Throwback Thursday Livresque 2019 – Cycle 2 – Episode 4

tbtlversion2019Le Throwback Thursday Livresque est une initiative de BettieRoseBooks afin de parler de livres qui nous ont marqués, plus ou moins récemment. En 2019, les règles changent un peu.

Chaque mois nous tournerons autour d’un concept et de quatre de ses déclinaisons. Le challenge sera de ne pas reprendre le même livre pour les déclinaisons du concept.

NOUVEAU CYCLE : COULEURS
Pour l’interprétation, vous êtes totalement libres à nouveau. Il peut s’agir de la couleur de la couverture, de celle dont le personnage se revêt toujours, d’une couleur qui revient sans cesse dans l’histoire (exemple le rouge de roses… ), la couleur d’un lieu d’action qui ressort… Pas de limites ! Facile, non ?

  • Semaine 5 : Noir, blanc, gris
  • Semaine 6 : jaune, orange, rouge
  • Semaine 7 : rose, violet
  • Semaine 8 : vert, marron, ocre
  • Semaine 9 : bleu

Pour changer, j’ai décidé de vous parler aujourd’hui d’un roman jeunesse que je conseille souvent à mes élèves de 5e Le Chevalier au bouclier vert d’Odile Weulersse.

C’est un roman très agréable à lire, facile d’accès et prenant. Odile Weulersse a le mérite de faire vivre à son héros Thibaut de Sauvigny toutes les aventures traditionnelles des romans de chevalerie (adoubement, combats au corps-à-corps, épreuve de la magie, amour courtois, guerre) en retirant de toutes ces péripéties ce qui rend la légende arthurienne difficile à comprendre ou à suivre.

Outre ces aventures, l’auteure nous peint un contexte délicieusement médiéval : la religion est présente, Thibaud se lie d’amitié avec un jongleur, il y a des conflits au sein des familles au pouvoir. C’est une lecture qui permet aux élèves d’entrer facilement dans cet univers qui a tendance à les effrayer. J’ai, pour ma part, beaucoup aimé cette histoire et si la légende arthurienne vous attire, il devrait vous plaire également…

Quatrième de couverture :

Pour avoir sauvé des brigands la fille du comte de Blois, l’écuyer Thibaut de Sauvigny est adoubé chevalier.
Amoureux de la belle, sa pauvreté ne lui permet pas de l’épouser.
Mais une nouvelle menace guette : Éléonore comprend que sa propre sœur veut sa mort !
Cette fois, la seule alliée des jeunes gens sera la fée Hadelize.
S’ils la trouvent à temps…

Priscilla (@Priss0904, @litterapriscilla)

Publicités

Throwback Thursday Livresque 2019 – Cycle 2 – Episode 3

tbtlversion2019Le Throwback Thursday Livresque est une initiative de BettieRoseBooks afin de parler de livres qui nous ont marqués, plus ou moins récemment. En 2019, les règles changent un peu.

Chaque mois nous tournerons autour d’un concept et de quatre de ses déclinaisons. Le challenge sera de ne pas reprendre le même livre pour les déclinaisons du concept.

NOUVEAU CYCLE : COULEURS
Pour l’interprétation, vous êtes totalement libres à nouveau. Il peut s’agir de la couleur de la couverture, de celle dont le personnage se revêt toujours, d’une couleur qui revient sans cesse dans l’histoire (exemple le rouge de roses… ), la couleur d’un lieu d’action qui ressort… Pas de limites ! Facile, non ?

  • Semaine 5 : Noir, blanc, gris
  • Semaine 6 : jaune, orange, rouge
  • Semaine 7 : rose, violet
  • Semaine 8 : vert, marron, ocre
  • Semaine 9 : bleu

dav

De nombreuses raisons me poussent à choisir aujourd’hui de vous reparler de La Vallée du Lotus rose de Kate McAlistair, aux éditions l’Archipel. Tout d’abord, c’est le premier Service Presse que j’ai lu dans le cadre de ma participation au blog Livresque78 et en cela, ce roman aura toujours une place à part dans mon cœur de lectrice et de blogueuse. En plus, hier WordPress m’a gentiment gratifiée d’un badge « 50 articles écrits sur le blog », c’est un petit cap quand même, ce qui m’a rendue encore une fois nostalgique et m’a poussée à repenser à mes tout débuts (parce que, oui, j’en ai conscience, je n’en suis encore qu’aux débuts !). Ensuite, vous le voyez, ce n’est pas vraiment ma faute : il correspond en tous points au thème de cette semaine. La couverture est sublime, rose, titre en violet et avec le mot « rose » dedans, je vous mets au défi de faire mieux que ça !! 😉 Enfin, la dernière raison qui me conduit à évoquer cet ouvrage, et non la moindre, c’est que je l’avais adoré tout simplement. Aventures, Amour, Dépaysement, Dangers, Émotions, Suspens, tout y est ! Vous pouvez donc découvrir, ou redécouvrir, la chronique que j’en avais faite ici.

Vivement le deuxième tome, j’ai vraiment hâte de retrouver Jezebel !

Priscilla (@Priss0904, @litterapriscilla, Page Facebook)

Throwback Thursday Livresque 2019 – Cycle 1 – Episode 4

Le Throwback Thursday Livresque est une initiative de BettieRoseBooks afin de parler de livres qui nous ont marqués, plus ou moins récemment. En 2019, les règles changent un peu.

Chaque mois nous tournerons autour d’un concept et de quatre de ses déclinaisons. Le challenge sera de ne pas reprendre le même livre pour les déclinaisons du concept ( exemple : émotions, leçons de vie, amour, pays imaginaire…). Aussi un genre littéraire pourrait être exploité et aussi dériver vers vos styles de prédilection à vous.

Ce mois-ci :

lesemotions.jpg

Semaine 1 : Un livre qui fait peur ou fait ressentir un profond dégoût envers certains personnages, certaines actions, certains faits…
Semaine 2 : un livre qui m’a mis en joie
Semaine 3 : Un livre qui m’a rendu triste ou en colère (ou les deux)
Semaine 4 : Un livre qui fut une bonne surprise ou un livre dont l’intrigue m’a surpris, pris de court, je ne l’avais pas vu venir.

Cette semaine, le thème proposé a eu le mérite de faire émerger immédiatement de ma mémoire de lectrice, un titre particulier, découvert grâce au Reading Classics Challenge de l’an dernier. Un titre dont la fin m’a scotchée… Dix petits nègres d’Agatha Christie !!

dix-petits-necc80gres-agatha-christieC’était le premier roman d’Agatha Christie que j’ouvrais et l’on m’avait dit que c’était le meilleur. Je n’ai pas été déçue du voyage.

Les personnages sont tous inquiétants, tous suspects, le paysage est escarpé, isolé et dangereux. Les meurtres sont incompréhensibles. Quant à cette petite comptine, elle est oppressante au possible !

Evidemment, l’auteure est une Grande Dame du roman policier. Au bout de quelques pages seulement, il semblait évident que je finirais vite par savoir qui était le coupable, j’ai senti comme une urgence dans mon besoin d’aller au bout. C’est du grand art !

J’imagine que je ne serai pas la seule cette semaine à évoquer Agatha Christie, voire Dix petits nègres. Je n’ai pas encore eu l’occasion de découvrir ses autres romans. Et vous, faites-vous partie des nombreux fans de cette Grande Dame ? Quels autres titres me conseilleriez-vous ?

Priscilla (@Priss0904, @litterapriscilla)

Throwback Thursday Livresque 2019 – Cycle 1 – Episode 3

Le Throwback Thursday Livresque est une initiative de BettieRoseBooks afin de parler de livres qui nous ont marqués, plus ou moins récemment. En 2019, les règles changent un peu.

Chaque mois nous tournerons autour d’un concept et de quatre de ses déclinaisons. Le challenge sera de ne pas reprendre le même livre pour les déclinaisons du concept ( exemple : émotions, leçons de vie, amour, pays imaginaire…). Aussi un genre littéraire pourrait être exploité et aussi dériver vers vos styles de prédilection à vous.

Ce mois-ci :

lesemotions.jpg

Semaine 1 : Un livre qui fait peur ou fait ressentir un profond dégoût envers certains personnages, certaines actions, certains faits…
Semaine 2 : un livre qui m’a mis en joie
Semaine 3 : Un livre qui m’a rendu triste ou en colère (ou les deux)
Semaine 4 : Un livre qui fut une bonne surprise ou un livre dont l’intrigue m’a surpris, pris de court, je ne l’avais pas vu venir.

J’ai pas mal réfléchi avant de faire mon choix. La littérature fait ressentir un flot d’émotions mais souvent, elles sont fugaces et on s’aperçoit, en fermant un livre, qu’on a ressenti de la colère, de la joie, de la peine, de l’espoir et qu’il n’y a pas une émotion particulière qui ressort. Or, la tristesse et la colère sont deux émotions violentes…

Je les ai ressenties lors d’une lecture de 2016, un classique que j’avais plusieurs fois essayé de découvrir, en vain. Sûrement parce que la plantation du décor, au début du roman, est longue et précise et aussi parce que je pense qu’il faut une certaine maturité pour s’attaquer à ce genre d’ouvrage. J’ai nommé 1984 de George Orwell.

1984Ce roman m’a glacé le sang. La société est effrayante, les héros sont attachants, la fin est d’une violence sans nom, mais surtout ce qui m’a marquée, c’est le parallèle avec notre société actuelle. La surveillance constante, l’omniprésence d’une menace que l’on dit extérieure, les tentatives du gouvernement de créer des dissensions dans le peuple, l’idéologie de la peur pour formater les individus, tout cela a résonné en moi comme un terrible écho. Je crois que ce roman est désespérément actuel, même si le futur qu’il dépeint est pour nous le passé. Et c’est ce qui m’a fait de la peine, ce qui m’a mise en colère aussi… L’histoire se répète dangereusement, et trop peu de gens veulent le voir !

 

Voici le passage que j’avais publié à l’époque sur Facebook, avant même d’avoir cette chance ultime de partager toutes mes aventures livresques avec vous :

FB_IMG_1550089380994

Effrayant, n’est-ce pas ?

Et vous, l’avez-vous lu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Priscilla (@Priss0904, @litterapriscilla)

Throwback Thursday Livresque 2019 – Cycle 1 – Episode 2

Le Throwback Thursday Livresque est une initiative de BettieRoseBooks afin de parler de livres qui nous ont marqués, plus ou moins récemment. En 2019, les règles changent un peu.

Chaque mois nous tournerons autour d’un concept et de quatre de ses déclinaisons. Le challenge sera de ne pas reprendre le même livre pour les déclinaisons du concept ( exemple : émotions, leçons de vie, amour, pays imaginaire…). Aussi un genre littéraire pourrait être exploité et aussi dériver vers vos styles de prédilection à vous.

Ce mois-ci :

lesemotions.jpg

Semaine 1 : Un livre qui fait peur ou fait ressentir un profond dégoût envers certains personnages, certaines actions, certains faits…
Semaine 2 : un livre qui m’a mis en joie
Semaine 3 : Un livre qui m’a rendu triste ou en colère (ou les deux)
Semaine 4 : Un livre qui fut une bonne surprise ou un livre dont l’intrigue m’a surpris, pris de court, je ne l’avais pas vu venir.

Il me faut, cette semaine, évoquer un livre qui m’a rendue joyeuse… Je vous parlerai donc d’une saga que j’ai commencée, pas encore achevée, mais qui à chaque fois, me procure beaucoup de plaisir parce que l’histoire est toujours prenante et loufoque. Il s’agit de la Saga Malaussène de Daniel PENNAC.

J’ai déjà lu Au bonheur des ogres, La fée Carabine, La petite marchande de prose et Monsieur Malaussène. On y suit les aventures de Benjamin Malaussène qui a une histoire étonnante. C’est un bouc émissaire pour un grand magasin, avant de travailler dans une maison d’édition où il accomplit le même genre de tâches, se faire hurler dessus par des clients mécontents et éviter des conflits avec la hiérarchie. Parallèlement à cette situation qui offre des situations vraiment cocasses, Benjamin est l’aîné d’une fratrie qui ne cesse de s’agrandir suite aux frasques d’une mère absente avec un cœur d’artichaut. Il veille donc sur ses nombreux frères et sœurs qui, eux-mêmes, grandissent et ont des enfants.

Bouc émissaire, c’est une stature pour lui, plus qu’un emploi : dans chacun des romans,  il se retrouve, à son corps défendant, au cœur d’affaires policières où il apparaît toujours comme le coupable idéal. Au fil de ces nombreuses intrigues, il se lie d’amitié avec des personnages très différents mais systématiquement hauts en couleurs. La narration est, en outre, toujours pleine d’humour et de rebondissements. On ne s’ennuie jamais avec la famille Malaussène que j’ai toujours retrouvée avec beaucoup de plaisir et de joie…justement !

A suivre pour moi :

Et vous, quel livre vous a mis en joie ?

Priscilla (@Priss0904, @litterapriscilla)

Throwback Thursday Livresque 2019 – Cycle 1 – Episode 1

Le Throwback Thursday Livresque est une initiative de BettieRoseBooks afin de parler de livres qui nous ont marqués, plus ou moins récemment. En 2019, les règles changent un peu.

Chaque mois nous tournerons autour d’un concept et de quatre de ses déclinaisons. Le challenge sera de ne pas reprendre le même livre pour les déclinaisons du concept ( exemple : émotions, leçons de vie, amour, pays imaginaire…). Aussi un genre littéraire pourrait être exploité et aussi dériver vers vos styles de prédilection à vous.

Ce mois-ci :

lesemotions.jpg

Semaine 1 : Un livre qui fait peur ou fait ressentir un profond dégoût envers certains personnages, certaines actions, certains faits…
Semaine 2 : un livre qui m’a mis en joie
Semaine 3 : Un livre qui m’a rendu triste ou en colère (ou les deux)
Semaine 4 : Un livre qui fut une bonne surprise ou un livre dont l’intrigue m’a surpris, pris de court, je ne l’avais pas vu venir.

Alors, en ce qui me concerne, j’ai décidé de vous parler d’un livre que je n’ai jamais réussi à finir, un service presse que j’avais pris pour du fantastique et qui s’est finalement révélé un peu trop gore pour moi, petite nature que je suis.

IMG_20181114_181938.jpgCe livre à la couverture sympathique est un recueil de nouvelles. J’en ai lu deux ou trois qui parlaient de sciences, de mathématiques (autant vous dire que…et bien…je ne suis pas professeure de français pour rien !!!) et de meurtres assez sanguinolents avec des têtes qui disparaissent, réapparaissent, hantent les villages et les notables. Des personnages hauts en couleurs, un peu fous, mais qui ne m’ont pas vraiment passionnée.

Rien à redire sur le style, c’est vraiment très bien écrit, mais voilà, je n’accroche pas. Je pense que définitivement, je n’aime pas avoir peur. Mais si vous, vous aimez ça, alors ce recueil devrait faire votre bonheur…

Priscilla (@Priss0904, @litterapriscilla)

Throwback Thursday Livresque- Dernier livre lu en 2017

Qu’est-ce que ce rendez-vous livresque ?

Conçu sur le même principe que le Throwback Thursday d’Instagram mais version livres ! Chaque semaine, un thème est proposé et il faut partager une lecture correspondante (une seule) à ce thème. Ce que permet ce rdv ? De ressortir des placards des livres qu’on aime mais dont nous n’avons plus l’occasion de parler, de faire découvrir des livres à vos lecteurs, de se faire plaisir à parler de livres ! Comme nous « revenons en arrière », il s’agit de livres déjà lus. Sauf exception de thème. Quand un thème ne vous inspire pas, vous pouvez piocher à votre guise dans les anciens. Vous devez me donner votre lien en commentaire si vous voulez faire partie du récapitulatif.

Cette semaine le thème est: LE DERNIER LIVRE LU EN 2017

Le dernier livre lu en 2017 sera probablement pour vous une totale découverte et je m’en fais une joie. Je vous parle donc de Lycée Etc de Emmanuel Bitz

Un roman dans lequel je me suis plongée avec une totale innocence, je n’en connaissais rien et la surprise a été extrêmement positive. Des personnages matures malgré leur jeune âge. Des dialogues posés qui rendent cette histoire passionnante. Un roman qui mérite vraiment d’être connu et que par conséquent je prend grand plaisir à afficher ici.

Cet article me permet aussi de constater qu’en un an mes chroniques se sont grandement améliorées car malgré mon plaisir à lire ce livre ainsi que sa qualité, j’en parlais en seulement quelques lignes sur le blog, ce qui est bien dommage. Voici ce que je vous en disais à l’époque, en décembre 2017:

/
/

Throwback Thursday Livresque – Les quatre filles du Docteur March

Sur une idée de BettieRoseBooks, ce rendez-vous est conçu sur le même principe que le Throwback Thursday d’Instagram mais version livres ! Chaque semaine, un thème est proposé et il faut partager une lecture correspondante (une seule) à ce thème. Ce que permet ce rdv ? De ressortir des placards des livres qu’on aime mais dont nous n’avons plus l’occasion de parler, de faire découvrir des livres à vos lecteurs, de se faire plaisir à parler de livres ! Comme nous « revenons en arrière », il s’agit de livres déjà lus. Sauf exception de thème. Quand un thème ne vous inspire pas, vous pouvez piocher à votre guise dans les anciens.

tbtl51

Le thème de Noël a beau être riche, il ne m’est venu aucune idée de roman entièrement centré sur cette thématique.

les-quatre-filles-du-docteur-march-9782010023668_0.jpgPourtant, j’ai repensé à une lecture de mon enfance, Les Quatre filles du Docteur March de Louisa May Alcott parce qu’il me semble que ce roman commence pendant la période de Noël et j’ai dans la tête l’image de ces quatre sœurs attendant désespérément leur père qui ne rentre pas. Je me souviens aussi de la fête du Réveillon chez les voisins et de la rencontre de Joséphine (Jo) avec Laurie. Ce personnage de Jo est de loin celui qui m’avait le plus surprise : féministe avant l’heure, passionnée de littérature, un personnage haut en couleurs.

Je me rappelle aussi avoir relu ce roman bien plus tard et n’avoir pas pu l’achever. Il a sûrement vieilli, ou bien c’est moi… C’est une de ces lectures qui marquent les petites filles et qui lassent les adultes. Mais quelle ne fut pas ma fierté quand j’ai fini ce livre qui a été mon premier pavé !…

Bonnes fêtes de fin d’année à tous !

Priscilla (@Priss0904)

Throwback Thursday Livresque – Hiver

Conçu par BETTIE ROSE BOOKS sur le même principe que le Throwback Thursday d’Instagram mais version livres ! Chaque semaine, un thème est proposé et il faut partager une lecture correspondante (une seule) à ce thème.
Ce que permet ce rdv ? De ressortir des placards des livres qu’on aime mais dont nous n’avons plus l’occasion de parler, de faire découvrir des livres à vos lecteurs, de se faire plaisir à parler de livres ! Comme nous « revenons en arrière », il s’agit de livres déjà lus. Sauf exception de thème. Quand un thème ne vous inspire pas, vous pouvez piocher à votre guise dans les anciens.

Cette semaine, un thème qui correspond à la chute brutale des températures : l’hiver.

tbtl501

J’ai réfléchi un moment avant de trouver un titre de roman qui avait un lien direct avec ce thème. J’ai fini par repenser à une saga que j’ai lue l’année dernière et qui se passe en Norvège, pays dans lequel, on le sait, l’hiver est long et rude… Je ne connaissais pas du tout la littérature scandinave et j’ai apprécié la description de ces grands espaces enneigés, des dangers dont ils regorgent quand ils sont recouverts de verglas et de l’obscurité nocturne. Cette ambiance est particulièrement bien rendue et teinte le récit de couleurs sombres, angoissantes mais aussi fascinantes et énigmatiques que les mélanges chromatiques d’un coucher de soleil ou d’une aurore boréale. IMG_20181212_212504.jpg

Le Livre de Dina est une trilogie prenante, dérangeante mais assez addictive, au moins pour les deux premiers tomes. On y suit les aventures de Dina, petite fille d’abord, plus ou moins responsable de la mort de sa mère, mais très indirectement, puis femme et mère.

Sa vie est parsemée de violences psychologiques, physiques, affectives, dont elle est tantôt la victime, tantôt la coupable. Difficile pour moi de dire si j’ai aimé le personnage… Il m’a en tout cas intriguée et interrogée, fascinée aussi. Je vous invite à vous faire votre propre opinion sur elle en découvrant ces trois romans.

Je vous souhaite un bel hiver…

Priscilla (@Priss0904)

Quatrièmes de couvertures des trois romans :

Les Limons vides (tome 1) : Sur les glaces sauvages de l’extrême Norvège, dans le clair de lune, une jeune femme trône en déesse obscure. Enfant recluse, responsable de l’accident qui emporta sa mère sous ses yeux, elle grandit loin de tous, poursuivie par le cri des ombres. Elle est Dina, Eve brûlante, éternelle indomptée qui chevauche à travers vents et livre au monde sa litanie furieuse.

Les Vivants aussi (tome 2) : Veuve silencieuse du domaine de Reinsnes, au nord de la Norvège, Dina, le ventre arrondi, règne au mépris des convenances, asservissant le monde à sa justice implacable ou sa passion féroce. Pourtant, sous l’éternel poids de ses morts et de ses démons, Dina l’insatiable change peu à peu. L’arrivée d’un visiteur la ramènera à la vie…

Mon bien-aimé est à moi (Tome 3) : Les hivers nordiques se succèdent avec rudesse sur le domaine de Reinsnes. Quand les habitants semblent gagnés par le calme, le souffle vengeur de Dina s’élève des profondeurs nocturnes et sévit. S’attachant aux morts pour vaincre leur absence, guettant éperdument le retour de ceux qui la quittent, Dina, fièvre sanglante, ne connaît pas le repos…