Les fleurs du repentir de Tamara Mc Kinley

CVT_Les-fleurs-du-repentir_4838

Tamara McKinley

ISBN : 2809822301
Éditeur : L’Archipel (10/05/2017)

Je prend décidemment goût à ces fresques familiales telles qu’aime nous les dépeindre Tamara Mc Kinley, de grands espaces, de grands sentiments, tout est réuni pour séduire le lecteur.

L’auteur parvient à nous faire voyager tout en nous rendant familiers ces décors et ces paysages Austr1aliens, on les imagine comme si on y était. Le lecteur vibre ici aux amours si pures et sincères mais séparés par une guerre qui n’a que faire des souffrances qu’elle inflige.
Nous vivons au présent des retrouvailles et tentatives de réconciliations  et au passé, des révélations qu’il est temps de faire.

Tamara Mc Kinley joue donc avec les souvenirs des personnages et nous raconte les bonheurs et malheurs qui ont amené la situation là où elle se trouve.

Une lecture qui nous plonge au cœur d’une famille  au passé difficile et fort et qui prend ses racines au cœur de la seconde guerre mondiale, à coup d’amitiés solides mais aussi de trahisons,  avec pour décor des paysages riches et enivrants.

4ème de couverture:

Cela fait longtemps que Claire a quitté les terres hostiles et désolées du domaine où elle a grandi pour poursuivre ses études et sa carrière de vétérinaire à Sydney.
Mais quand elle reçoit l’’invitation de sa grand-tante Aurelia à une réunion de famille, Claire est ramenée à son passé. Elle qui était partie après une violente dispute avec les siens…
Bien qu’’à contrecœoeur, Claire rejoint l’’arrière-pays australien. Mais comment va réagir sa mère, Ellie, qu’’elle n’’a pas revue depuis cinq ans ? Et Leanne, sa soeœur, lui battra-t-elle toujours froid ?
En renouant avec ce passé, ce sont autant de rancoeœurs qui remontent à la surface, mais aussi des secrets qui surgissent. Et expliquent beaucoup de choses…
Comme à son habitude, Tamara McKinley brosse le portrait de femmes courageuses. Trois générations de battantes, qui chacune à leur manière ont dû lutter contre l’’adversité pour gagner leur indépendance.

 

 

Aussi sacrée que le Gange de Didier Thurios

41xXWNb2SGL._SX195_

Didier Thurios

ISBN : 9791031202860
Éditeur : ateliers henry dougier (11/05/2017)

 

Aussi sacrée que le Gange est une lettre d’amour d’un fils à sa mère: Un homme qui regarde l’Inde avec une œil vrai, loin des cartes postales et guides touristique.

Il alterne entre les souvenirs qu’il tente de garder dans l’esprit de sa mère en lui écrivant ce qu’il ressent, ce qu’il voit car celle-ci est  malade d’Alzheimer et le récit de ses visites à travers des états comme le Pendjab, le Rajasthan…

Il nous livre tout de ce pays, le beau et son contraire, ce que l’on envie et ce qui rebute. On garde aussi et surtout en mémoire l’amour familiale, la peur de perdre ses souvenir, l’envie de les graver à jamais.

Un récit fait avant tout avec douceur, tendresse, qui prête à sourire aussi, plein de poésie et de beauté.

L’auteur écrit avec le cœur ce qui donne un texte touchant, un très joli voyage physique ainsi qu’au fin fond de l’âme et de ce qui y est ancré à jamais: l’amour d’une mère.

4ème de couverture:

« Aussi sacrée que le Gange » est une errance indienne, un voyage au long cours sans guide ni boussole. C’’est le récit d’’une Inde au quotidien qui n’’en finit pas de surprendre, capable d’’enchanter et de révolter dans la même fraction de seconde, singulière et abyssale, à la fois unique et plurielle, en fin de compte toujours énigmatique.
Scandé autour de lettres de l’’auteur à sa mère en France, immobilisée par la maladie d’’Alzheimer, ce voyage intérieur est une plongée en âmes vives, familiales et universelles.
Lorsque, frappée par la maladie d’’Alzheimer, « petite mère » se retrouve immobilisée en France, son fils entreprend de lui faire visiter l’’Inde en lui envoyant des lettres.
Aussi sacrée que le Gange est le compte-rendu épistolaire de ce voyage. Si le lecteur y découvre un pays dans son quotidien surprenant et ses multiples visages, ce récit l’’entraîne également dans un intime à la fois familial et universel.

 

Ice cream & châtiments de Nadine Monfils

sans-titre

 

Voici le troisième roman que je lis de Nadine Monfils, et je dois dire que des trois, celui-ci est le plus barré.

  • Nadine Monfils, nous raconte une histoire complétement dingue dans laquelle des personnages qui le sont tout autant se retrouvent mêlé à une enquête. Elle utilise le patois et tout ce qui fait que j’y retrouve mes racines du Nord près de la frontière Belge ainsi que le charme de ses habitants, de leur humour et de leur parler fleuri.
  • Un univers complétement dingue mais drôle à souhait, même les explications de texte en fin de page, vous feront marrer. J’y ai retrouvé des termes bien connus, mais j’en ai découvert d’autres, elle m’a enchanté à coup de couque, de drache…
  • Une lecture courte mais qui se dévore et dans laquelle on retrouve bon nombre des personnages phares de l’auteur.
  • Une petite folie littéraire que je vous invite à découvrir si vous ne connaissez pas Nadine Monfils et pour laquelle vous allez obligatoirement craquer si vous êtes un ou une adepte de ce style inimitable.

S’accrocher aux étoiles de Katie Khan

CVT_Saccrocher-aux-etoiles_9370Katie Khan

ISBN : 237056069X
Éditeur : Super 8 éditions (11/05/2017)

 

Voici encore chez Super8 une très belle découverte, la dernière en date avait été Il y a un robot dans le jardin.

Ce roman est pour moi, tout autant empreint de tendresse, d’amour et de sentiments forts.

Un savant mélange de Science-fiction ou en tout cas d’anticipation et d’une très belle histoire d’amour, dans une société où il est compliqué voir impossible de vivre son amour à la vue de tous avant 35 ans, une société où chacun a son chemin tout tracé, ce qui ne laisse aucune place à la fantaisie et l’impulsivité.

Des aller-retours entre présent et passé nous expliquent comment Carys et Max se sont rencontrés et surtout comment ils en sont arrivés à une telle situation, à savoir qu’ils dérivent dans l’espace  avec juste 90 minutes d’oxygène devant eux.

Entre tentatives pour s’en sortir et bilan de leur relation, nous découvrons dans cette histoire, d’une façon détournée, bien sûr, un pied de nez aux regards des différences et à tous ceux qui veulent que l’être humain et ses sentiments rentrent dans un moule.

Un très joli moment de lecture, sur les sacrifices, la dévotion à l’autre et l’amour puissant.

4ème de couverture:

Dérivant dans l’’espace, Carys et Max n’’ont plus que 90 minutes disponibles d’’oxygène – 90 minutes durant lesquelles il vont essayer de sauver leur vie.
Accrochés l’’un à l’’autre, les deux amoureux regardent la planète bleue, se souviennent de leur rencontre, et évoquent le monde qu’’ils laissent derrière eux. Un monde censément idéal, duquel l’amour véritable est banni.
Love-story grandiose évoquant immanquablement Gravity, compte-à-rebours dopé au cortisol, S’accrocher aux étoiles met en scène deux personnages que l’’amour a changé et qui aimeraient à présent changer le monde. Mais à quel prix ?

 

 

Noir sanctuaire de Preston & Child

CVT_Noir-sanctuaire_1935Douglas PrestonLincoln Child

ISBN : 2809822271
Éditeur : L’Archipel (03/05/2017

Nous avions, à l’issue de Mortel Sabbat, sorti en poche chez J’ai Lu et dont je vous parlais il y a quelques jours, laissé nos personnages dans des situations inquiétantes. En effet, Pendergast avait disparu et  Constance se retrouvait bouleversée …

Il fallait donc lire immédiatement la suite et connaître le fin mot de l’histoire. Preston & Child nous embarquent donc une fois de plus dans une aventure, dans le vrai sens du terme, des poursuites à l’autre bout du monde par tous les moyens de transport envisageables, des morts, des morts qui ressuscitent, bref, vous l’aurez compris on ne s’ennuie pas avec ce dernier opus des enquêtes de Pendergast.

J’avoue être une novice dans la connaissance de cet enquêteur atypique, ce n’est que la troisième fois que je le suis dans ses aventures, mais à chaque fois je ressors de ma lecture avec cette envie d’en connaître plus. Il faut dire que le personnage est vraiment hors norme, cet homme est intemporel ainsi que Constance d’ailleurs, ils amènent tous deux un petit côté kitch à des enquêtes actuelles auxquelles une touche de science-fiction vient finir de donner toute sa saveur.

Une lecture, qui saura combler les fans de la première heure et qui séduira, ceux comme moi, qui découvre les multiples facettes de ce personnage ambiguë qui réserve de nombreuses surprises.

Je vous invite à découvrir un autre avis de blogueuse concernant ce roman:

https://aufildesplumesblog.wordpress.com/2017/05/26/noir-sanctuaire-de-preston-et-child/

4ème de couverture:

Après une mauvaise rencontre dans les marais d’Exmouth, Massachusetts, l’agent spécial du FBI Aloysius Pendergast est porté disparu…
Bouleversée par la perte de son protecteur, Constance Greene se retire dans les souterrains du manoir de Pendergast, au 891 Riverside Drive, à New York, où une bien mauvaise surprise l’attend…

Mortel sabbat sort en poche

CVT_Mortel-Sabbat_9945

 

Mortel Sabbat, dont je vous avez parlé à sa sortie en mai 2016, sort en poche chez J’ai Lu.

J’en profite donc pour vous reparler de ce que j’en avais pensé:

https://livresque78.wordpress.com/2016/05/28/httpslivresque78-wordpress-com20160528mortel-sabbat-de-preston-child/

Les aventures de Pendergast sont toujours déroutantes. J’en profite également pour vous dire que Noir sanctuaire, le nouveau roman à suspense de Preston & Child est sorti le 3 mai, je sis en pleine lecture, je reviens donc très vite pour vous en parler.

 

CVT_Noir-sanctuaire_1935

Phrom Thep de Marc Lasnier

Voici une lecture qui sort des sentiers battus, dès les premières pages, le lecteur se sent transporté en Thaïlande, les odeurs, les sensations y sont, grâce aux descriptions de l’auteur.

Pourtant, c’est bien un thriller, et les sensations fortes vont vite être au rendez-vous, ainsi que la colère et la vengeance, comme vécues de l’intérieur. De plus la relation entre Alain et Wannapa donne une tournure particulière à cette histoire, qui n’est décidément pas comme les autres, mais qui parvient à attirer la curiosité du lecture, justement par ce côté atypique et sombre.

J’ai aimé particulièrement le passage des émotions de l’une à l’autre. Pour moi c’est difficile à décrire, car il y a des romans dont on peut comprendre l’ambiance, uniquement en le lisant, comme un film que vous racontez, sans parvenir à décrire le ressenti, l’émotion.

C’est donc ici un roman dont les coutumes, l’ambiance, les odeurs de l’Asie vous submergent. j’invite donc tous les petits curieux à faire comme moi et à découvrir, une fois de plus, un auteur méconnu qui mérite d’être connu. De plus il est bon de rappeler que Phrom Thep est un roman auto-édité, donc…

4ème de couverture:

Quand Alain s’envole pour Phuket, il espère que le voyage marquera la fin de quatre années traumatisantes. Sa rencontre avec la jolie Wannapa semble lui donner raison, mais une violente agression laisse des séquelles psychologiques que la coiffeuse thaïlandaise a toutes les peines à surmonter.
Alain commence à s’interroger sur l’origine de curieuses cicatrices.
Pourquoi Wannapa disparait elle au lendemain de leur mariage, ne laissant derrière elle qu’un rouleau de cuivre au contenu étrange ?
Du temple de Phrom Thep au lac de Noisiel, des marchés de Bangkok jusqu’à la frontière du Myanmar, Alain va remonter le temps, à la recherche de la véritable identité de celle qu’il a épousé…

 

 

 

 

Le syndrome de Croyde 2- L’état sauvage de Marc Welinski

 

9791025300657_1_75

Deuxième roman que je lis de l’auteur Marc Welinski, le premier était Sortie de piste, dont je vous parlais en septembre 2016. Il m’a encore une fois étonné grâce à l’histoire dans laquelle il nous plonge avec ce roman.

L’impression tout d’abord d’être dans une banale histoire de meurtre, avec l’enquête qui va avec. Puis petit à petit, une plongée dans la folie, pas à pas. On comprend en lisant ce roman que le mot folie est utilisé de façon générique pour tout et rien, pour qualifier tous les comportements hors normes.

Marc Welinski va beaucoup plus loin, il approfondit, la première étude qu’il avait faite du syndrome de Croyde dans un premier roman, sorti il y a quelques années, avec cette nouvelle histoire, qui bien que romancée, se base sur des recherches.

Ce syndrome, je dois le dire me terrifie, car difficile de l’identifier avant que les symptômes, malheureusement et souvent sans retour possible, ne se dévoilent.

Une histoire passionnante, qui va là où personnellement je ne l’attendais pas.

Mr Welinski, me surprend une fois de plus, avec un roman difficile à classer, mais dont la lecture pousse à une réflexion indéniable.

Bien que ne rentrant pas dans une certaine catégorie, je vous invite grandement à découvrir l’auteur si vous ne le connaissez pas, ainsi que cette histoire, qui fait froid dans le dos.

Pour en savoir plus:

https://livresque78.wordpress.com/2016/09/19/sortie-de-piste-de-marc-welinski/

https://www.babelio.com/livres/Welinski-Le-syndrome-de-Croyde/551569

4ème de couverture:

« Certains crimes ne sont le produit d’aucune cause connue. Ils sont le fruit spontané d’une psyché tout à fait normale… »
Dans la petite bourgade de Chamonville, Albane, une petite fille de 9 ans, est décédée à la suite d’une chute dans l’escalier de l’école. Tout le village est en émoi. Si pour la gendarmerie l’accident ne fait aucun doute, le directeur de l’école est persuadé que la petite a été poussée. Puis d’autres décès « accidentels » surviennent. Les soupçons de la population se portent alors vers le camp de migrants qui s’est installé dans la forêt voisine.
Mais ne s’agirait-il pas d’une nouvelle manifestation du syndrome de Croyde, cette pathologie inexpliquée capable de transformer les individus les plus normaux en criminels à sang froid ?
Marc Welinski, normalien et MBA, a fait carrière dans les télécommunications et les médias. Le Syndrome de Croyde 2, l’Etat sauvage , est son sixième roman.

 

 

 

 

Nous rêvions juste de liberté de Henri Loevenbruck

9782290119075_1_75

 

Enfin! J’ai enfin lu ce roman dont j’entend parler depuis des mois. Il m’a été conseillé à de multiples reprises, mais je me méfie souvent des livres dont tout le monde parle, car je suis très souvent déçue, peut-être que j’en attend trop.

Ce n’est nullement le cas ici, un véritable roman sur l’amitié, la véritable et durable amitié, la confiance absolue, la fraternité.

Une véritable gifle littéraire, un coup de poing en pleine face!

J’ai voyagé avec Bohême sur sa moto, je l’ai suivi dans toutes ses aventures, ses réussites, ses échecs. J’ai compris ses actes, ses pensées, je l’ai aimé, lui et ses compagnons de galère, j’ai vécu à leur rythme tout au long de ma lecture.

L’auteur parvient à nous faire vivre une vie qui n’est pas la nôtre, Hugo alias Bohême nous raconte comment cette histoire entre quelques amis a débuté, on oscille entre joie et tristesse, on vibre au fil des kilomètres parcourus, on réfléchit au sens de la vie et à l’égalité ou plutôt à l’inégalité des chances. Hugo mène une quête, celle du bonheur, celle de la liberté.

Un superbe roman, les mots me manquent pour décrire les sentiments qu’il a remué en moi, une lecture à faire absolument, impossible de passer à côté, ce serait un péché littéraire!

4ème de couverture:

Hugo, dit Bohem, et ses amis fuient la petite ville de Providence pour traverser le pays à moto. Au fil des années, leurs idéaux de fraternité et de liberté perdent de leur force.