Trump Fiction de Jean-Luc Hees

davJe ne suis, initialement, pas une grande fan de débats politiques ou de questions d’actualité. La faute à ce sentiment qu’on nous ment, qu’on nous manipule et que même quand les résultats des élections nous ont satisfaits, on finit déçus de toute façon… J’ai néanmoins des convictions, pas forcément très fines, ni originales, mais j’y tiens ! Et Trump en fait partie ! Alors ce « pamphlet, à charge, aussi décapant qu’hilarant », disait la quatrième de couverture, m’a fait de l’œil.

Et je ne regrette pas !
Evidemment, Jean-Luc Hees déteste Trump et ça a un petit côté jouissif de lire ce mépris dans les mots de quelqu’un d’autre. Les saynètes sont toujours intelligentes, souvent drôles, même si un peu répétitives parfois. Chapeau à l’auteur qui parvient à faire parler aussi bien Donald Duck (qui veut « élever une protestation pour privation de jouissance»), que De Gaulle, le pape François, Brigitte Macron ou Philip Roth !
Néanmoins, le sourire est de courte durée car derrière ces fables, d’apparence légère, se cache une effrayante réalité. L’homme est idiot, malade, mais il est surtout dangereux et en cela, cet ouvrage, agréable en soi, n’est pas pour nous rassurer… Je suis toutefois bien d’accord avec Jean-Luc Hees : dans ce monde où l’expression est parfois trop libérée, surtout celle des imbéciles, la vérité est toujours trop bridée et le droit à la satire, en France, est encore un privilège dont il nous faut profiter, plus que jamais ! Mission parfaitement accomplie, M. Hees, bravo ! Et merci aux éditions BakerStreet pour la découverte !

Priscilla (@Priss0904)

Quelques citations pour comprendre le ton de l’ouvrage :

« Il [John MCCain] se rappelle de ce que son père disait lorsque son rejeton faisait part de ses doutes sur l’issue de la bataille électorale : « Il y a les gagneurs et il y a les branleurs ! » John McCain glousse : « Super ! Aujourd’hui on a les deux pour le prix d’un. »

« En tout cas, le Ku Klux Klan se porte plutôt bien ces jours-ci. Quelques milliers de militants dévoués. Des Américains loyaux, sur qui on peut compter en cas de besoin. C’est vrai, nous avons eu jusqu’à quatre millions d’adhérents à la bonne époque. Mais je garde espoir. Trump a l’art de rouvrir les vieilles plaies américaines et, lorsque je lis que notre pays compte 907 « groupes de haine » entre l’Atlantique et la côte Ouest, je me dis que l’avenir est prometteur. »

« Vous n’allez pas le croire. Mon gros rougeaud de Trump espère obtenir le prix Nobel de la paix. C’est comme si Bonnie and Clyde faisaient savoir au monde qu’ils souhaitaient devenir membres honoraires du FBI… C’est clownesque. »

 

Publicités

La conjuration de Göttingen de Jérôme Legras

51a-e7YP5OL._SX210_

Jérôme Legras

ISBN : 2809820252
Éditeur : L’ARCHIPEL (2016)
Sortie en librairie le 1er septembre 2016

 

Toute cette histoire débute avec la découverte d’un homme retrouvé assassiné dans un cimetière.

Une enquête va donc débuter et entraîner les deux enquêteurs dans une conspiration qui tourne autour de la science, du nazisme, de l’arme nucléaire…

Mon ressenti sur ce roman a toujours d’abord été l’inquiétude car les premières pages me semblaient très complexes, puis l’enquête sur la mort de William Wien a débuté et j’ai suivi étape par étape les découvertes des enquêteurs et je me suis prise au jeu.

Un mélange de faits historiques et de suspense.

Un roman rondement mené avec des enquêteurs imparfaits et inquiets, qui par moments font fausse route, ce qui les rend vivants et crédibles.

L’auteur, Jérôme Legras, réunit ici ses deux passions et en fait un roman intelligent et très intéressant, une lecture très addictive.

Un livre qui sort le 1er septembre et qui va faire parler de lui ne serait-ce que pour l’originalité de son intrigue.

4ème de couverture:

Juin 1954. On retrouve le corps sans vie du bibliothécaire adjoint de l’université Princeton, William Wein. Avant de mourir, avec son sang, il parvient à tracer sur une stèle la lettre epsilon.
Le chef adjoint de la police locale, Michael Rumford, est chargé de l’enquête. Mais celui-ci, épaulé par l’inspecteur Bill Barlowe, va découvrir peu à peu que ce meurtre n’a rien d’un crime de routine…
En se rapprochant de physiciens allemands ayant fui le nazisme, les deux enquêteurs se trouvent mêlés à d’anciens complices de la Wehrmacht comme à de fervents tenants du maccarthysme.
Albert Einstein a-t-il plagié un article d’Henri Poincaré sur la découverte de la relativité ? Edgar Hoover, le patron du FBI, cherche à faire chanter le physicien pour s’assurer qu’il cessera de s’opposer publiquement à la bombe H.
Espionnage industriel, soupçons d’amitiés communistes, guerres entre scientifiques sur fond de rideau de fer, Michael Rumford n’est pas au bout de ses peines…

AJOUTER UNE CITATION
AJOUTER UNE CRITIQUE
CRITIQUES, ANALYSES & AVIS (1)AJOUTER UNE CRITIQUE
MissMaglivresque78
MissMaglivresque7830 août 2016
  • Livres 4.00/5
Toute cette histoire débute avec la découverte d’un homme retrouvé assassiné dans un cimetière.
Une enquête va donc débuter et entraîner les deux enquêteurs dans une conspiration qui tourne autour de la science, du nazisme, de l’arme nucléaire…
Mon ressenti sur ce roman a toujours d’abord était l’inquiétude car les premières pages me semblaient très complexes, puis l’enquête sur la mort de William Wien a débuté et j’ai suivi étape par étape les découvertes des enquêteurs et je me suis prise au jeu.
Un mélange de faits historiques et de suspense.
Commenter  J’apprécie         00
LES CRITIQUES PRESSE (1)
LesEchos03 août 2016

Cette inventive manipulation de l’histoire est crédible au point qu’on en vient à questionner sa possible véracité.

LIRE LA CRITIQUE SUR LE SITE : LESECHOS

AUTRES LIVRES CLASSÉS : NAZISMEVoir plus
L'Ami retrouvé par Uhlman

L’Ami retrouvé

Fred Uhlman

178 critiques   75 citations

La Mort est mon métier par Merle

La Mort est mon métier

Robert Merle

143 critiques   73 citations

Seul dans Berlin par Fallada

Seul dans Berlin

Hans Fallada

63 critiques   82 citations

Dans le jardin de la bête par Larson

Dans le jardin de la bête

Erik Larson

96 critiques   67 citations

La cuisinière d'Himmler par Giesbert

La cuisinière d’Himmler

Franz-Olivier Giesbert

76 critiques   154 citations

ACHETER CE LIVRE SURVoir tous les libraires
Amazon Fnac Priceminister Leslibraires.fr