Patron du RAID- Face aux attentats

2017-12-05_093059_ill1_couverture-PATRON-DU-RAID.jpg

Aujourd’hui, je vous parle d’un récit, d’un portrait, celui de Jean-Michel Fauvergue ancien chef du RAID. Livre écrit aux éditions Mareuil en collaboration avec Caroline de Juglart, journaliste M6.

Reçu grâce à Babelio, lors d’une Masse critique, j’avais hâte de découvrir comment ce livre était construit, et si il allait m’intéresser. 

Un projet de livre qui était prévu et en place entre Jean-Michel et Caroline, qui à l’époque n’avaient aucune idée de ce que le France allait traverser.

Dès les premières pages j’ai été happé par cette « interview » de celui qui dirigeait le RAID durant toute cette période d’attentats, soit de Charlie Hebdo jusqu’à St Etienne de Rouvray, ainsi que toutes les horreurs que le pays a connu, toutes ces victimes à qui on a retiré la vie.

C’est un moment absolument passionnant que j’ai passé avec cette lecture, j’ai vibré, j’ai bien entendu revécu des moments difficiles que chaque citoyen garde en mémoire, j’ai pleuré aussi, car ce sont des blessures qui ne se refermeront jamais, sur tout en ce jour où nous déplorons la mort d’un homme courageux, prêt à engager sa vie pour en sauver une autre, encore un…

Le RAID n’est pas qu’un groupe d’hommes cagoulés qui interviennent en cas de menaces, terroristes ou autres, ce sont des hommes faits de chair et sang, avec des familles, des proches, avec un cœur, des sentiments. Alors imaginez ce qu’ils ont pu ressentir durant cette période terrible où les attaques terroristes ce sont multipliées faisant de plus en plus de victimes, de souffrance.

Jean-Michel Fauvergue, nous permet de découvrir la face cachée de ces hommes dont nous sommes si fiers. Un récit poignant des interventions qu’ils ont dû effectuer afin de stopper ces monstres pour qui la vie n’a aucune valeur.

Mais aussi leur quotidien, leur hiérarchie, leurs bonheurs, leurs pertes, l’importance de leur famille.

Des phrases, des mots qui me restent en mémoire après avoir tourné la dernière page, un livre émouvant, vrai car malheureusement pas de fiction ici.

A lire absolument, pour découvrir, pour comprendre et pour se remémorer.

4ème de couverture:

« Ce livre va bien au-delà d une simple histoire de vie… C est la trace de tout ce que mon unité et moi-même avons vécu pendant quatre ans, pendant l’une des périodes les plus troublées en France depuis plus de vingt ans. Je voulais témoigner. Je voulais raconter de l’intérieur. Pour moi, c était une nécessité. Une façon de poursuivre ma mission et de rendre hommage à tous ceux qui font le RAID. »
La tuerie de Charlie Hebdo et la prise d’otages à l’Hyper Cacher Porte de Vincennes en janvier 2015, les attentats du 13 novembre à Paris quelques mois plus tard, l’opération de Saint-Denis, l’attentat de Magnanville visant un couple de policiers en juin 2016, l’attaque au camion-bélier sur la promenade des Anglais à Nice le 14 juillet, l’attentat dans une église à Saint-Étienne-du-Rouvray douze jours plus tard… Jamais un chef du RAID n’aura dû faire face à autant d’attaques terroristes en quatre ans passés à la tête de la plus prestigieuse unité d’élite de la police.
Jean-Michel Fauvergue s’est confié à Caroline de Juglart, journaliste à M6. Il raconte son histoire et celle de son unité de l’intérieur. Comment a-t-il mené les hommes en noir au combat pour sauver la vie des otages ? Qu’a-t-il pensé au moment de donner les « Top assaut » ? Comment a-t-il réorganisé son service pour mieux lutter contre les nouvelles menaces terroristes et protéger ses concitoyens ? Dans ce livre, il partage aussi ses doutes, ses colères, ses moments de solitude et rend hommage à ses compagnons d’armes et aux politiques. Sans faux-semblant, il parle volontiers de ses passions et de ses amitiés. Un témoignage rare qui participe au récit collectif de l’une des périodes les plus troublées depuis 20 ans en France.

 

 

Publicités

Possession de Paul Tremblay

9782355846656ORI

 

 

Hier, le 22 mars 2018, sortait aux éditions Sonatine Possession de Paul Tremblay.

Tout commence avec une couverture et un titre tout simplement excitants, vous ne pourrez pas dire le contraire…

Puis on se lance dans la lecture de ce roman totalement original, je vais essayer de vous en parler sans trop en dévoiler car son originalité, c’est à vous de la découvrir. 

Une histoire dont la trame de base a déjà été traité dans plusieurs romans et de nombreuses fois au cinéma, avec plus ou moins de talent d’ailleurs.

Mais Possession est bien plus qu’une simple histoire d’exorcisme, elle nous est racontée d’un point de vue différent, innocent, que j’ai trouvé absolument génial. Vous êtes curieux? Je ne vous en dit pas plus à ce sujet ;-). 

Paul Tremblay nous plonge dans l’incertitude, dans l’angoisse, il crée une ambiance stressante, je ne savais plus moi-même sur quel pied danser, où était la vérité?

Il m’a plongé au milieu de cette famille, au milieu de leur drame, de leurs angoisses, de leurs tentatives de trouver une solution. Aucune certitude, aucune possibilité d’être serein face à ce roman d’une très grande qualité, à mon humble avis.

Une histoire d’aliénation, certes, mais avant tout une histoire de famille, de fratrie, de confiance, d’admiration entre une cadette et son aînée. 

Certaines scènes m’ont faite trembler, d’autres m’ont ramenée à mes 8 ans et à mon innocence et ma crédulité de petite fille…

Un roman tout simplement bluffant, dont je garderai pour un bon moment les personnages et les sensations en tête.

Résumé:

Après Rosemary’s Baby et L’Exorciste, le nouveau classique de l’horreur.
Malgré une mère alcoolique et un père au chômage, la famille Barrett tente de mener une vie ordinaire dans la tranquille banlieue de Beverly, Massachusetts, jusqu’au jour où leur fille de 14 ans, Marjorie, commence à manifester les symptômes d’une étrange schizophrénie. Alors que des événements de plus en plus angoissants se produisent, les Barrett décident de faire appel à un prêtre, qui ne voit qu’une seule solution : l’exorcisme. À court d’argent, la famille accepte l’offre généreuse d’une chaîne de télévision ; en contrepartie, elle suivra la guérison de Marjorie en direct. L’émission connaît un succès sans précédent. Pourtant, elle est interrompue du jour au lendemain sans explications. Que s’est-il passé dans la maison des Barrett ?

Avec ce thriller terrifiant d’une rare intelligence, Paul Tremblay réinvente l’horreur à l’ère des médias, de l’avènement de la télé-réalité et de la culture pop. Possession fait partie de ces quelques livres susceptibles de nous procurer des émotions nouvelles, qui continuent à nous hanter bien après la dernière page.

 

 

 

L’Heure de véri-thé de Arnaud Bachelin

 

IMG_20180321_084733_320.jpg

 

Le thé est la boisson élégante par excellence, ce guide l’est tout autant. C’est une véritable et magnifique anthologie du thé. 

Que l’on soit amoureux de cette boisson, connaisseur ou néophyte, Arnaud Bachelin nous emporte avec lui dans les délices des saveurs, il nous parle des origines, mais aussi de la ferveur que cette boisson va rapidement créer en Europe. 

Les rituels, les inventions autour du thé qui sont nombreuses, ainsi que les recettes à base de thé, les variétés, mais aussi sa place dans l’histoire… On retrouve effectivement le thé à des moments stratégiques de l’histoire, vous en serez surpris comme je l’ai moi même été.

Un livre passionnant qui me fera dorénavant voir cette boisson d’une façon tout à fait différente. La culture est partout, même dans le fond de votre tasse 😉

L’auteur est un véritable passionné et connaisseur de thé,  il parvient avec beaucoup d’intérêt à nous faire découvrir son univers.

Apprendre à danser sous la pluie de Margaux Gilquin

CVT_Apprendre-a-danser-sous-la-pluie_3854

 

Une très jolie découverte que ce roman, une bouffée de bonheur, à prendre à n’importe quel moment. L’auteure a une très jolie plume, très poétique, pleine de jolis sentiments.

Des personnages attachants qui ont souffert mais pour qui la vie doit continuer, vous les rencontrerez tous avec le plus grand plaisir, vous ressortirez de ce roman avec du baume au coeur.

Le personnage principal , tente de se ressourcer dans le Lot-et-Garonne chez sa tante Marthe, une femme forte et pleine de sagesse, telle que chacun d’entre nous souhaiterait en croiser le chemin. Elle apporte au roman des retours dans le passé et donc des passages historiques que j’affectionne particulièrement.

Vous comprenez donc que je n’ai trouvé que des points positifs à ce roman, je suis ravie d’avoir eu l’occasion de le découvrir et fière de pouvoir dire à l’auteure Margaux Gilquin que j’ai senti qu’elle avait investi beaucoup d’elle même dans l’écriture de cette histoire. Merci à elle.

Résumé:

Laure se partage entre ce Paris flamboyant qu’’elle aime tant où elle côtoie journalistes, auteurs, politiques, et la Grande Maison de la douce tante Marthe, dans la quiétude dont elle a besoin pour se ressourcer. Aidée d’’Arnaud, un psy peu conventionnel, notre héroïne va remonter le temps jusqu’’à un certain jour de juillet où sa vie a basculé, emportant avec elle Marie, sa sœoeur jumelle. Ainsi, entourée du ténébreux François, de ses amies fidèles Nade et Martine, elle va renouer petit à petit avec ces instants fugaces de bonheur qu’’il faut savoir saisir, s’’alléger de ce qui l’’encombre et l’empêche d’’avancer, pour se construire un avenir plein de promesses. Résilience, amour et amitié sont les maîtres-mots de ce roman plein de gaîté, de joie, mais aussi de tendresse et d’’humour.
Plus qu’’un ouvrage « feel good », ce livre vous emportera dans un tourbillon d’’émotions dont vous ressortirez prêts à danser sous la pluie !

 

 

 

Un été d’orage de Corinne Javelaud

 

couv TH Insoumise de Carennac SEBUn été d’orage – City Editions – Terres d’Histoires

J’ai une affection toute particulièrement pour Les éditions Terres d’histoires, j’ai à plusieurs reprises eu l’occasion d’en parler sur le blog, et je n’ai jamais été déçu.

Me voilà donc avec une de leur toute dernière parution.

Je découvre Corinne Javelaud avec ce titre. Une période que j’affectionne particulièrement et le tour est joué, je me lance dans ce roman sans hésitation.

Eulalie est une femme magnifique et bien qu’elle en soit tout à fait consciente, elle n’utilise pas cet avantage, comme devaient le faire beaucoup sous l’occupation Allemande. pourtant tous les regards se tournent sur son passage, elle ne passe pas inaperçu même si tel est son souhait.

Elle essaie de survivre pour elle et sa fille depuis que son mari est porté disparu. Elle est forte et obstinée et vit relativement mal les épreuves que la vie met sur son chemin et ce que la situation l’oblige à faire.

C’est un roman en deux parties à deux époques différentes. j’ai trouvé la secondes partie davantage dans l’émotion, vous comprendrez et lisant le livre biensûr. Eulalie est forte et peut sembler dure, mais l’époque et la situation justifie en grande partie cette attitude, je l’ai compris en avançant dans ma lecture. 

Un roman très intéressant, documenté et donc instructif sur cette période de l’histoire, des détails que l’on trouve rarement dans les romans autres que purement historiques.

Un très agréable moment  de lecture.

Résumé:

Paris 1942. Dans la capitale occupée, Eulalie Fontanel tente de survivre. En acceptant de devenir danseuse aux Folies Bergère pour nourrir sa fille Beata, elle a l’impression de trahir son mari qui a été envoyé au front. La jeune femme se sent prisonnière de ce Paris occupé où elle côtoie les lieux les plus huppés et les bureaux clandestins qui organisent le marché noir. Le pire, c’est d’avoir attiré l’attention de Lubin Von Baden, un mystérieux officier de l’armée allemande qui la poursuit de ses assiduités.
Alors, pour son bien et celui de sa fille, elle décide de fuir et se réfugier chez des cousins en Charente. Mais, cela ne suffit pas à éloigner l’officier allemand qui s’est transformé en dangereux prédateur. Dix ans plus tard, Beata tente de découvrir les secrets de cette époque troublée où sa mère tentait d’échapper aux orages de la guerre.
Entre Paris et la Charente, une femme et sa fille dans les tourments de la guerre.

 

Miasmes de Elisabeth Sanxay Holding

 

9782917559987_1_75

 

Aujourd’hui, je vous parle d’un roman noir, mais pas n’importe lequel. Elisabeth Sanxay Holding l’a écrit en 1929, il est inédit en France et sort aujourd’hui le 15 mars aux éditions Baker Street.

L’auteure nous narre ici une histoire sombre où les mystères se cumulent, une ambiance dérangeante dans laquelle évolue Dennison, un jeune médecin qui tente de s’installer dans la profession et de faire sa clientèle. 

Un roman qui malgré l’époque où il a été écrit fait preuve de beaucoup de modernisme dans son intrigue, on sent également que derrière la plume se cache une femme, en effet la délicatesse des relations et la prévenance de Dennison sont bien présentes et rendent la lecture agréable tout en y mêlant mystères et questionnements.

Les éditions Baker street ont également publié un précédent roman de l’auteure: Au pied du mur paru en 1947, qui a d’ailleurs été adapté au cinéma à deux reprises en 1949 et 2001.

Résumé:

Le jeune Docteur Dennison trouve l’ambiance étrange, quand il prend un poste d’assistant au Dr Leatherby, qui va le loger dans sa grande maison, mais Dennison n’arrive pas à mettre le doigt sur les sources de son malaise.. Il se passe des choses inquiétantes, des allées et venues secrètes, des personnes au comportement et aux paroles contradictoires, un patient qui meurt mystérieusement au lendemain
d’une consultation avec le Dr Leatherby…Plus il cherche à comprendre et plus il se trouve confronté à l’hostilité des uns et des autres, Clairement personne n’a envie qu’il en apprenne plus… La jeune infirmière de service lui dit même carrément qu’il ferait mieux de s’en aller. Mais il s’accroche à sa recherche de la vérité, qui va l’amener dans une spirale de plus en plus vertigineuse…

 

 

 

La magie du sommeil de Isalou Regen

IMG_20180314_090814

La magie du sommeil
Vivre et dormir enfin !

De Isalou Regen
Avec la contribution de Charles Pépin

Collection : Pratique – mars 2018

 

Livre papier
18,00 €

http://www.editionsleduc.com/produit/1479/9791028510961/La%20magie%20du%20sommeil

Aujourd’hui, je vais vous raconter un petit morceau de ma vie: je dors mal. En effet, comme beaucoup d’entre vous, je ne suis pas la reine du sommeil, je souffre de nombreux réveils nocturnes qui m’épuisent à long terme.

Ce livre était donc la lecture nécessaire pour moi, mais il faut être vraie et avouer que je n’en attendais pas grand chose. Je me suis dit, on tente…

Figurez-vous que ce « guide pratique du sommeil », m’a apaisé véritablement. J’ai découvert de nombreuses techniques, des conseils simples mais efficaces afin de me préparer à une bonne nuit de sommeil.

Ce livre est vraiment bien conçu, Isalou Regen ne se contente pas de vous guider vers le sommeil, elle aborde tout d’abord le côté scientifique, puis historique, mais aussi mythologique du jour, de la nuit, du sommeil et de l’éveil.

De fabuleuses découvertes pour moi, des sujets auxquels je ne m’étais jamais vraiment intéressée, à tort d’ailleurs.

Ponctuée de témoignages, d’interviews, cette lecture, au fil des pages m’a rendu zen, j’ai pu mettre des mots sur mes soucis de sommeil et aussi comprendre que mon cas n’était pas isolé.

Alors, biensûr, je ne dis pas qu’à la lecture de ce guide vous allez dormir comme un nouveau né, mais je pense que comme à moi il vous apportera quelque réponses qui font du bien. Et cette positivité ne peut qu’être bénéfique à votre sommeil.

Sur ce…Faîtes de beaux rêves, même si au moment où j’écris cette chronique il est 9h23 😉

4ème de couverture:

DITES ADIEU AUX NUITS DIFFICILES GRÂCE À UNE APPROCHE RÉVOLUTIONNAIRE !
Après avoir bouleversé vos journées avec La Magie du matin, Isalou se penche sur la qualité de votre sommeil… Et son constat est simple : dormir est un acte de CONFIANCE. Alors, entre l’anxiété, le stress et les tensions de vos vies accélérées, comment retrouver le chemin du bon sommeil réparateur ?
Ce livre rend compte d’une nouvelle TRANSFORMATION : le passage du mode « survie » des insomnies au mode « sécurité » des nuits paisibles. Le secret ? La reconquête de votre énergie vitale au moyen de petits RITUELS pratiques faciles à installer dans votre quotidien. Ils agiront comme une « reprogrammation » positive, vous permettant d’abattre de nouvelles montagnes !
Avec de nombreux témoignages et des interviews exclusives de spécialistes : Hubert Reeves, Dr François Marchand, Arianna Huffington, Dr André Klarsfeld, Arnaud Riou, Tony Gomez…

 

Les limbes de Olivier Bal

9782378760007_1_75

 

Toute jeune maison d’édition, De Saxus nous propose Les limbes d’Olivier Bal, comme première parution.

Un grand honneur pour moi de pouvoir découvrir cette éditeur et cet auteur.

J’ai tout simplement dévoré ce thriller, qui penche vers le fantastique. L’univers du rêve est un véritable mystère qui nous interpelle tous, car nous nous sommes indéniablement et à de nombreuses reprises interrogés sur leur signification, leur part de vérité…

Olivier Bal, crée toute une histoire autour du rêve, il nous transporte dans un univers imaginé, imaginaire, excitant, qui amène de multiples possibilités dans une dynamique positive et raisonnable, mais également vers ce qu’il y a de pire.

Un voyage dans un monde qui au final est encore totalement inconnu et dont il faut se méfier car dieu seul sait ce que l’on peut découvrir à trop vouloir explorer, progresser, maîtriser un monde qui recèle de nombreuses zones d’ombre.

Un fabuleux mélange entre thriller et fantastique, une écriture addictive, des rebondissements permanents, un voyage passionnant aux tréfonds de l’âme humaine. un suspense qui tient en haleine jusqu’à la dernière page, vous pouvez me croire.

Un excellent roman que je ne peux que recommander.

Résumé:

Vietnam, 1970. James Hawkins est une jeune recrue. Durant un assaut, il prend une balle dans la tête et croit mourir. Après un mois de coma, et tandis qu’’il essaie de se rétablir dans un hôpital de Saigon, il découvre que quelque chose s’’est éveillé en lui. Ses nuits deviennent des épreuves, son sommeil et ses rêves ne lui appartiennent plus. Désormais, lorsqu’’il dort, il visite les songes des autres… Seuls les médicaments l’’empêchent de rêver. Un an plus tard, un ancien frère d’’armes, Nate Irving, vient frapper à sa porte. Il est venu le chercher pour participer à un projet secret : les Limbes. Direction une base perdue au fin fond de l’’Alaska pour une aventure aux frontières de la peur et de la folie, une aventure qui les entraînera au cœoeur des rêves pour percer le mystère des Limbes.
« Nous sommes des pionniers, des aventuriers d’’un genre nouveau. Le rêve, c’’est la dernière frontière. L’’homme a conquis la mer, la terre, l’’espace… et maintenant, enfin, il conquiert son propre esprit. Il lui aura fallu des milliers d’’années pour comprendre que les plus grands mystères ne se cachaient pas dans les profondeurs des océans, ou aux confins de l’’univers mais bien au coeœur de son être. »

 

 

 

Bon retour à la maison de Debbie Macomber

Bon_retour_a_la_maison_c1_large.jpg

 

Chaque Histoire Charleston est différente, mais elles émeuvent toutes d’une façon ou d’une autre leurs lecteurs.

Pour ceux qui suivent le blog régulièrement, j’avais déjà pu vous faire découvrir cet auteur, grâce à une chronique sur son livre Une lettre en été, paru en 2015 et qui était le tome 3 d’une saga, je vous rafraîchit la mémoire ici:

https://livresque78.wordpress.com/2015/07/11/une-lettre-en-ete-de-debbie-macomber/

Debbie Macomber nous raconte ici un morceau de vie, trois sœurs qui s’aiment mais que pourtant, la vie, les choix, les rencontres, les malentendus ont séparés.

C’est un roman qui parle des erreurs, des décisions qu’on pense être les bonnes et qui nous emmènent loin de ceux qui sont chers à notre cœur. Mais aussi sur la seconde chance, sur le fait que rien ne soit jamais acquis ou perdu.

Le belle histoire de femmes courageuses qui acceptent de reconnaître leurs erreurs et  par conséquent de ne plus passer à coté de l’essentiel: l’amour de son entourage.

Un roman qui va à l’essentiel: la tendresse, l’affection, l’envie de bonheur et qui laisse le lecteur pantois par la précision des mots de l’auteur pour définir tous ces sentiments.

On ressort de cette lecture le coeur emplit de positivité et de volonté d’avancer.

Encore un très beau moment de lecture.

Résumé:

En grandissant, Cassie Carter et ses soeurs, Karen et Nichole, étaient extrêmement proches. Jusqu’à ce qu’un événement les sépare… Après l’université, Cassie a fuit maison pour épouser un homme mauvais, jetant aux orties ses études et brisant le coeur de ses parents.

À maintenant 31 ans, Cassie est de retour à Washington avec sa fille, espérant laisser son passé derrière elle. Après avoir mis fin à un mariage compliqué, elle tente de reconstruire le puzzle de sa vie. Malgré ses tentatives, elle n’a jamais réussi à faire la paix avec ses soeurs. Karen, la plus âgée, est une femme occupée, entre sa carrière et l’éducation de ses deux enfants. Et Nichole, la plus jeune, est une mère au foyer dont le mari passe tous les caprices.
Mais un jour, Cassie reçoit une lettre de Karen, qui laisse espérer une réconciliation. Et alors que Cassie se permet de croire à l’avenir, en s’excusant auprès de ses soeurs et en trouvant l’amour, elle réalise le pouvoir de la compassion, et la possibilité d’un nouveau départ…
Un merveilleux roman sur la persévérance et la confiance, un voyage excitant à travers les challenges et les joies de la vie.
« Les fans de Debbie Macomber ne seront pas déçus ! »
Library Journal