Madame Edouard de Nadine Monfils

51cG-O7HkwL._SL160_ (1)

Cette édition chez Pocket est le tome des enquêtes du commissaire Léon.

Je dois commencer par vous dire que malgré l’enquête pour meurtre, pour moi l’intérêt principal de ce livre a été les personnages. Tous plus cocasses et tirés par les cheveux les uns que les autres. Il faut dire que l’histoire se déroule à Montmartre, quartier de Paris bien connu pour être unique et à part.

Ici, Nadine Monfils, nous donne l’impression d’être dans une bulle du temps, où le modernisme n’a pas su atteindre les habitants, ce qui les met en décalage total, pour le plus grand plaisir du lecteur.

De plus, l’auteure ayant des origines belges, j’ai retrouvé avec plaisir la façon d’être, le côté brut de décoffrage des personnages de nos amis belges, dont une larmichette de sang coule dans mes veines.

J’ai adoré l’humour de Nadine Monfils, franche, grivoise, simple, mais efficace.

Alors bien-sûr, le roman relate une enquête pour meurtres, qui doit être sérieuse en tant que telle, mais la jovialité des personnages, dont le commissaire Léon, permet à cette histoire qui au départ pourrait paraître un peu de glauque, de rester légère.

Mettre en place la traque d’un meurtrier sanguinaire, tout en faisant rire et sourire le lecteur à presque chaque réplique est pour moi un joli défi, qu’à une fois de plus su relever l’auteure.

Un très agréable moment, qui va se poursuivre avec la lecture du tome 2 des aventures du commissaire Léon, dont je reviens vous parler très rapidement.

Résumé:

Une maille à l’endroit… Une maille à l’envers… Depuis qu’il a cessé de fumer, le commissaire Léon s’adonne en cachette au tricot et confectionne des paletots ringards pour son chien Babelutte. Seulement voilà, ces temps-ci, il s’en passe de belles à Montmartre. Entre Irma, le travelo ménagère du Colibri, le curé qui pique dans les magasins et l’autre cinglé qui enterre des jeunes filles mutilées dans les cimetières, la police a du pain sur la planche. De fil en aiguille, le commissaire Léon dénoue les intrigues de cette histoire rocambolesque.
 » L’univers de Nadine ? C’est une autre planète. Il ne ressemble à rien de ce que j’ai déjà vu ou lu.  » Michel Blanc
Nadine Monfils a adapté et réalisé ce roman pour le cinéma avec Michel Blanc, Didier Bourdon, Josiane Balasko, Dominique Lavanant, Annie Cordy, Andrea Ferreol, Rufus, Bouli Lanners, sur une musique originale de Benabar.

 

Publicités

5 réflexions sur “Madame Edouard de Nadine Monfils

  1. La saga des aventures de mémé cornemuse (de Nadine Monfils) vaut le détour aussi : la petite fêlée aux allumettes, les vacances du serial killer, la vieille qui voulait tuer le bon dieu…. et « mémé goes to hollywood » qui est toujours dans ma pal, des personnages tous plus fêlés les uns que les autres, un vrai régal 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s