L’emprise du passé de Charlotte Link

 

 

Aujourd’hui je vous parle de ma découverte de cette auteur, dont je lis pour la première fois l’un des romans.  Aux éditions J’ai lu est paru L’emprise du passé, un roman de type thriller, très accrocheur.

L’intrigue commence immédiatement, Charlotte Link ne prend pas de gant et plonge le lecteur dans son univers, elle l’amène là où elle le souhaite.

Nous découvrons plusieurs histoires, qui même si au départ ne nous semblent pas liées les unes aux autres, en avançant dans la lecture, les fils se dénouent petit à petit.

On découvre par le biais de l’enquête Richard Linville, victime dès les premières pages. Sa fille, une flic mal aimée au sein de Scotland Yard, tente de découvrir des indices, est-ce un criminel qu’aurait arrêter Richard qui l’a torturé et assassiné froidement?

Un suspense intense jusqu’au bout, des personnages qui doutent, qui découvrent que leurs proches sont imparfaits et que tout cela a des conséquences. Pour ma part, impossible de deviner le dénouement de l’histoire avant la fin, je me suis délectée de chaque avancée dans l’enquête , de chaque retour en arrière, de chaque impasse, de chaque fausse piste.

Une lecture surprenante dans le bon sens du terme, vous l’aurez compris, dont la fin inattendue m’a donné envie d’en lire davantage de  l’auteur.

4ème de couverture:

Qui pouvait bien en vouloir à Richard Linville, ancien inspecteur de police, retrouvé assassiné dans son domicile de Scalby ? L’enquête piétine et sa fille unique, Kate, 39 ans, détective, comme papa, décide de prendre les choses en main. Quitte à froisser Caleb Hale, à qui le dossier a été confié, et qui compte bien, grâce à lui, redorer son image – il sort tout juste de cure de désintoxication.

La vérité, cependant, c’est que Kate avance nettement plus vite que lui. Elle n’a pas plus tôt mis le nez dans l’affaire que les pistes se multiplient – et, avec elles, les morts. Dont celle d’une certaine Melissa Cooper, qui aurait été un temps la maîtresse du défunt. Tandis que Caleb, persuadé que Richard a subi la vendetta d’un malfrat, épluche les archives de la police, Kate, de son côté, va creuser la vie de ce père dont elle croyait tout savoir… Mais est-elle vraiment prête à remuer le passé ?

 

 

 

Publicités

9 réflexions sur “L’emprise du passé de Charlotte Link

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s