L’affaire Caravaggio de Daniel Silva

510WNh9L9XL._SL160_

Je vais vous parler d’un roman d’un style que je n’avais encore jamais tenté. Je le qualifierais de mi-thriller, mi-roman d’espionnage, et le roman d’espionnage ne fait pas spécialement partie de mes lectures. Une histoire qui prend sa source dans le domaine de l’art, de la peinture plus exactement.

Je dois dire que j’ai eu un coup de cœur pour Gabriel, le personnage principal de ce livre, un espion, qui lorsqu’il n’est pas en service commandé est restaurateur d’art. Je ne vous en dirai pas trop sur lui, car il a eu et a encore une vie riche d’événements pour la plupart durs et violents, mais après tout c’est un agent de l’ombre.

Mais ce qui fait son charme ou en tout cas ce que j’ai apprécié chez lui, c’est que Gabriel, malgré son histoire a gardé un côté doux et gentleman. Pas d’injure ni de violence gratuite, Gabriel est tout simplement un personnage passionnant. 

Mais il n’y a pas que lui dans cette histoire, d’autres personnages vont égrainer le parcours de Gabriel, des personnages dont le parcours est tout aussi atypique et qui malgré ce qu’ils ont eu à accomplir durant les années passées gardent une humanité à toute épreuve.

Envoûtée par les explications données par l’auteur sur les peintures, les circonstances de leur naissance ainsi que leur parcours à travers les années parfois les siècles.

Hypnotisée par la profondeur de l’histoire et la tournure de l’enquête menée par Gabriel.

Charmée par Venise et pour finir, happée par la le rythme et l’ampleur que prend cette quête que mène Gabriel.

Vous l’avez compris, j’ai énormément apprécié ce roman de Daniel Silva, un roman dont j’ai le sentiment de ressortir enrichie, ce qui n’est pas souvent le cas avec la lecture d’un roman de type thriller.

Merci à L&p Conseils ainsi qu’à Mosaïc.

Résumé:

Et si en recherchant un tableau volé, il déclenchait une affaire explosive ?
Chargé d’enquêter sur le meurtre d’un ancien diplomate reconverti dans le trafic d’art, Gabriel Allon ― espion et restaurateur de tableaux à ses heures ― découvre que la victime a récemment eu entre les mains un chef-d’œuvre volé une dizaine d’années auparavant, une Nativité peinte par Le Caravage. Il comprend que cette affaire, bien plus complexe qu’il ne le pensait, a de stupéfiantes ramifications financières en lien avec la situation politique explosive du Proche Orient.
De Genève à Tel-Aviv, en passant par Venise et Paris, il va tisser un piège implacable et ingénieux. Avec un double objectif : retrouver le tableau du Caravage et surtout, porter un coup fatal aux intérêts financiers de l’un des hommes les plus cruels et puissants de la planète.
Dans ce roman d’espionnage au rythme et à l’inventivité diaboliques, Daniel Silva fait émerger les enjeux de notre monde actuel. Quant à son personnage Gabriel Allon, il mérite sans conteste de figurer au Panthéon des grands agents secrets de la littérature, au côté de George Smiley, Jack Ryan, Jason Bourne et Simon Templar.