Esprits libres- Mindjack 1 de Susan Kaye Quinn

51gtdrNDX3L

 

Je suis friande de romans Young Adult, il paraissait donc logique que je découvre ce premier tome.

L’auteure est parvenue à être originale e à me surprendre, pas toujours évident, vu l’ampleur qu’a ce type de lecture. L’offre est grande et on tourne souvent un en rond.

Contrairement à la plupart es romans de ce genre, je n’ai pas du tout eu envie d’être à la place de Kira, sa situation n’est pas du tout enviable, est-ce une volonté de l’auteure? Toujours est-il que cela donne un côté inédit à l’histoire. Kira est seule, et on en sait peu sur elle et sur sa vie ainsi que sur les autres personnages. Même si cela peut paraître un peu dérangeant, je trouve que cela a attisé ma curiosité et m’a donné envie d’avancer dans ma lecture et surtout d’en connaître  la suite.

Un premier tome plutôt réussi à mon goût et qi s’en pour autant annoncer la couleur de la suite, parvient à mettre l’eau à la bouche.

4ème de couverture:

A seize ans, Kira Moore n’est qu’une Zéro, quelqu’un qui ne peut lire dans les pensées des autres, et dont les autres ne peuvent pas lire les pensées non plus. Les gens comme elle sont des parias à qui on ne peut faire confiance, ce qui ne lui laisse aucune chance d’avenir avec Raf, le meilleur ami télépathe dont elle est amoureuse en secret.

Mais lorsqu’elle prend le contrôle de l’esprit de Raf par accident et manque de le tuer, Kira tente de cacher ce nouveau pouvoir qui l’effraie à sa famille, ainsi qu’à Raf lui-même, dont la méfiance grandit chaque jour un peu plus.

Mais les mensonges ne font que se resserrer autour d’elle, l’entraînant au plus profond du monde caché des mindjackers, où prendre le contrôle des gens qu’elle aime n’est que le début de la longue liste des choix mortels qui l’attendent.

 

 

 

Publicités

Lux tome 2: Onyx de Jennifer L. Armentrout

telechargement-1

Nouveau plongeon dans cette saga, qui rien à dire, me donne un sacré coup de jeune.

Un deuxième tome, qui sur la première partie tourne davantage autour de la relation entre kate et Daemon, elle réfléchit beaucoup et raisonne d’une façon adulte, elle ne se laisse pas guider par son attirance physique, ce qui est rare à cet âge et dans ce genre de lecture.

Puis les choses se corsent, forcément et là l’histoire prend de nouveau une belle ampleur. Des enjeux, des décisions bonnes ou mauvaises, des relations compliquées, des non dits afin de protéger l’autre.

Du fantastique qui donne une profondeur à cette histoire, qui ne se contente donc pas d’être une belle histoire d’amour entre deux ados.

Donc comme le premier volume, j’ai beaucoup aimé celui-ci, qui m’a tout autant diverti, l’envie de lire la suite est toujours aussi présente.

Je renouvelle donc mon appel à lire cette saga, pour ceux qui ne l’ont pas encore fait… Une très, très agréable lecture.

Mon avis sur le tome 1 est ici:

https://livresque78.wordpress.com/2016/10/20/lux-tome-1-obsidienne-de-jennifer-l-armentrout/

 

4ème de couverture:

En Virginie-Occidentale, la vie de Katy a changé depuis sa rencontre avec Daemon et Dee Black. Les jumeaux sont beaux et charmants mais pas tout à fait humains. D’ailleurs, le département de la Défense s’intéresse à Daemon. Par ailleurs, Katy a des visions et un garçon mystérieux prétend pouvoir l’aider.

 

Lux tome 1 – Obsidienne de Jennifer L. Armentrout

telechargement

Jennifer L. Armentrout

ISBN : 1620610078
Éditeur : ENTANGLED (2012)
Changement de style total dans le genre de lecture en comparaison avec mes précédents articles. Mais bon, la littérature jeunesse et Young adult j’aime ça, du haut de mes 39 ans…
Voici donc une série que je souhaitais débuter depuis longtemps.
Ce premier tome : Obsidienne, a été dévoré en quelques heures, les fans de ce genre de saga ne sortiront pas déçus de cette histoire. On y trouve un gars irrésistible, une fille qui a peu confiance en elle et du fantastique.
J’ai trouvé ce premier volume passionnant et bien ficelé, pas de niaiserie à outrance comme dans certaines histoires de ce type, une attirance forte entre les personnages principaux mais bien plus complexes qu’il n’y paraît. Le fond de l’histoire est assez original et l’intrigue est bien pensée et écrite, tout en gardant ce côté qui plaît aux jeunes lecteurs et au moins jeunes également.
Un lecture très récréative et qui tient parfaitement son rôle. Je m’attaque de suite au tome 2 puisque je l’ai sous la main, mais aussi parce que j’ai très envie de savoir si la suite est aussi passionnante.
A noter que j’ai utilisé la couverture de la version poche que je trouve bien plus jolie que l’originale. Mais c’est un avis personnel.
4ème de couverture:
Quand Katy déménage dans un coin paumé de Virginie-Occidentale, elle s’attend à tout sauf à rencontrer des voisins de son âge.
Déception, Daemon Black a beau être canon et avoir une sœur jumelle adorable, il n’en est pas moins insupportable et arrogant !

Lorsque Kat se rend compte que tout le monde semble fuir la famille Black, elle voit d’un autre œil la froide suffisance de Daemon.

Pourra-t-elle encore l’éviter quand tout lui crie de s’en approcher ?

Esclaves de sang de Tasha Lann

esclave-de-sang-695593-250-400

J’avais précédemment lu de l’auteure Eclat nocturne, que j’avais beaucoup aimé et dont voici la chronique:

https://livresque78.wordpress.com/2014/12/09/eclat-nocturne-de-tasha-lann-editions-calepin/

Je trouve toujours intéressant de lire les écrits de jeunes auteur(e)s car ils s’inspirent biensûr des grands écrivains, mais apportent aussi leur fraîcheur et leur oeil neuf.

Ici Tasha Lann, nous embarque dans un bit-lit, qui de prime abord pourrait ressembler à tous ceux que j’ai lu auparavant. Et bien non, elle appose son empreinte et cela donne quelque chose de totalement différent.  Elle met en place une relation complexe entre ses deux personnages principaux, ce qui amène le lecteur à se demander si il aime le fameux Jehan ou si il le déteste. En tout cas la situation est ambiguë, donc pas de lassitude puisque l’on se demande comment cette histoire et cette relation, si particulière vont évoluer.

Je regrette peut-être juste que certaines de mes questions restent sans réponse à la fin de cette lecture, mais je laisse aux futurs lecteurs et lectrices la possibilité de se faire une avis.

Toujours est-il que Tasha a un talent de narration certain, et que les deux romans que j’ai pu lire m’ont permis de passer un très agréable moment, des lectures qui plairont et que je conseille à tous les fans de romans jeunesses, fantastique et Bit-lit.

Résumé:

Mon nom est Evy Dumas et je suis une jeune étudiante tout ce qu’il y a de plus banale.
Du moins je l’étais jusqu’à ce que j’aie le malheur d’accepter de suivre mes amis à la fête universitaire d’octobre.
Ils se sont bien amusés.
Pour moi… disons que la soirée a été intéressante.
Me voilà maintenant ballottée entre la France et l’Écosse, entre la fac et une cité hors du temps dirigée par cinq types carrément flippants.
Des vampires…

Comme ce gars – sublime – qui se croit en droit de diriger ma vie simplement parce que je l’ai vu planter ses crocs dans le cou d’une fille.
Cela vous paraît difficile à croire ?
Et pourtant…

 

 

 

U4 – Stéphane de Vincent Villeminot

51iVo4AwNTL._SL160_

J’ai acheté ce livre le jour de sa sortie, il a attendu bien sagement dans ma bibliothèque que je prenne le temps de le savourer, j’en attendais énormément.

Ceux qui me lisent régulièrement savent à quel point je suis sensible à l’aspect d’un livre, il motive mon envie de le lire. Ici pas d’erreur, la couverture me parle, elle fait son effet, rien à y redire.

J’ai Choisi de lire Stéphane en premier, car l’auteur est Vincent Villeminot et que sa réputation dans le domaine de la littérature jeunesse et young adult n’est plus à faire.

Le début du livre est très vite envoûtant, l’histoire de Stéphane, survivante du Virus U4, s’avère immédiatement passionnante.

Je ne vous en dirai pas trop, car la 4ème de couverture laisse le mystère de l’histoire. Sachez juste que ce livre nous raconte l’évolution d’une ado de 17 ans en femme mûre qui doit prendre des décisions difficiles pour sa vie et celle de ceux qu’elle aime.

Tout n’y est pas tout rose, loin de là, beaucoup de souffrance de mort.

Un livre percutant sur le bien et le mal, sur la limite à ne pas dépasser pour sauver sa peau.

Un bon roman, à lire pour tous ceux qui aiment les histoires de survie et de jeunes lucides et courageux, qui contrairement aux adultes ne se laissent pas abattre lorsque tout paraît perdu…

Résumé:

Cela fait dix jours que le virus U4 accomplit ses ravages. Plus de 90% de la population mondiale ont été décimés. Les seuls survivants sont des adolescents. L’électricité et l’eau potable commence à manquer, tous les réseaux de communication s’éteignent.
Dans ce monde dévasté, Koridwen, Yannis, Jules et Stéphane se rendent, sans se connaître, à un même rendez-vous.
Parviendront-ils à survivre, et pourront-ils changer le cours des choses ?

Nos faces cachées de Amy Harmon

CVT_NOS-FACES-CACHEES_2243

Je dois tout d’abord vous dire que j’ai débuté cette lecture pendant mes vacances en ayant le désir de lire quelque chose de facile. Il était donc tout naturel que je me tourne vers du Young Adult.

Ce roman n’est pas un roman de jeunes filles à l’eau de rose, non, c’est un e magnifique histoire de tolérance, pleine de sensibilité et de bon sens.

J’ai presque versé ma larme, oui je dis presque car juste avant j’ai lu Pandemia, il est donc difficile de parler de larmichette car on bascule entre deux lectures tellement différentes.

Allez, soyons sérieux, Nos faces cachées est certes un roman qui parle de d’amour et de premiers émois entre jeunes gens, mais il parle surtout du handicap, de l’acceptation de l’autre, d’ouvrir les yeux sur la vraie beauté, celle de l’âme.

Des personnages riches et adorables, des moments d’humour et de profondes émotions.

Une lecture que je ne peux que recommander aux jeunes et aux moins jeunes, car nombreux sont ceux et celles qui comme moi, tout en étant adulte confirmée aiment se tourner vers la littérature jeunesse, lorsque les histoires sont belles et intelligemment écrites ce qui est tout à fait le cas ici.

Résumé:

Ambrose Young est beau comme un dieu. Grand, musclé, les cheveux jusqu’aux épaules et des yeux de braise qui vous transpercent le coeur. Le genre de beauté que l’on retrouve en couverture des romances, et c’est peu de dire que Fern Taylor en connaît un rayon. Elle en lit depuis ses treize ans. Mais peut-être parce qu’il est si beau, Ambrose demeure inatteignable pour une fille comme Fern. Jusqu’à ce qu’il ne le soit plus…Nos faces cachées nous conte l’histoire de cinq jeunes hommes qui ont grandi ensemble et qui partent à la guerre. C’est une histoire de deuil. De deuil collectif et individuel, de deuil de la beauté, de vies brisées, d’identités perdues. L’histoire de l’amour que porte une fille à un garçon en mille morceaux, l’histoire de l’amour que porte ce guerrier meurtri dans sa chair à une fille ordinaire. Mais aussi l’histoire d’une amitié qui vient à bout des pires chagrins, d’un héroïsme qui dépasse sa propre définition. Une version moderne de La Belle et la Bête qui nous fera découvrir avec émotion qu’il y a un peu de Belle et un peu de Bête en chacun de nous…

Confusion de Cate Clarke

confusion

Une très belle lecture Young Adult, elle était dans ma PAL depuis un long moment, j’ai enfin trouvé le temps de la découvrir. Grâce est une jeune fille qui souffre beaucoup et se comporte de manière déraisonné pour oublier.

Les adultes ont souvent tendance à croire que lorsque les ados grandissent, ils n’ont plus besoin de notre attention, on les croit autonomes et indépendants. Mais la douleur intérieure n’a pas d’âge et Grâce en est le parfait exemple.

C’est un âge où les tensions et difficultés amoureuses sont très présentes.

Un très joli livre qui traite un sujet délicat avec beaucoup de justesse et de douceur.

Une lecture très émouvante, dont les pages se tournent à grande vitesse, on se sent emporté dans un tourbillon, tout va très vite, comme pour Grâce dont l’auteure nous a parfaitement fait ressentir la difficulté d’être une jeune fille de 17 ans en manque d’amour et de repère. Un livre dans lequel on se pose constamment des questions, sur la réalité de ce jeune homme qui retient Grâce prisonnière, avec une fin révélatrice et qui elle-même m’a amené à d’autres questionnement que je garderai pour moi…

C’est le second roman que je découvre de Cate Clark, j’ai lu précédemment Cruelles, qui m’avait déjà beaucoup touché.

Mon coeur de maman de 38 ans gardera un très beau souvenir de cette lecture qui je l’espère touchera également votre coeur, lorsque vous la découvrirez à votre tour.

Résumé:

Grace, 17 ans se réveille enfermée dans une mystérieuse pièce sans fenêtres, avec une table des stylos et des feuilles vierges. Pourquoi est-elle là ? Et quel est ce beau jeune homme qui la retient prisonnière ? Elle n’en a aucune idée. Mais à mesure qu’elle couche sur le papier les méandres de sa vie, Grace est frappée de plein fouet par les vagues de souvenirs enfouis au plus profond d’elle-même. Il y a cet amour sans espoir qu’elle voue à Nat, et la lente dégradation de sa relation avec sa meilleure amie Sal. Mais Grace le sent, quelque chose manque encore. Quelque chose qu’elle cache…

Alice Crane- Les corbusards tome 1 de N.M. Zimmermann

Edition Seuil  393 pages Fantastique  Young adult
Edition Seuil
393 pages
Fantastique
Young adult

Mon avis:

Merci à Babelio et aux éditions Seuil pour cette jolie découverte.
Un livre que j’avais quelques fois vu passer sur Babelio ou sur les blogs et forums de lecture. Mais sur lequel j’avoue, je ne me serai pas penché si cette opération masse critique ne me l’avait pas permis.
Je serai dans ce cas, passée à côté d’une très sympathique lecture.

J’ai trouvé que la couverture ainsi que le résumé du livre étaient légèrement trompeurs.
Les débuts du livre m’ont un peu inquiété car de nombreuses créatures surnaturelles y sont citées et j’ai eu peur que cela parte un peu dans tous les sens. Mais non, l’auteur a su donner à cette histoire un côté intrigant.
Une enquête se met en place ainsi qu’un suspense qui tiennent la route et dont l’issue reste incertaine jusqu’au bout.
La transition vers une suite se fait tout naturellement et pour moi, avec beaucoup d’envie.
J’ai aimé Alice, qui malgré qu’elle soit un génie, reste une jeune fille de 22 ans, avec le peu d’expérience que cela incombe.
James est énigmatique, sans pour autant être un accroche midinette.
Donc pour moi, une belle réussite pour un premier tome, en espérant que l’intérêt aille en augmentant.
Je vais découvrir la suite avec beaucoup de plaisir.

Résumé disponible sur la page facebook de l’auteure:

Les Corbusards d’Alice Crane

Présentation de l’éditeur:
Alice Crane, une génie de la génétique de 22 ans, a tout abandonné pour devenir médecin légiste. Elle travaille à la morgue de l’Hopital d’Edencity depuis quelques temps quand l’un de ses patients disparaît. Elle le retrouve marchant dans les rues de la ville et se lance à sa poursuite sans se douter qu’elle vient de franchir la ligne qui sépare le monde des humains de celui des corbusards… et qu’il ne lui sera plus jamais possible de faire marche arrière.

Vampires, djinns, gargouilles… la ville d’Eden city est pleine de surprises !

Eldorado de Hina Corel

 Auteur : Hina Corel Illustration de couverture : Vay Broché, 260 pages Genre : SF/Dystopie Public : ados/YA Prix : 17€ A paraître : mai 2015

Auteur : Hina Corel
Illustration de couverture : Vay
Broché, 260 pages
Genre : SF/Dystopie
Public : ados/YA
Prix : 17€
A paraître : mai 2015

Mon avis:♥♥♥♥♥ sur5

Alors là, je dois dire que je suis bluffée! Cette auteure est une vraie révélation pour moi, et je n’hésiterai nullement à la suivre à l’avenir.

Je n’ai pas lu de dystopie depuis longtemps, car le côté répétitif m’a donné envie de les mettre de côté et de passer à autre chose.

Les éditions kitsunegari m’ont adressé celle-ci sous forme de manuscrit, et je dois dire que j’en ai tiré un très grand plaisir.

Une très bonne histoire, un one shot, ce qui me séduit encore plus, car les suites à répétitions me lassent souvent.

Un roman qui se déroule dans un futur relativement lointain où un jeu d’existence virtuelle, nommé Eldorado a pris une place primordiale dans la vie des gens. Je ne vous en dis pas plus, car cette histoire se découvre petit  à petit.

L’intrigue est très bien écrite, l’essentiel y est sans aucun superflu ce qui permet au roman d’être relativement court mais d’aller à l’essentiel.

Une lecture qui séduira même les « allergiques » aux dystopies classiques qui inondent le marché du livre. Car ici, une histoire humaine sans fioriture qui mêle l’aventure et l’intérêt du jeu vidéo tel que chacun l’imagine dans l’avenir, mais aussi une interrogation qui est dans l’esprit de beaucoup d’entre nous face à l’avenir de l’humanité et de la violence des guerres et des conflits.

Une « chouette » aventure dans laquelle Hina Corel m’a embarqué, merci et longue vie littéraire à elle, ce dont je ne doute pas.

Merci aux éditions Kitsunegari pour cette très belle découverte.

4ème de couverture:

Prénom : Gordon

Avatar : Alganar

Classe : Guerrier

Niveau : 400

Informations : déconnecté de son Fauteuil Virtuel par les rebelles, doit réapprendre à vivre après six années passées dans Eldorado.

 

Prénom : Ariane

Avatar : Asdis

Classe : Guérisseuse

Niveau : 146

Informations : habite la capitale des Villes Unifiées, fréquente une salle de jeu clandestine pour échapper aux restrictions.