La mort en tête de Sir Cédric

depositphotos_36516037-grunge-backgrounddepositphotos_36516037-grunge-backgrounddepositphotos_36516037-grunge-background

518zqI1vvmL._SL160_

Voici La mort en tête de sir Cédric chez Pocket. 

Une fois ce livre entamé, impossible de la lâcher, j’en ai même négligé mon travail et mes tâches courantes, je l’avoue mais je n’ai pas honte. Une histoire dont le début ne traîne pas en longueur, dès les premières pages, les frissons s’installent.

De Sir Cédric, je n’avais lu que L’enfant des cimetières, emprunté à la médiathèque de ma ville, et dont j’avais beaucoup aimé le style et l’histoire. 

Il en est de même ici, car on retrouve immédiatement le style de l’auteur, qui mêle une enquête policière avec tous les ingrédients indispensables, et un pointe de surnaturel, qui font le succès de Sir Cédric.

Un chasse à l’homme, complètement folle entre un psychopathe, qui pourrait être classé parmi les pires malades sur l’échelle de la folie meurtrière. Pas une minute ou plutôt une page sans action, il se passe toujours quelque chose, qui assure au lecteur quelques nuits bien courtes, tant le besoin de connaître la suite se fait sentir.

Un vrai « Page Turner » comme l’on dit de nos jours, bref en Français dans le texte et dit simplement: une vraie bombe ce livre. Des personnages hors du commun, c’est le moins que l’on puisse dire. 

Une chose est sure, je vais rapidement faire plus ample connaissance avec les romans de Sir Cédric, car la fin de cette histoire me met l’eau à la bouche et me donne très envie de savoir ce que l’auteur nous a concocté après cela.

Merci aux éditions Pocket pour cette excellente lecture.

4ème de couverture:

Le duo d’enquêteurs, à présent incontournable, Svärta/Vauvert est de nouveau sur la brèche. Comme toujours, ils traquent sans relâche les tueurs psychopates mais cette fois ils sont eux aussi les proies de malfaisants.

Le suspens est à double sens, vous n’aurez pas une seconde de répit. Tout commence par la mort d’un enfant de huit ans au domicile d’un faux prêtre exorciste.

Le désenvoûtement a tourné au drame. Eva, enceinte d’Alexandre Vauvert, se rend sur les lieux. Depuis quelques jours déjà, elle se sent observée, une impression désagréable, ou mauvais pressentiment ?

Elle sait que le danger rôde même si les mois qui viennent de s’écouler ont été plus doux que d’habitude. Sa relation amoureuse avec Alexandre s’est installée, il vient tous les week-ends à Paris, ils s’aiment, ils sont heureux. Eva ne lui dit rien de son appréhension, elle préfère garder pour elle cette nouvelle angoisse.

Publicités

2 réflexions sur “La mort en tête de Sir Cédric

  1. Je n’ai jamais lu de Sir Cedric mais tu m’en donnes bien envie 🙂 J’aime beaucoup quand le surnaturel pointe un peu son nez dans les thriller pour finalement trouver une cause tout ce qu’il y a de plus rationnel (comme dans les Fred Vargas par exemple)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s