300 Mots de Richard Montanari

300 mots

Résumé:

300 mots. C’est ce que le rédacteur en chef de Nick Stella, journaliste criblé de dettes et en mal de reconnaissance, lui concède pour évoquer une étrange affaire. Une prostituée et son client ont été retrouvés morts. Fait divers apparemment banal, sauf que le client en question est un prêtre. Et qu’il n’est que la première victime d’un tueur particulièrement pervers.
Dans l’ombre, celui-ci observe cinq proies, prêt à faire basculer leur existence bien tranquille. L’une d’entre elles, il le sait, est responsable de la mort, vingt ans plus tôt, d’une adolescente lors d’une soirée d’Halloween. Que s’est-il passé ce soir-là? Et laquelle des cinq personnes présentes lors du drame est coupable?

Mon avis:

J’ai lu les précédents romans de Richard Montanari, je les ai partagé autour de moi. Celui-ci est encore un bon cru de l’auteur. Cependant je dois ajouter un Bémol, en effet, j’ai trouvé que la série de meurtres et les motivations du tueur perdaient en intérêt à cause de Ce journaliste, Nicky, dont nous suivons les pérégrinations tout au long de l’histoire.
Heureusement que le dernier quart du roman est là pour rattraper tout cela.
En résumé, un bon roman de de serial killer, mais l’auteur a fait bien mieux par le passé avec Cérémonie ou 7.
Cependant, je lui donne malgré tout la note de 4/5, car j’aime Mr Montanari et je reconnais bien volontiers son talent.

Publicités