pas grand chose de plus. Les premières pages et la façon dont Thomas Laurent pose son histoire m’ont donné envie d’en savoir plus.

Une vraie belle lecture et un auteur qui mérite vraiment d’être découvert du grand public.

L’histoire:

Rochehauh. Petit village oublié de tous, où, selon un manuscrit médiéval, serait enfermé le diable lui-même… Un parfait sujet d’article pour Victor, journaliste, parti enquêter trois mois plus tôt, mais jamais revenu. Pour comprendre ce qui s’est passé, son amie Victoria décide de se rendre à Rochehauh. Rapidement, elle est forcée d’admettre que quelque chose ne tourne pas rond. Pourquoi lui interdit-on l’accès au vieux monastère ? Quel secret Victor avait-il découvert dans les pages du codex crypté ? Qui est cet inconnu qui la menace ? Happée dans un dangereux jeu de piste, Victoria n’a d’autre choix que de découvrir la vérité. Plus aucun doute : sa vie en dépend…

 

 

 

 

Publicités

L’effet Domino de François Barranger

51isqx5ev9l-_sx195_Voici un pavé de 569 pages, que j’ai dévoré. Non pas en quelques jours, car le boulot et les obligations m’ont empêché d’y consacrer le temps que j’aurais souhaité, mais dans l’intensité de la lecture. J’y pensais lorsque je ne l’avais pas dans les mains et je me pressais de terminer mes tâches quotidiennes afin de pouvoir en lire quelques pages et de connaître la suite de l’action.

Un thriller qui se déroule en début de siècle, plus précisément en 1907 à Paris, nous y rencontrons Mr Lépine, Mr Fulgence Bienvenüe ( inspecteur des Ponts et Chaussées, à l’origine du projet du Métro Parisien). La quatrième ligne était en construction à cette époque.

Nous assistons à l’émergence de l’électricité dans les bâtiments publics. Un époque où pour se rendre de la Bretagne à la capitale, il fallait s’armer de patience lors d’un voyage en train ressemblant à un vrai périple de plusieurs heures.

Mais attention, ce roman ne fait pas que nous embarquer à une époque où les avancées étaient énormes, il nous plonge surtout au cœur de l’horreur et d’une enquête incroyable de ténacité et de patience.

 

 

 

 

 

 

Le secret des tombes de Ariana Franklin

15873092_1816527288610117_2665283645329089830_n

J’ai aimé le contexte Médiéval, c’est d’ailleurs ce que je recherchais en choisissant ce livre. Je voulais des enquêtes, des mystères.

Le fait qu’Adélia Aguilar, douée dans bien des domaines, mène la marche afin d’élucider ces morts, donne une tournure intéressante et inattendue au roman.

Ce dernier est le troisième des aventures D’adélia, mais peut-être lu indépendamment, comme je l’ai fait.

Le point négatif, à mes yeux, est la lenteur avec laquelle démarre l’enquête, cependant Arthur et Guenièvre, en sont incontestablement le point positif. L’époque et les coutumes qui y font référence, comble cette lenteur, en accrochant le lecteur sur une période dont il est curieux, ce qui parait logique si il choisit ce livre.

De plus notre enquêtrice médiévale a un sacré tempérament pour l’époque, ce dont on ne peut être qu’admiratif.

4ème de couverture:

Au XIIe siècle, les moines de Glastonbury ont découvert deux étranges squelettes enterrés dans leur cimetière – l’un est grand, comme celui d’un guerrier, l’autre est petit avec de longs cheveux blonds. L’île d’Avalon se situant à Glastonbury, il pourrait s’agir des restes du roi Arthur et de la reine Guenièvre. Les moines l’espèrent. Un incendie vient tout juste de détruire leur abbaye et ils ont désespérément besoin de reliques pour attirer les pèlerins, leur source de revenu. Le roi Henry II a également besoin de la preuve de la mort du légendaire Arthur. Il veut empêcher ses sujets gallois réfractaires de croire qu’Arthur pourrait revenir et prendre la tête d’une révolte contre lui. Mais Henry doit en avoir la certitude, il fait donc appel à la Confidente des Morts, l’anatomiste Adelia Aguilar, pour qu’elle examine les os. Quelqu’un s’oppose pourtant à l’identification de ces squelettes et est prêt à tuer pour arriver à ses fins.

 

 

 

 

 

La fille au revolver d’Amy Stewart

 

51xl8ezetl-_sx195_

 

Amy Stewart

ISBN : 2264067926
Éditeur : 10-18 (2016)
Voici une passionnante fiction historique qui mêle faits réels, personnages ayant existé et histoires et détails inventés.Nous sommes en 1914 aux Etats-Unis, et Amy Stewart nous y transporte avec beaucoup de réalisme, dans une époque où les femmes se doivent d’être protégée par un homme et de rester à leur place, Constance Knopp est d’un tout autre avis. Cette femme de caractère, refuse le dictate d’une société faite pour les hommes et entend bien le faire savoir, elle ne se laissera à aucun moment impressionner par ce gang qui s’en prend à elle et ses soeurs.
Constance veut que justice soit rendue dans tous les cas, elle ne se bat donc pas que pour elle, elle va s’atteler à réparer d’autres injustices.
Un roman passionnant mêlant des faits historiques tels que les grandes grèves de 1913 aux Etats-unis à une histoire brodée à coups de véridique et d’imaginé.
Un véritable petit bijou de lecture qui se lit en quelques heures, tant l’intérêt est grand.
4ème de couverture:
Constance Kopp n’entre dans aucun moule. Elle surpasse en taille la plupart des hommes, ne trouve aucun intérêt dans le mariage ou les affaires domestiques, et a été isolée du monde depuis qu’un secret de famille l’a reléguée, elle et ses deux soeurs, dans la clandestinité. Un jour, le propriétaire d’une fabrique de soie, belliqueux et puissant, renverse leur carrosse au volant de son automobile… Et ce qui n’aurait dû être qu’un banal litige se transforme en une bataille rangée avec une bande de voyous habitués au chantage et à l’intimidation. Mais elle pourra compter sur l’aide d’un shérif progressiste qui, dans l’Amérique puritaine de ce début de siècle, n’hésitera pas à lui confier un revolver et une étoile.

Justiciers de Bruno Fuglini

 

CVT_JUSTICIERS_275

Un roman qui mélange fiction et histoires vraies. Des crimes nous sont racontés en avançant dans le temps de l’antiquité à nos jours.

Des histoires qui apprennent aux justiciers d’aujourd’hui, comment les prédécesseurs ont fait avancé la criminologie.

Des affaires criminelles passionnantes par leur diversité, car personne ne dira le contraire:

le crime fascine, les grands meurtriers de ce monde aussi mais ce qui rend également tout cela aussi passionnant, c’est la traque qui leur est menée.

Les justiciers jouent donc une importante part dans le retentissement des affaires.

Dès les premières pages, nous sentons la patte de l’historien qui nous donne beaucoup de précisions sur les histoires que son personnage: le professeur Joannon nous raconte, à travers la formation de ces jeunes, qui intègrent l’école de police.

Merci aux éditions Sonatine pour leur confiance.

 

Résumé:

Corps démembrés, familles dévastées : des crimes d’une spectaculaire sauvagerie terrorisent le pays quand le jeune Antoine intègre l’École de police. Un vieux professeur de criminalistique va lui donner les clefs du mystère à travers vingt histoires vraies, vingt crimes et enquêtes attestés historiquement, du Moyen Âge à nos jours, sur tous les continents. Une initiation au mal absolu.

Un démonologue, un lieutenant général de police, un patron de Scotland Yard, un roi blanc du Pacifique, un « Sherlock Holmes russe », un policier de la jungle malaise ou un greffier de la Morgue épris de poésie : tels sont les justiciers d’hier qui viennent au secours du justicier d’aujourd’hui.

Avec ce texte d’une grande originalité et d’une grande précision, Bruno Fuligni navigue entre fiction et réalité historique pour raconter la force d’un certain esprit de justice et la constitution d’un véritable savoir policier à travers les siècles.

Le temps des loups de Claude Merle

Claude Merle Editions Bulles de Savon
Claude Merle
Editions Bulles de Savon

Tout d’abord, merci à Babelio ainsi qu’à Bulles de savon pour ce très beau livre gagné lors de la dernière opération Masse critique jeunesse.
Le temps des loups écrit par Claude Merle est un superbe roman que l’on pourrait qualifier d’historique.

L’auteur nous raconte une magnifique histoire d’amitié et de tolérance, tout en la plaçant en 1513, dans une contexte historique, comme il sait si bien le faire.
L’enseignement historique peut paraître souvent rébarbatif pour certains, notamment pour les enfants, mais Claude Merle a ce talent d’en faire un roman, une histoire qui se lit d’une traite, tant elle est passionnante.
J’avais déjà lu de l’auteur, Ulysse ou encore César, et j’avais été passionnée par cette mise en scène de faits historiques, qui nous fait apprendre et découvrir tout en ayant le plaisir de l’évasion littéraire.
Claude Merle signe encore ici une superbe histoire, pleine de douceur, de beauté, de bon sens. Une émotion certaine ressort de cette lecture, un livre que je m’empresse de mettre dans la pile à lire de ma fille.

Encore un joli moment de lecture.

4ème de couverture:

1513. Nicole, une jeune paysanne de l’Aubrac, vit comme la plupart des montagnards dans la terreur des loups qui attaquent les fermes par grands froids et déciment les troupeaux. Un jour, en se promenant, elle découvre un louveteau blessé.Au lieu de l’achever, comme l’exige la loi, elle le soigne et le nourrit. Entre la fille et le loup naît alors une amitié qui va transformer leur vie et modifier les mentalités.
Claude Merle, ancien professeur d’histoire, est l’auteur de plus de 140 livres pour la jeunesse, avant tout des romans historiques : 9 tomes de la série Mercantour, des scénarios pour la télévision. Dernière série à succès : L’espion de Richelieu.