Où que tu ailles de Vincent Martorell

416NT7T7VrL._SX195_.jpg

 

Je vous parle aujourd’hui du thriller de Vincent Martorell Où que tu ailles, un roman surprenant par sa construction. 

En effet, il se compose de nouvelles policières, les enquêteurs sont les mêmes, les criminels se diversifient dans leurs actes, par la puissance de la violence. Certaines de ces nouvelles sont assez intenses par l’horreur des crimes, alors que d’autres sont plus softs. Pourtant un point commun relie toutes ces enquêtes et je ne vous en dit pas plus car Vincent Martorell a plutôt bien joué son coup…

De nombreux points positifs sont à relevés et donne du piquant à ce thriller:

  • Les chapitres sont courts, ce qui donnent du rythme au livre.
  • L’intrigue commence très vite, pas de perte de temps en descriptions superflues.
  • Les différentes enquêtes donnent envie d’avancer, mais cela a aussi un aspect négatif, j’y viens.

Malheureusement, de petites choses m’ont un peu chiffonné:

  • Les nouvelles qui s’enchaînent empêchent le lecteur de découvrir les personnages principaux, ici, Julius Waslo et Samantha, on aimerait en savoir un peu plus sur eux, sur leurs vies, leurs caractères.
  • En commençant le roman avec une histoire assez glauque et mystérieuse, l’auteur donne le ton, mais j’ai malheureusement trouvé que toutes les nouvelles n’étaient totalement aussi passionnantes. 

Mais attention, l’ensemble reste fort agréable et mérite amplement d’être découvert, car l’auteur a une écriture très riche et une imagination débordante. En lisant, j’ai pu ressentir quelques inspirations, littéraires et cinématographiques. 

A vous de me dire ce que vous en pensez…

Résumé:

Un assassin collectionneur et fétichiste, une carte mémoire retrouvée post mortem dans le corps d’une jeune fille disparue douze ans plus tôt, un concours Miss France sanglant, voici quelques-unes des enquêtes que vont devoir résoudre le Capitaine Julius Waslo et son adjointe, le Lieutenant Samantha Rivière, où l’inconcevable, l’indicible règnent sans partage. Six enquêtes sans liens apparents, si ce n’est cet étrange personnage qui s’intéresse de très près à cette série de meurtres macabres et qui prend pour cible Waslo et son équipe. S’engage alors entre les deux hommes un combat sans merci où chacun rend coup pour coup jusqu’à l’ultime confrontation. Dans la même veine que Brouillard, pour lequel il a reçoit le prix Skyprod de la nouvelle, les premiers pas de Vincent Martorell dans le genre policier. Détonnant ! L’auteur marque une fois de plus son talent. À ne pas manquer.

Publicités

2 réflexions sur “Où que tu ailles de Vincent Martorell

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s