L’invité(e) du blog – 3ème édition

416KHCf4PIL._SX210_

 

Aujourd’hui c’est une abonnée fidèle du blog qui nous parle d’une de ses lectures. Rosy Arnal nous parle du roman Dix-sept-ans de Colombe Schneck, voici ce qu’elle nous en dit:

C’est tout à fait par hasard que j’ai découvert ce livre : Dix sept-ans et son auteur : Colombe Schneck une française née en 1966, journaliste, écrivain et réalisatrice de documentaires !
J’ai aimé la situation, c’est à dire que 30 ans après le fait l’auteur nous fait une confession intime sur un sujet toujours d’actualité : l’avortement !
Lors de ses 17 ans alors qu’elle va passer le bac, elle se retrouve enceinte par ‘accident’. Elle se fait avorter sans problème et la vie continue !!
Mais en fait pas si facile d’oublier complètement, elle y pense encore à ce BB qu’elle nomme ‘l’absent’ et se questionne sur la vie qu’elle aurait eu si elle n’avait pas avorté !
Ce récit très court de 98 pages, m’a beaucoup touché car raconté avec beaucoup de sensibilité et m’a fait penser à une mise en garde devant cet acte qui n’est pas anodin !
j’ai aussi aimé le parallèle qu’elle fait avec Annie Erneaux qui avait aussi relaté son avortement en 1964 alors qu’à ce moment l’avortement était illégal !
Un grand progrès pour les femmes !
Je le recommande aussi bien pour des ados que des mamans !
C’est le premier livre que je lis de cet auteur et je pense que je vais en lire d’autres car son style d’écriture me convient parfaitement !!

Merci à Rosy d’avoir accepter de participer à cette rubrique.

Résumé:

« On m’a élevée ainsi : les garçons et les filles sont à égalité. Je suis aussi libre que mon frère, ma mère est aussi libre que mon père. C’est faux. Je suis une fille, pas un garçon. J’ai 17 ans, mon corps me trahit, je vais avorter.
J’y pense toujours, je n’en parlerai jamais à personne. Parfois, je ne suis pas loin de dire le mot, de le partager avec une amie proche. Et puis non, je renonce. Pourquoi ce silence ? »

 

 

Publicités

Notre invitée du jour nous parle de Nicolas Lebel

Et pourquoi ne pas inviter des ami(e)s, lecteurs, bloggueurs, auteurs, à venir nous parler d’un roman, d’une saga, d’un moment de lecture qui les a marqué?

L’idèe me plaît et c’est donc Véro Porchel qui se lance la première.

Elle nous parle de son coup de cœur pour 4 des romans de Nicolas Lebel, voici ce qu’elle en dit:

Je suis devenue indéniablement fan de Nicolas Lebel 😉.
Ces 4 livres:
L’heure des fous
Jour des morts
Sans pitié ni remords
De cauchemar et de feu,
Nous immergent dans la vie du Capitaine Merlicht et de son équipe qui nous font vivre des enquêtes mêlant humour, beaucoup d’humour et j ai adoré, mais aussi angoisse et suspens. Et évidemment nous nous attachons à tous ses personnages.
Tous les romans de Nicolas sont très bien écrits, extrêmement documentés.
Je viens de terminer son 4ème, de cauchemar et de feu, qui m’a comme les autres tenu en haleine, où j’ai énormément appris sur l’ Irlande, sur sa période de guerre. Mais est-elle vraiment terminée ??
Nicolas tu sais que je t’apprécie beaucoup et là tu as mis la barre très haute et je te félicite !
Dis moi que l’on va retrouver l’équipe car elle me manque déjà….