Vengeances de Bernhard Aichner

CVT_Vengeances_5750

Sorti le 03 février 2016 chez L’Archipel

Vengeances est un roman vraiment surprenant. Blum en est donc l’héroïne mais pas dans le sens habituel du terme. Elle est prête à tout, la moralité ou plutôt l’absence de moralité, n’est pas un frein pour elle, est-ce dû à son enfance? Toujours est-il que qui s’y frotte s’y pique. 

La quatrième de couverture fait référence à Dexter ou encore Kill Bill  et c’est à juste titre, j’ai vraiment retrouvé la compréhension et l’admiration que j’ai pu ressentir lorsque j’ai découvert Dexter. L’esprit de vengeance prend le dessus, Blum souffre et elle doit canaliser sa douleur, retrouver ceux qui sont responsables de cette souffrance est un bon exutoire.

Il faut reconnaître et être prévenu que le style de l’auteur surprend quelque peu durant les premières pages. Nous sommes dans la tête de Blum, ses pensées affluent et nous les recevons telles qu’elles. Un rythme qui apparaît tout d’abord comme saccadé et inquiétant mais qui au final donne le rythme à l’histoire et nous permet de totalement nous immerger dans les sentiments et le ressenti de Blum. Il faut souvent quelques pages avant de comprendre l’essence du texte et la raison du style, c’est le cas ici. Ne vous formalisez donc pas et poursuivez votre lecture, vous ne le regretterez absolument pas.

Une fois que le rythme est pris et l’intrigue installée, on ne peut plus s’arrêter, Blum nous embarque dans sa folie de vengeance, elle fait preuve d’une froideur et d’un calme qui force l’admiration. 

Une très belle couverture, qui ne fait que renforcer la puissance de cette histoire un peu amorale, il faut le dire.

Une fin digne de ce nom. Un excellent thriller que je ne peux que recommander. 

Résumé:

A 24 ans, Brünhilde Blum, qui déteste ses parents adoptifs, décide qu’il est temps pour eux de mourir. Huit ans plus tard, elle mène une vie de famille heureuse avec Mark, policier. Quand il meurt dans un accident de la route suspect, Blum poursuit l’enquête qu’il menait sur cinq hommes ayant enlevé, violé et torturé des migrantes moldaves, bien décidée à le venger.

 

Publicités

Une autre vie de S. J. Watson

7109_aj_m_8303

Une autre vie est le second roman de l’auteur. j’avais déjà beaucoup aimé Avant d’aller dormir, un roman parano. S.J. Watson frappe encore très fort avec celui-ci.

Ce ne peut-être qu’un esprit tortueux qui imagine une telle histoire.

Tout y est: l’incident qui fait démarrer l’histoire et petit à petit les éléments qui viennent s’y greffer, le suspense, l’attrait de l’interdit, la vengeance, le machiavélisme à haute dose…

Un véritable puzzle dont les pièces se confondent et mettent le lecteur comme Julia, dans une paranoïa totale.

Une ambiance qui monte crescendo, l’auteur nous sert des personnages qui ne rentrent pas dans le moule, ils n’agissent pas comme l’on pourrait s’y attendre, ce qui crée (en tout cas chez moi) des réactions d’agacement et de révolte qui rendent la lecture addictive car vivante.

Un roman qui atteint le but qu’il s’est fixé: tenir le lecteur en haleine du début à la fin sans essoufflement, et si essoufflement il y a, il est dû au fait de courir d’un bout à l’autre après la vérité et le final explosif de cette histoire.

L’errance émotive d’une presque quarantenaire, qui cherche à comprendre les raisons du meurtre de sa sœur. Une femme au passé difficile et lourd, qui marche sur la ligne au risque de la franchir et de tout perdre.

Une autre vie sera sûrement, à mon avis un succès encore plus grand que Avant d’aller dormir.

MERCI AUX EDITIONS SONATINE POUR LEUR CONFIANCE.

Résumé:

Femme au foyer, Julia mène une vie bien rangée à Londres avec son mari et son fils. Lorsqu’elle apprend la mort de sa jeune sœur, Kate, victime d’une agression à Paris, près du canal de l’Ourcq, elle est sous le choc. Les deux sœurs, dont les relations n’ont jamais été faciles, s’étaient perdues de vue. Ne parvenant pas à faire son deuil, Julia décide d’aller à Paris afin d’en savoir plus sur la vie que menait Kate. Là, elle apprend que cette dernière fréquentait assidûment les sites de rencontre en ligne. Le doute s’insinue alors dans son esprit : et si la mort de sa sœur n’était pas due à une simple agression mais à une mauvaise rencontre ? Ne pouvant se débarrasser de cette idée obsédante, Julia décide de se faire passer pour Kate sur le site Internet d’escorts que celle-ci utilisait. Mais, à l’âge des bilans, des remises en question, des ambitions laissées derrière elle, Julia ne réalise pas qu’elle est en train de jouer un jeu dangereux à double titre. Si elle a en effet raison sur les circonstances de la mort de sa sœur, elle prend tous les risques. Et en goûtant à une autre vie, plus excitante, que va-t-il rester de la sienne ?

Avec Avant d’aller dormir, S.J. Watson avait réussi le tour de force de nous donner un roman au suspense impressionnant, doublé d’un portrait de femme inoubliable. On attendait la suite avec une certaine angoisse. Pourrait-il faire aussi bien ? On a maintenant la réponse. Non, il n’a pas fait aussi bien ; il a fait encore mieux. Et le thriller psychologique a trouvé son maître.

 

Allez voir l’avis de Plumedecajou sur le livre de SJ Watson:

http://www.plumedecajou.com/2015/10/une-autre-vie-s-j-watson.html