Les pélerins d’Yssel de Landen Olivier

51fIZP0y5LL._SL160_

Après m’être lancé dans la lecture de Dark Fantasy, me voici dans le domaine de la Fantasy médiévale avec Les Pèlerins d’Yssel.

Ce roman est un véritable plaisir pour moi, puisqu’il m’a permis de me transporter dans une époque que je chéris particulièrement dans la littérature.

L’auteure nous dépeint un univers très riche en personnages et en situations. Les protagonistes nous sont amenés les uns après les autres avec force de détails, qui nous permettent rapidement de les aimer ou de les détester.

Les effets sont dosés et permettent au lecteur de parfaitement s’immerger dans cette fabuleuse histoire. 

Moéva, mercenaire, qui commandait les Dames d’Yssel, femme d’un caractère fort, et que nous suivons dans sa nouvelle mission. qui va nous amener à découvrir Les lunarelles  qui ont entre autre un fabuleux attraits, nous les découvrons à travers Saerra, ces personnages sont dotés de pouvoirs magiques, ce qui enrichit encore cette saga.

Haert et Katryn, sont également très importants, il forme un couple qui ne laisse pas indifférent. Katryn est haineuse et Haert est un personnage complexe que nous découvrons au fur et à mesure de l’histoire.

L’écriture de l’auteure est riche et nous y ressentons son expérience professionnelle. 

Et parlons aussi de cette couverture qui n’est pas pour rien dans l’attrait premier de ce livre. Comme d’habitude chez La Bourdonnaye, une couverture magnifique qui est une première invitation à ouvrir le livre, puis ici une fois encore le talent de l’auteur(e) fait le reste.

Un début de saga très prometteur qui augure un joli succès.

Les chroniques des lecteurs sont pour l’instant unanimes, une très bonne histoire qui séduira avec certitude les amateurs du genre, ainsi que ceux qui découvrent ce type de lecture. 

Merci à La Bourdonnaye.

Résumé:

Le roi Manfred se meurt, et le royaume d’Abhorn vacille dans le souffle irrégulier du monarque. Son fils aîné, le prince-servant Haert, à qui reviendrait légitimement la couronne, se protège des complots en éliminant tous ceux qui se dressent entre le trône et lui. S’il a le soutien de dame Katryn, son épouse et maîtresse intrigante aux sombres secrets, il s’attire l’inimitié de son frère, Saulen, et de sa s?ur, Elvire, qu’il écarte habilement du pouvoir. D’autre part, il a dissout la compagnie des Dames d’Yssel, commandée par Moéva d’Arézar. Cette guerrière-héroïne a pourtant combattu avec lui pour repousser l’assaut des Pillards pourpres et a tout perdu dans la bataille. Mais elle doit à présent s’exiler en Outre-Ezard. De son côté, Brilliân, premier-chevalier attitré de la princesse Elvire, part enquêter dans cette région dont il est originaire, car il y pressent l’éveil d’une menace. Il croise Moéva en route et voyage avec elle. On a confié à la mercenaire la garde d’une jeune lunarelle, descendante des demi-elfes, aux pouvoirs magiques naissants. Mais surtout, au-dessus de ce monde fragile, la lumière d’Yssel, l’étoile reine du ciel et protectrice de la terre, faiblit dangereusement sans que personne ne s’en aperçoive. La véritable guerre n’a peut-être pas encore commencé, et son enjeu dépasse probablement les frontières du royaume.

Les lettres modernes, l’histoire de l’art et la psychologie clinique ont permis à Linden Oliver d’élargir sa culture ainsi que sa compréhension de l’homme et du monde.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s